Kim Dotcom, ancien dirigeant de MegaUpload, accuse Twitter d’atteindre son droit à la propriété intellectuelle

Suite à la mise en place de la double authentification sur Twitter, Kim Dotcom accuse le réseau social de violer un brevet qu’il aurait déposé en 1997.

Quelques heures après l’annonce de la mise en place de la double authentification par Twitter, Kim Dotcom, l’ancien dirigeant de MegaUpload, accuse le réseau social de violer le brevet qu’il aurait déposé sur ce système de sécurité. Il s’en prend également à Google et Facebook, qui utilisent déjà ce procédé. Il renvoie à un brevet déposé en 1997 pour prouver sa bonne foi.

« Je ne les ai jamais poursuivis en justice […] je crois au partage du savoir et des idées pour une bonne société. Mais je pourrais les poursuivre maintenant vu ce que les États-Unis m’ont fait. » Cette menace, sonnant légèrement comme du chantage, est suivie par une demande d’aide financière de la part des entreprises citées afin de soutenir la lutte contre l’extradition de Dotcom aux États-Unis.

KimDotcomTweet

Les affirmations de l’ancien dirigeant de MegaUpload sont-elles crédibles ? Il semblerait que oui, un brevet publié sous le nom de Kim Schmitz (son premier nom) a bel et bien été déposé en 1997 et il semblerait être le premier du genre, son ancienneté le faisant prévaloir sur les autres. Le document explique le concept de la double identification en détaillant comment un deuxième vérification pourrait être effectuée via SMS ou radiomessagerie.

Dotcom semble donc brandir son brevet pour menacer les grandes entreprises qui l’utilisent et ‘violent son droit à la propriété intellectuelle’ afin de servir sa propre cause. Pas sûr que sa démarche soit couronnée de succès, il faut plus que quelques menaces pour faire plier un Google ou un Facebook. L’arroseur arrosé ?

(source)


16 commentaires

  1. alzorglub on

    « après tout l’argent qu’il s’est fait au détriment du droit d’auteur »
    Tsss tsss..
    D’abord, ce n’était qu’un site de partage, ce sont les utilisateurs qui y ont partagés des contenus illégaux.
    Sinon en faisant des raccourcis aussi faciles, on accuserait les fabricants de couteaux d’être des meurtriers..
    Ensuite, ce n’est qu’une accusation, il n’a pas été jugé, donc évitez d’affirmer ce qui n’est pas encore pénalement reconnu.
    Ah elle est belle l »info « presque » indépendante, bravo, belle impartialité !

  2. Conclusion totalement orientée. Personne ne vous a demandé votre avis. Relater les faits aurait été plus approprié. Dommage…

  3. Je trouve la conclusion de cet article un peu light et décevant pour ce site d’info.
    Il est normal que Dotcom menace les sites utilisant la double authentification s’il a été le premier à avoir déposé ce type de brevet. Microsoft, Apple et bien d’autres ne s’en privent pas.
    De là à dire qu’il ne doit pas se plaindre après tout l’argent qu’il s’est fait au détriment du droit d’auteur, il peut bien se faire voler à son tour, est une analyse un peu simpliste et représente bien la vision réductrice et décadente qui transpire de nos jours.
    Mon voisin a roulé sur ma pelouse, j’ai donc le droit de rouler sur la sienne.
    Mon collègue a volé une agrafeuse en quittant son boulot, moi je vais garder mon Portable.
    Etc …
    Il existe des règles et des droits dans ce bas monde et il me paraît normal de les respecter.

    • Axel-Cereloz on

      Son comportement pour le coup, même s’il a raison de faire valoir son brevet, est franchement limite. Sa démarche est clairement de menacer les entreprises ciblées d’un procès si celles-ci ne l’aident pas financièrement au sujet de son extradition. On est à la limite de l’extorsion et c’est bien là le problème. De plus, l’utilisation de la double authentification n’est pas nouvelle pour Google et Facebook, ce soudain réveil à l’annonce de la mise en place du système de sécurité sent fortement le coup médiatique, utile pour ajouter un peu de crédit à ses menaces. Qu’on aime l’homme ou pas, il a raison de faire valoir ses droits, cependant les méthodes qu’il emploie pour les faire respecter ne sont pas correctes et il faut le souligner.

