Klout c’est quoi exactement, et à quoi ça sert ?

Depuis quelques semaines le service proposé par Klout prend de plus en plus d’ampleur sur la toile.
Pour les personnes n’ayant pas encore découvert ce nouvel acteur des réseaux sociaux, il est assez simple de le définir : Klout.com analyse votre présence, votre activité et vos relations sur différents réseaux sociaux pour en déduire le «Klout score», un score dit d’influence.

Article rédigé par Cédric Gourgeon

Depuis quelques semaines le service proposé par Klout prend de plus en plus d’ampleur sur la toile.
Pour les personnes n’ayant pas encore découvert ce nouvel acteur des réseaux sociaux, il est assez simple de le définir : Klout.com analyse votre présence, votre activité et vos relations sur différents réseaux sociaux pour en déduire le «Klout score», un score dit d’influence.

Pourquoi ?

Mesurer notre influence que l’on pourrait posséder à travers les réseaux sociaux, mettre un chiffre sur notre «e-réputation», c’est l’apogée du social networking.
L’apogée, oui, que ce soit Facebook, Twitter, ou autre, il ne s’agit plus de simples outils de partage, mais d’une nouvelle génération de médias, et dans ce cadre la force d’influence sur une audience est primordiale.
Une petite comparaison avec la télévision résume bien les choses : Chaque émission sur une chaine a pour objectif de faire un maximum d’audience pour continuer à être programmée et bien figurer.
Sur un réseau social, les acteurs ce sont les utilisateurs, on est sur le même principe : Chaque utilisateur va vouloir augmenter son audience pour tirer son épingle du jeu et ceci à différents intérêts selon les désirs de chacun, que ce soit une marque, un particulier, un blogueur, etc.

Le problème est que ce n’est pas une simple question de quantité, avoir un nombre x de personnes qui a déjà regardé telle émission une fois, ce n’est pas intéressant. Ce qui l’est plus par contre, c’est le nombre de personnes qui vont s’intéresser à cette émission et donc la regarder quotidiennement.
Il en est de même pour les réseaux sociaux, prenons l’exemple de Twitter, avoir de nombreux followers c’est bien, mais il est surtout nécessaire de bénéficier de followers qui vous suivent régulièrement, prêtent attention à vos publications, les font circuler, font parler de vous, etc.

Et c’est là précisément que l’influence entre en jeu, l’enjeu est d’être entendu et écouté.

Comment ?

Revenons-en à Klout.
Ce n’est ni le premier ni le dernier à proposer un tel service, la différence aujourd’hui entre Klout et les autres réside en deux points :

– La façon de «calculer» ce score d’influence
– La manière dont se répand l’utilisation du service


Le second point est très important, puisqu’avoir un score mais ne pas pouvoir le comparer, c’est sans intérêt. Et Klout devient alors intéressant puisqu’il fait le buzz, et a donc attiré un certain nombre d’utilisateurs – et donc un nombre potentiel de score auquel se comparer -.
Il est d’ailleurs possible de créer des «listes» sur Klout.com, afin d’établir une hiérarchie d’influence, sur un sujet précis, ou au sein d’une famille, au sein d’une université, etc..

Regardons de plus près la méthodologie du «Klout score».
Enfin, si on peut appeller ça méthodologie… puisque tout est très flou.
Le principe de base, c’est de connecter Klout à ses différents réseaux sociaux.

Au choix : Twitter, Facebook, Foursquare, Instagram, LinkedIn, Youtube, Flickr, Blogger, Last.fm et Tumblr. Google+ lui est prévu, mais indisponible pour le moment. De même pour WordPress.

Ensuite, Klout prend tout en compte : Les Like ou commentaires sur Facebook, les RT, tweets ou mentions sur Twitter, un reblog sur Tumblr, etc.
Klout se sert d’absolument tout, et nous informe alors de notre score d’influence.
Mais.. et après ? Rien n’est donné sur la façon dont chaque «acte» est comptabilisé, que vaut un RT ? Un commentaire sur Facebook ? Aucune idée..
Chaque mention ou RT a-t-il la même valeur ? Comment est pris en compte Foursquare ou Instagram ? Et Youtube ?
Aucune information n’est disponible.
Et c’est là où le problème se pose, ce score est-il vraiment fiable ?

Apres quelques semaines d’utilisation, on peut tout de même en déduire certains points :

– Le score est fortement basé sur l’activité Twitter, une forte présence sur Facebook ou Youtube n’offrira pas un score intéressant
– Ce n’est pas réellement l’influence ou la réputation qui sont mesurées, il faut rester lucide : C’est bien évidemment l’influence «virtuelle» !
– Et cette influence «virtuelle» a-t-elle vraiment de la valeur ? Chacun aura son avis sur cette question, et chacun aura sa propre définition..

