Kim Dotcom annonce Mega pour succéder à MegaUpload

Méga pied de nez pour un méga retour ; celui de Kim Dotcom détaillant son service dans le cloud Mega qui succède à feu MegaUpload.

Si Kim Dotcom a largement communiqué sur Megabox, le farfelu personnage revient sur le devant de la scène en levant le voile sur Mega. Le service fonctionne comme tous les casiers numériques dans le cloud puisqu’il va permettre de stocker et de partager les fichiers. La description pourrait s’arrêter là.

Mais Mega est un coffre numérique dans le cloud blindé. Non pas que les données y soient plus protégées qu’avec les services cloud de la concurrence. Non, Mega est protégé des regards indiscrets. Dotcom a érigé tout un arsenal pour que le partage puisse se faire en toute discrétion et sans le moindre risque juridique. Arsenal d’astuces relatif à la mise en oeuvre donc mais également arsenal juridique pour éviter à Dotcom de retourner à la case prison.

Tous les fichiers qui transiteront sur Mega seront chiffrés et seule une clef unique (pour chaque fichier) permettra de les décrypter. Et pour cause : Dotcom indique que selon ses experts juridiques, la seule façon de faire stopper son service sera de rendre le chiffrement lui-même illégal. Il s’appuie sur la Charte des Droits de l’Homme de l’Organisation des Nations Unies qui dit que « la vie privée est un des droits fondamentaux de l’Homme. » Ainsi, tenter de percer le chiffrement reviendrait à contrevenir à ce principe fondamental.

Mega Kim Dotcom 420x300 Kim Dotcom annonce Mega pour succéder à MegaUpload

Le service sera distribué sur deux data centers situés dans deux pays différents. De quoi protéger Mega d’une catastrophe naturelle par exemple ou bien d’une descente policière.

Dotcom déclare également vouloir collaborer avec les ayants droit. Il répondra ainsi, à la manière de YouTube, à toute demande de suppression de fichier illicite. Dans cette optique, la condition est que l’ayant droit ait accédé au contenu et à la clef postés publiquement et qu’il ait ainsi pu constater la violation de Copyrigth. Dotcom va même plus loin et précise qu’il sera possible de demander accès aux data centers à la condition toutefois de signer une décharge dégageant Mega de toute responsabilité concernant les données qu’ils pourraient y trouver. Volonté affichée de collaborer donc mais le facétieux Dotcom compliquera tout de même la tâche des ayants droit en n’appliquant pas de déduplication de ses serveurs. Ainsi, un fichier pourra être uploadé 100 fois par une même personne (ou plusieurs) et il nécessitera tout de même (s’agissant pourtant du même fichier) 100 clefs distinctes. De ce fait, les ayants droit seront quitte pour procéder à 100 demandes distinctes de suppression.

Les ayants droit pensaient avoir mis le holà à ce genre de menace. Mais force est de constater qu’elle a muté pour renforcer ses défenses. Il sera d’autant plus difficile de s’en prendre à ce probable futur Eldorado du partage de fichiers illicites.

(source)

11 commentaires

  1. Kim est malin, mais je n’ai vu nul part qu’il était blanchie des poursuite engagé contre lui, alors faire une telle annonce est je pense un poil prématuré pour la suite de ces affaire judiciaires.

  2. En gros, il veut rentrer dans le rang, mais est-ce que ça fonctionnera ? Je ne suis pas convaincu. On va pas se mentir, megaupload avait autant de succès pour son contenu illégalement mis à disposition des personnes ( par d’autres personnes, les uploader ^^ ).

  3. « Farfelu » !! Comme vous y allez ! J’espère que les gens de Presse-Citron comptent autant de farfelus entreprenants et peu peureux que Dotcom.

  4. Et voilà. Il fallait bien que ça arrive, à force. Mais j’attends de voir ce que ça va vraiment donner avant tout.

  5. Il est démoniaque ce Kim, il va donner du fil à retordre aux majors… En gros un service pensé pour partager des fichiers illégaux tout en se protégeant des poursuites…

  6. Bon voila son service est enfin bientôt en place !
    Seulement ce que je ne comprends pas c’est comment un fichier mis à public pourra être partagé à grand nombre, si il faut une clé unique pour chaque personne qui va le télécharger ?

  7. les critiques fusent en attendant + de 90% des internautes ont été content d’avoir megaup – si sa peut revenir alors tant mieux – attendons 1 peu les résultats – bon dimanche

  8. @Ramonage exemple concret avec un mp3 disons de la vilaine fermière, si un internaute met à disposition ce mp3 il sera crypté avec une clef, un autre internaute qui aura recuperé ce fichier et le partagera à son tour le verra crypté avec une autre clef. Résultat pour les majors il y aura deux versions de ce mp3 chez meganouveau (d’où 2 demandes à faire pour un retrait).
    Les internautes qui mettrons en partage un fichier quelque part ferons sûrement un lien vers le fichier crypté et ferons connaître en même temps la clef,ainsi des milliers d’internautes pourrons récupérer ce fichier dans ce cas là il y a une seule clef.
    J’imagine aussi que ce nouveau service sera en https enfin ça c’est une supposition de ma part, ou alors une option VPS pour se gaver encore plus de la part de ce Kim.
    Tout cela c’est la rançon de la repression, nous avions un net facile à surveiller, mesurer… nous allons passer vers un net du chat et de la souris avec les arsenals de cryptage, d’anonymat… bref l’inverse de ce que nos têtes pensantes voulaient, bien fait pour elles non ?
    Inquétant pour la sécurité des internautes, encore que lorsque l’on voit le peu de protection contre les anarques que mettent en place l’état il y a qu’a taper « arnaques leboncoin » pour se rendre compte de l’ampleur de la chose, il devrait y avoir une brigade d’investigation en place ou au moins une centralisation des plaintes, pendant ce temps les escrocs vivent heureux et les braves gens ne peuvent que pleurer…

  9. Ce Kim DotCom a de la suite dans les idées ! Malheureusement la prochaine étape c’est la censure des FAI non ? Le Fournisseur d’Accès n’a t’il pas le pouvoir d’empêcher l’internaute d’accéder au DNS de megabox par exemple ?

  10. En gros il se met en conformité avec le droit pour ne pas aller en taule tout en favorisant son contournement pour continuer à gagner des ronds…
    Ceci dit il existe toujours des sites payants certes pour mater en streaming et donc sans risque par rapport à Hadopi tout un tas de contenu libre de droit ou non…

Lire les articles précédents :
L’application L’Equipe.fr est disponible sur la Nexus 7

L’application de L'Equipe.fr, qui a été largement refondue au début du mois d’août, n’était jusqu’alors pas disponible sur la Nexus...

Fermer