Le créateur de Candy Crush Saga va entrer en bourse

Selon The Telegraph, King, le créateur de Candy Crush Saga, préparerait son entrée en bourse aux Etats-Unis.

La société aurait déjà déposé un premier dossier au Securities and Exchange Commission américain, en vue d’une future entrée en bourse. Comme Twitter, King aurait été en mesure de garder l’information secrète en vertu d’une loi américaine baptisée JOB ACT qui permet aux sociétés ne dépassant pas un chiffre d’affaire de 1 milliard de dollars de ne pas tout de suite révéler leurs intentions. La valorisation du roi des jeux sur Facebook excéderait les 5 milliards de dollars et le titre devrait prochainement rejoindre les rangs du Nasdaq. Il s’agirait de l’une des plus importantes introductions en bourses de l’industrie high-tech britannique.

Rappelons que ce fut grâce à Candy Crush que King a pu détrôner Zynga et ses titres populaires comme Farm Ville 2 ou Texas Holdem Poker. Depuis, la société britannique a connu un succès fou tandis que Zynga n’en finit plus avec sa descente aux enfers.

Au mois de juin, alors que son titre phare a atteint les 15.5 millions de joueurs quotidiens, la rumeur a commencé à se répandre selon laquelle King compterait entrer en bourse. A l’époque, celle-ci aurait déjà commencé à approcher des banques en vue de préparer cette entrée à Wall Street. Mais depuis, silence radio.

Le choix avait été discutable pour beaucoup, se remémorant l’entrée en bourse de Zynga qui n’a pas porté chance au petit bulldog.

Mais le marché des jeux sur les réseaux sociaux, et notamment Facebook, n’en n’est pas moins juteux. En juillet 2013, nous avons appris que ces petites applications rapportent des centaines de millions de dollars à Facebook qui a également observé une croissance de 30 % (année par année) de ces revenus-là. Des chiffres qui laissent imaginer ce qu’elles rapportent aux éditeurs, sachant que la commission de Facebook avoisine les 30 %.

N’oublions pas, non-plus les versions de titres comme Candy Crush Saga pour les plateformes mobiles, un « must » pour attirer les investisseurs, la tendance actuelle étant le mobile. Au mois d’aout, King a également pris la décision de débrancher quelques titres pour focaliser ses efforts sur ceux qui marchent le mieux. Cette manœuvre aurait pu aussi être interprétée par certains observateurs comme la préparation d’une entrée en bourse.

(Source)


8 commentaires

  1. Je suis continuellement harcelé sur Facebook pour jouer à ce jeu, je n’aurai cru que ça avait des proportions aussi énormes …

  2. On peut désactiver les notifications des jeux (en tout cas on pouvait). Heureusement, car sinon je crois que j’aurais déjà quitter FB depuis bien longtemps !

  3. Apparemment les gens qui commencent deviennent des addict, c’est chaud l’esprit humain…

  4. me suis inscrit pour donner des « vies » à ma femme et amis il y a quelques mois mais je n’ai pas dépasser le niveau 1 car je dois admettre que ce jeu n’a pas éveillé le moindre intérêt en moi…rare semble être d’ailleurs ceux qui n’achètent rien dans ce jeu

Send this to friend

Lire les articles précédents :
alan mulally
Le successeur de Steve Ballmer pourrait être Alan Mulally de Ford

Microsoft est toujours à la recherche de son nouveau PDG. Alan Mulally (PDG de Ford) serait le favori de Microsoft.

Fermer