Cette dernière question mérite d’être posé lorsque l’on observe les différents scores, ce ne sont pas toujours les personnes ayant le plus de connaissances, ni celles partageant le plus d’informations ou contenus, ni celles ayant le plus de pouvoir, qui seront en tête..
Mais l’influence mériterait-elle d’être détenue par ces personnes là ? Là encore chacun aura son avis, l’important est-il d’avoir une force d’influence ou la manière dont on l’a obtenu ?

L’intêret et la pertinence de Klout sont alors clairement dépendants de la vision des choses de chacun d’entre nous.
Et, ce qui n’est pas très nouveau, Klout nous confirme bien que pour être parmi les plus influents il faut savoir maitriser parfaitement les réseaux sociaux, et que ceci devient un talent à part entière, et même maintenant depuis quelques temps un métier a temps plein !

Pour conclure, je n’aborderais pas ici les différents aspects polémiques apportés par Klout (Dictature de l’influence, Effets sur adolescents, etc.), pouvant être intéressants, mais prenant trop de place pour figurer dans cet article. Peut-être dans un prochain !
Et pour finaliser le tout :

S’inscrire sur Klout
Le Top 100 Klout France

47 commentaires

  1. 2 points qui n’ont pas été abordée dans cet article et qui me laissent perplexe sur la « fiabilité » de Klout :
    – on peut donner de l’influence sur un sujet à une personne ; il n’y a qu’à voir les twitts avec +K qui circulent
    – Klout fonctionne nettement mieux avec un texte en anglais que français (cf mon Klout alors que je n’ai qu’un compte Twitter et rien d’autre).

    Et sinon, pour être honnête, je trouve que Klout n’est ni fiable, ni représentatif et donc n’a aucun intérêt. Mais cela n’engage que moi.

  2. Sérieusement, je ne vois pas l’intérêt de ce genre de site, dans la style « c’est moi qui ai la plus grosse ».

  3. Personnellement, je pense que la richesse de Klout réside dans la possibilité de lister nos meilleurs « vecteurs de diffusion ». Mesurer sa « popularité virtuelle », c’est un truc un peu mégalo sur les bords…

  4. Mouais, j’ai quand même testé pour voir, curieuse que je suis ;o)
    Résultat un Klout score de 34.
    Et j’apprends que je suis influente au sujet de Lyon et des Sneakers.
    Va savoir pourquoi les sneakers ;o)

  5. Un outil très pratique, je savais pas que d’autres existaient. Dommage tout de même pour Google+ ça fait maintenant un petit moment qu’il est sorti (en France en tout cas).

  6. Pingback: Klout c’est quoi exactement, et à quoi ça sert ? | Entreprise 2.0 Cloud Computing & SOA | Scoop.it

  7. Je trouve que ces sites la sont intéressants à voir une fois par simple curiosité. Mais de la à le consulter tous les jours…

  8. Toujours très délicat à juger de l’importance ( ou non ) de ce genre d’outil. Pour kikialaplus grosse, avant yavait le pagerank, aujourd’hui cela ?
    Est-ce bien utile d’ailleurs, quand on sait que la durée de vie d’un lien social est d’une heure, niveau pérennité, je pense qu’on trouve vachement mieux autrement.

  9. Pingback: Klout c’est quoi exactement, et à quoi ça sert ? | Pascal Faucompré | Scoop.it

  10. C’est clair qu’en tant qu’internaute lambda, extérieur à ce que les blogueurs appellent la « blogosphère », ça gave un peu cet egocentrisme permanent.

    Klout n’arrange pas l’image de ces « blogueurs influents » comme ils s’auto proclament.

    Très peu pour moi. Même si j’aime à entendre leurs points de vue souvent éclairés, je préfère les gens qui agissent plutôt que ceux qui racontent.

    Et je « presse le citron ».

  11. Preuve que le score de Klout n’a rien de pertinent: @RegisRobertMan rédige le même message à la chaîne en réponse à des tweets mentionnant les chats (un twitter bot donc…). Son score en ce jour: 61 !

  12. Je vois pas trop l’intérêt de ce genre de trucs… si ce n’est l’orgueil d’avoir « réussi » un bon score.
    Et pourquoi facebook serait moins important que tweeter pour Klout ? mystère…

  13. Ce qui me dérange toujours dans ce genre d’appli, c’est qu’il faut lier à son profil TOUS ses comptes externes (linkedin, twitter, facebook, foursquare, etc, etc et bientôt Google+) pour que ça soit efficace.

