Kima15 : Kima Ventures simplifie l’investissement des start-ups avec une offre permettant de lever 150.000$ en 15 jours

Kima Ventures lance Kima15, une offre d’investissement standardisée qui va permettre aux start-ups de lever 150.000$ pour 15% du capital en 15 jours.

Kima Ventures est connu comme étant le fond d’investissement le plus actif au monde. Mais avoir réuni déjà plus de 200 start-ups dans son portefeuille en moins de 3 ans ne semble pas suffisant. En effet, Kima Ventures annonce aujourd’hui Kima15, une nouvelle offre standardisée qui a pour objectif de simplifier la vie des start-ups en phase de lancement, leurs permettant de se concentrer sur la création de la société plutôt que de s’inquiéter de la levée de fonds.

Le chiffre 15 est l’honneur dans cette offre puisque Kima15, ce sont 150.000$ qui vont permettre à Kima de récupérer 15% du capital, avec un délai de réponse et de signature de l’investissement qui se fera sur l’espace de 15 jours.

L’offre s’accompagne d’un SLA (Service Level Agreement ou Contrat du niveau de service en français) qui va clarifier en 12 points fondateurs le fonctionnement de Kima15, le niveau de service que l’on peut en attendre, les termes précis du contrat… « une première dans le monde de l’investissement institutionnel pour les start-ups », explique Naval Ravikant, fondateur d’Angelist.

Pourquoi Angelist ? Parce que Kima Ventures s’est associé à cette plateforme américaine de mise en relation start-ups/investisseurs pour proposer un formulaire d’inscription unique pour Kima15.

Kima Ventures compte ensuite investir dans une cinquantaine de start-ups via ce programme (et 50 autres se feront à des conditions et valorisations différentes comme le fond d’investissement pouvait le faire auparavant).

Pourquoi en 15 jours ?

Jeremie Berrebi, co-fondateur de Kima Ventures au côté de Xavier Niel, explique les raisons qui les ont poussé à proposer cette offre standardisée. Le montant de la levée et la part du capital demandée étant déjà fixée, il n’y a pas lieu à avoir de négociations… le fait de candidater à Kima15 signifiant l’accord de ces deux critères. Cela ne laisse donc plus qu’une seule tâche à Kima Ventures : décider si oui ou non ils veulent investir dans la start-up.

Et pour avoir été entrepreneur par eux-même, Jeremie et Xavier savent à quel point il est crucial au lancement d’une start-up de pouvoir avancer rapidement sur ces questions : « cette rapidité est cruciale pour la réussite de la start-up ».


3 commentaires

  1. Pierre-Olivier Dybman on

    En même temps, c’était déjà plus ou moins exactement ce que faisait Kima avant.

  2. Ce fond d’investissement me parait effectivement très rentable. L’idée est excellente et Xavier Niel n’en ait pas encore à son premier coup d’essai dans le domaine. Ce qui est incroyable dans ce fond d’investissement, c’est que la décision d’investir ou non s’effectue dans un délai très court : seulement 15 jours, ce qui est ainsi remarquable !

  3. La 1ere nouveauté est que de nombreuses start up fixent un délai avec les acteurs du crowdfunding car les Business Angels n’ont pas d’obligation de délai.
    Donc Kima a raison de fixer un délai car de toute facon un investisseur a une idée en 5 minutes si c’est viable d’investir ou non.

    L’autre nouveauté est ce SLA car de nombreux investisseurs se plaignent de ne pas recevoir de suivi régulier de leur investissement.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Any.do Cal déboule sur Android et va vous faire aimer la gestion de calendriers

Any.do s’est fait connaître grâce à son gestionnaire de tâches, ou de listes, mais l’éditeur compte une autre corde à...

Fermer