Kim Dotcom aura son parti politique en Nouvelle ZĂ©lande

Kim Dotcom, le fondateur de Megaupload et de Mega compte fonder un parti politique en Nouvelle Zélande. Le lancement est prévu avoir lieu au mois de janvier.

L’homme de 39 ans a annoncĂ© sur Twitter avoir dĂ©jĂ  reçu plusieurs messages d’encouragement suite Ă  la premiĂšre annonce de son projet. Le 20 janvier, c’est l’anniversaire du raid de la police sur ses locaux Ă  Auckland, rĂ©sultant des accusations de piratage en ligne. Ce n’est donc pas par hasard si Kim Dotcom a choisi cette date pour le lancement du site web du parti, qui n’a pas encore Ă©tĂ© nommĂ©. Celui-ci devrait permettre aux citoyens nĂ©ozĂ©landais de dĂ©couvrir les grandes lignes du parti et ses candidats. Cela a Ă©galement Ă©tĂ© annoncĂ© sur Twitter, par le fondateur de Mega, qui a ajoutĂ© qu’un grand Ă©vĂšnement aura lieu pour l’occasion.

Qu’y-a-t-il derriùre tout ça ?

Actuellement, Kim Dotcom profite d’une libertĂ© sous caution et se bat encore contre une demande d’extradition aux Etats-Unis. Selon lui, l’actuel premier ministre (John Key) agit sous la pression des amĂ©ricains, et notamment celle des lobbies d’Hollywood, en insistant sur son cas.

Il est Ă  noter que Jonh Key, accusĂ© d’ĂȘtre trop proche du rĂ©gime Obama, a rĂ©cemment fait adopter une loi qui devrait permettre Ă  la « NSA » locale, le GCSB, d’avoir accĂšs Ă  des donnĂ©es personnelles des internautes nĂ©ozĂ©landais. Bien Ă©videmment, Kim Dotcom est opposĂ© Ă  ces mesures qui sont largement contestĂ©es. RĂ©cemment, le groupe hacktiviste Anonymous a Ă©galement publiĂ© un message d’avertissement pour le gouvernement nĂ©ozĂ©landais et a revendiquĂ© une cyber-attaque contre le GCSB, qui aurait permis d’obtenir des informations sensibles. Selon le groupe, la finalitĂ© de ce projet de John Key pourrait ĂȘtre le partage de donnĂ©es confidentielles avec Washington.

Kim Dotcom Vs. John Key ?

Le premier ministre, qui compte se faire Ă©lire pour un troisiĂšme mandat en 2014, s’est dĂ©jĂ  exprimĂ© concernant ce futur parti, avec une touche d’humour. Selon lui, l’intĂ©rĂȘt de Kim Dotcom serait de lutter contre la demande d’extradition aux USA.

Le statut de rĂ©sident de Kim Dotcom ne le permet pas de se prĂ©senter aux Ă©lections lĂ©gislatives, en Nouvelle ZĂ©lande. Mais cela ne l’empĂȘchera pas de fonder son parti et d’en ĂȘtre le prĂ©sident.

(Source)

Crédit Image : cheetah100

Trier par :   Plus rĂ©cents | Plus anciens | Les plus votĂ©s
Invité
Nicole
2 septembre 2013 13:31

Respect ça pourrait ĂȘtre un tournant moderne et intelligent

Invité
CiTy
2 septembre 2013 14:15

Et quelque soit l’origine du politicien, ils respectent toujours la mĂȘme rĂšgle : Ils protĂšgent leurs intĂ©rĂȘts en prĂ©textant protĂ©ger nos intĂ©rĂȘts.
Kim Dotcom n’Ă©chappe pas Ă  la rĂšgle.

Bien qu’il se dise dĂ©fenseurs du libre. Avec son passĂ© et ses actes je ne peux vraiment pas lui faire confiance.

wpDiscuz
Lire les articles précédents :
Le portail Yahoo China disparait, fermé par le groupe Alibaba

AprÚs Yahoo Music et Yahoo Mail, c'est le portail Yahoo qui n'est plus accessible aux internautes Chinois. Cette décision fait...

Fermer