    Et cette tendance à vouloir tout mélanger me gêne beaucoup… j’aime bien séparer les choses (pro, loisir, veille techno, etc…), mais c’est peut être générationnel… 🙂

  14. Pingback: Klout c’est quoi exactement, et à quoi ça sert ? | Meta conseil | Scoop.it

  15. Personnellement, je suis à un score de 35 si je ne m’abuse.
    Et je vois que des bots spammeurs sur Twitter sont à 50 donc oui, c’est une mesure d’influence mais à l’image du ratio follower/followé, savoir qui a la plus grande mais ne pas chercher à savoir qui s’en sert le mieux.

  16. moi je suis tout a fait satisfait par ce genre de plateforme, lors d une campagne sur un sujet determiné ou pour aider une marque on doit pouvoir prendre ses précaution et utiliser Klout pour vraiment connaitres les acteurs de ta campagne.
    Par exemple si tu dois faire bouger une marque ou un produit tu peux t’aider de plusieurs Broadcaster et d une ou plusieurs celebrités, un Thought Leader c’ est aussi indispensable, par contre les networkers travaillent en réseau mais ne font pas évolué l’opinion dune marque car ils ne génèrent pas de reflexion, ou de réponses.

    moi jai un klout qui varie beaucoup tout dépends si j ai des replies mais en général il faut twitter tout le temps et avoir moins de followings que de followers.

    voila.

  17. Pingback: Klout c’est quoi exactement, et à quoi ça sert ? | SocialWebBusiness | Scoop.it

  18. Pingback: Klout c’est quoi exactement, et à quoi ça sert ? | Community Management et tourisme | Scoop.it

  19. Pingback: Klout ajoute WordPress.com à son outil de mesure mais oublie les blogs indépendants « L'Info Autrement cftc hus

  20. Pingback: 2011/09 : Klout c’est quoi exactement, et à quoi ça sert ? | Mesure d'activité sur les médias et réseaux sociaux | Scoop.it

  21. Pingback: Rencontre du 16 octobre : Le libraire de Kaboul | Le club des lectrices

  22. Vous ne pensez pas que Klout est simplement là pour faire une bonne récolte d’informations perso et ainsi les revendre à du commerce ?

  23. Pingback: Twittoscopie des politiques marseillais

  24. Pingback: Un nouveau moyen de jouer les Big Brother avec Peoplze

  25. Pingback: Un nouveau moyen de jouer les Big Brother avec Peoplze | Community Manager

  26. Pingback: Vers une identité numérique globale… | Agence E-reputation - Reputation Squad

  27. Pingback: Klout c’est quoi exactement, et à quoi ça sert ? | Promotion numérique des territoires | Scoop.it

  28. Pingback: Outils web : Le trousseau de clés 2.0 ! | CommNation-Relations Publiques et Marketing Internet

  29. Pingback: Klout c’est quoi exactement, et à quoi ça sert ? | Klout ou comment mesurer son influence sur la toile. | Scoop.it

  30. Pingback: Klout, mesure de l’influence sur les réseaux sociaux … pipo ? » Florian Gheno : Le blog

  31. Pingback: Marie Labadie (marielabadie) | Pearltrees

  32. Pingback: Mesure d'influence ou d'activité sur les medias sociaux: Klout | Webmarketing

  33. Pingback: Social Tools | Pearltrees

  34. Pingback: reseaux sociaux | Pearltrees

  35. Pingback: Klout c’est quoi exactement, et à quoi ça sert ? | Le réseauteur social | Scoop.it

  36. Pingback: Klout c’est quoi exactement, et à quoi ça sert ? | JPBlog Technoselect | Scoop.it

  37. Pingback: Klout c’est quoi exactement, et à quoi ça sert ? | E-Réputation, retour sur investissement des réseaux sociaux (ROI), gestion de l'image de marque en ligne (y compris la com' de crise) | Scoop.it

  38. Pingback: Klout c’est quoi exactement, et à quoi ça sert ? | Améliorer son image sur le web | Scoop.it

  39. Assez étrange comme outil, l’activité sur les réseaux ne déclenche pas toujours une hausse.

    Comme le système de notation est assez flou il est difficile de savoir ce qui fonctionne vraiment.

    Il faut sans doute plusieurs mois d’utilisation pour bien le maîtriser.

  40. Je trouve que Klout aura plus d’intérêt quand il inclura G+ et Pinterest…. Mais bon cela dépend des critères que l’on cherche !

  41. Le score klout ( toujours en béta BTW ) aura de l’importance plus tard et notamment dans les SERP. Microsoft l’a intégré dans Bing. Avec le nombre de personnes sur les réseaux sociaux la question de la qualité d’un membre de la communauté numérique va se poser taux ou tard et il faudra des outils pour juger de la qualité de la e-reputation.

    J’en parle ici dans une introduction pour un widget pour wordpress. http://goo.gl/DktCU

Send this to friend

Lire les articles précédents :
RIM BlackBerry en chute libre !

Rien ne va plus pour la société canadienne Research In Motion qui vient de dévoiler ses résultats pour le deuxième...

Fermer