Kim Dotcom souhaite que son procès soit retransmis sur YouTube, dans l’affaire Megaupload

Kim Dotcom, le fondateur du site Megaupload.com dont l’empire s’est effondré en 2012, lorsque les autorités américaines ont fait fermer son site de téléchargement et demander son extradition, fait à nouveau parler de lui.

Kim dotcom extradition possible ?

Kim Dotcom, de son vrai nom Kim Schmitz, a fait une requête ce 29 août 2016 à la Haute Cour d’Auckland en Nouvelle-Zélande. Il souhaite que le procès qui visera à étudier son extradition vers les États-Unis, soit entièrement retransmis sur YouTube, afin que la planète entière puisse constater qu’il garantit d’un procès équitable.

Le fondateur de Megaupload veut se garantir un procès équitable au travers de YouTube

Pour rappel, Kim Dotcom est recherché pour racket, fraude et blanchiment d’argent. Les États-Unis réclament son extradition depuis 2012, afin de le juger en tant que fondateur du site Megaupload. Un site web qui a permis de tirer des profits très juteux illégalement, sur le dos des œuvres protégées par le droit d’auteur.

Megaupload était le 13eme site web le plus visité, avec plus de 50 millions de visiteurs chaque jour. A elle seule, la plateforme utilisait 4% du trafic internet ! Une vraie machine à cash, qui avait fait du téléchargement illégal, une vraie industrie.

Un récent procès qui s’était tenu en Nouvelle Zélande avait donné raison aux plaignants aux États-Unis et le juge s’était déclaré en faveur d’une extradition. La justice avait mis en évidence «  de graves fautes en relation avec environ 175 millions de dollars de droits d’auteurs qui sont dits perdus par leurs détenteurs, avait dit le magistrat. Il est normal que ces détenteurs de droits d’auteur puissent être entendus lors d’un procès ».

Une extradition vers les États-Unis de plus en plus probable

L’extradition de Kim Dotcom et de trois anciens dirigeants de Megaupload (Bram van der Kolk, Mathias Ortmann et Finn Batato) est de plus en plus proche. L’appel de ce jugement va avoir lieu et les principaux intéressés, souhaitent s’assurer qu’ils bénéficieront d’un procès équitable. Leurs craintes sont fondées, car jusqu’à présent Kim Dotcom avait toujours eu une attitude provocante, voire sulfureuse envers les autorités américaines se croyant à l’abri d’une extradition. Dans le cas d’une extradition vers les USA, les quatre comparses risquent jusqu’à 20 ans de prison.

Kim Dotcom dans un tweet, a indiqué « Mes avocats sont actuellement devant les juges pour défendre la diffusion de tous les débats en streaming ». Les États-Unis s’étaient opposés à cette retransmission il y a quelques jours et le fondateur de Megaupload avait alors tweeté : « Inquiets ? ». Toujours un brin provocateur, Kim Dotcom a également indiqué : « Megaupload revient le 20 janvier 2017, le 5e anniversaire du raid », faisant allusion au raid de la police… Le feuilleton Megaupload contre la justice américaine est donc très loin d’être terminé !

Source

Un commentaire

Répondre

Lire les articles précédents :
Nouveau smartphone Archos 50 Saphir
L’Archos 50 Saphir se dévoile à l’approche de l’IFA 2016

L’IFA 2016 approchant à grands pas, la société Archos a décidé de présenter son dernier smartphone. Un terminal qui devrait...

Fermer