  4. Eric

    @alzorglub : « on accuserait les fabricants de couteaux d’être des meurtriers ». Je ne suis pas certain que l’analogie soit très pertinente. Sans vouloir relancer un débat sur Megaupload ni charger Kim Dotcom, évitons quand même cette forme d’hypocrisie et reconnaissons les faits : il a fait une tonne de blé au détriment des créateurs et du droit d’auteur. Si c’était une oie blanche ça se saurait 🙂
    Si on veut faire une vraie analogie, il faudrait plutôt poser la question suivante : « Faut-il accuser les recéleurs de dissimuler des tableaux volés ? ». Je vous laisse le choix de la réponse 🙂

  5. Eric

    « Il existe des règles et des droits dans ce bas monde et il me paraît normal de les respecter ». Bien évidemment. Mais affirmer ça pour défendre Kim Dotcom c’est un peu amusant quand même.

  6. Schneider on

    Sauf que attendre aussi longtemps avant de faire valoir sont brevet en justice revient à tolérer la contrefaçon et il ne peut plus faire grand chose devant la justice sauf peut être face à tweeter mais ce serait totalement idiot de sa part, à mon humble avis.

  7. Il accuse Twitter sur Twitter? Toi, tu vas avoir des problèmes..

  8. alzorglub on

    « Faut-il accuser les recéleurs de dissimuler des tableaux volés ? ». Je vous laisse le choix de la réponse 🙂
    Megaupload était une plateforme de partage/stockage publique, rien à voir avec un site caché stockant un contenu uniquement douteux à la revente comme d’autres..
    On peut mettre de fichiers illégaux sur Dropbox, et donner les liens, est-ce que Dropbox doit être condamné ?
    L’analogie et une fois de plus douteuse, et démontre une très forte mauvaise foi !

     » il a fait une tonne de blé au détriment des créateurs et du droit d’auteur. »
    Les états pétroliers font des tonnes d’argent alors que leur pétrole peut servir à faire rouler des chars et tuer des gens.
    Moi aussi je sais faire des analogies douteuses..

  9. Il respect le droit d’auteur, sur simple demande il retire le contenu impliqué dans la violation du droit d’auteur. Il le complique volontairement mais il le traite efficacement pour chaque demande des Major. Je ne vois pas en quoi cela fait de lui un criminel… Free avec son système dl.free.fr héberge également des contenu protégés par le droit d’auteur, que peut-il faire si ce n’est les supprimer dès qu’ils sont constaté ?

  10. Peut-être que Xavier Niel devrait être condamné au même titre que Kim… A oui et DropBox aussi et aussi Google Drive… En fait il faut condamner tous les système de Cloud au même titre que Kim DotCom qui avec son service Mega n’offre qu’un système de Cloud plus sécurisé…

  11. « il a fait une tonne de blé au détriment des créateurs et du droit d’auteur »
    très drole haha, pour cet « internet bullshit » de la semaine.
    Et bravo pour le troll.
    C’est avec ce genre de réflexions débiles qu’on se retrouve avec des hadopi et des taxes par dessus la tête: tout ça au nom des soit-disants « créateurs » et des « droit d’auteur ».
    C’est plutôt pour engraisser une industrie odieusement grasse et encore et toujours plus avide, qui se fout bien des vrais auteurs.

    Les vrais créateurs, les vrais artistes ont honte qu’on parle d’eux ainsi.

    Nous vivons une drôle d’époque.

  12. DallasWeb on

    Merci presse citron pour se genre d’article complètement orienté.Ce n’est pas du tout ce que je recherche ,si vous pouviez juste relater les faits ,ça commence a devenir lourd vos réflexions d’une autre générations.

    Cordialement

    • Eric

      @dallasweb : c’est cocasse de parler de génération quand on sait que cet article à été écrit par un rédacteur qui n’a pas encore fêté ses 20 printemps 🙂 D’autre part j’ignorais que nous n’avions pas le droit d’exprimer un avis. On sait que Dotcom est une icône intouchable du web pour certains. Je vous rassure, bien que ce brave garçon ne me soit personnellement pas très sympathique, et qu’il traine de grosses casseroles, nous n’avons rien contre lui. Cependant, personne ne nous empêchera de l’égratigner si nous estimons pertinent de le faire, même si cela serait beaucoup plus facile et « cool » de nous associer hypocritement à l’ambiance générale qui consiste à idolâtrer des mecs pas très nets.

  13. Kim Dotcom devras repondre des profits qu’il à fait et je suis sur que j’amais les USA ne le lacherons car il a encourager le partage, par contre Kim Dotcom à raison si il posséde les droits d’un brevet de faire valoir sondroit, en revanche je pense qu’il doit passé par ces avocats plutot que se la jouer en public.

    @Eric

    Encore heureux que tu puisse sur ton propre blog donner ta propre vision des faits, ça serais un comble du contraire.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Helios Bars, smart cadre de vélo

Helios Bars est un projet Kickstarter original : un 'smart guidon de vélo' équipé d'éclairages LED et d'un GPS intégré.

Fermer