Klout c’est quoi exactement, et à quoi ça sert ?

Depuis quelques semaines le service proposé par Klout prend de plus en plus d’ampleur sur la toile.
Pour les personnes n’ayant pas encore découvert ce nouvel acteur des réseaux sociaux, il est assez simple de le définir : Klout.com analyse votre présence, votre activité et vos relations sur différents réseaux sociaux pour en déduire le «Klout score», un score dit d’influence.

Article rédigé par Cédric Gourgeon

Depuis quelques semaines le service proposé par Klout prend de plus en plus d’ampleur sur la toile.
Pour les personnes n’ayant pas encore découvert ce nouvel acteur des réseaux sociaux, il est assez simple de le définir : Klout.com analyse votre présence, votre activité et vos relations sur différents réseaux sociaux pour en déduire le «Klout score», un score dit d’influence.

Pourquoi ?

Mesurer notre influence que l’on pourrait posséder à travers les réseaux sociaux, mettre un chiffre sur notre «e-réputation», c’est l’apogée du social networking.
L’apogée, oui, que ce soit Facebook, Twitter, ou autre, il ne s’agit plus de simples outils de partage, mais d’une nouvelle génération de médias, et dans ce cadre la force d’influence sur une audience est primordiale.
Une petite comparaison avec la télévision résume bien les choses : Chaque émission sur une chaine a pour objectif de faire un maximum d’audience pour continuer à être programmée et bien figurer.
Sur un réseau social, les acteurs ce sont les utilisateurs, on est sur le même principe : Chaque utilisateur va vouloir augmenter son audience pour tirer son épingle du jeu et ceci à différents intérêts selon les désirs de chacun, que ce soit une marque, un particulier, un blogueur, etc.

Le problème est que ce n’est pas une simple question de quantité, avoir un nombre x de personnes qui a déjà regardé telle émission une fois, ce n’est pas intéressant. Ce qui l’est plus par contre, c’est le nombre de personnes qui vont s’intéresser à cette émission et donc la regarder quotidiennement.
Il en est de même pour les réseaux sociaux, prenons l’exemple de Twitter, avoir de nombreux followers c’est bien, mais il est surtout nécessaire de bénéficier de followers qui vous suivent régulièrement, prêtent attention à vos publications, les font circuler, font parler de vous, etc.

Et c’est là précisément que l’influence entre en jeu, l’enjeu est d’être entendu et écouté.

Comment ?

Revenons-en à Klout.
Ce n’est ni le premier ni le dernier à proposer un tel service, la différence aujourd’hui entre Klout et les autres réside en deux points :

– La façon de «calculer» ce score d’influence
– La manière dont se répand l’utilisation du service


Le second point est très important, puisqu’avoir un score mais ne pas pouvoir le comparer, c’est sans intérêt. Et Klout devient alors intéressant puisqu’il fait le buzz, et a donc attiré un certain nombre d’utilisateurs – et donc un nombre potentiel de score auquel se comparer -.
Il est d’ailleurs possible de créer des «listes» sur Klout.com, afin d’établir une hiérarchie d’influence, sur un sujet précis, ou au sein d’une famille, au sein d’une université, etc..

Regardons de plus près la méthodologie du «Klout score».
Enfin, si on peut appeller ça méthodologie… puisque tout est très flou.
Le principe de base, c’est de connecter Klout à ses différents réseaux sociaux.

Au choix : Twitter, Facebook, Foursquare, Instagram, LinkedIn, Youtube, Flickr, Blogger, Last.fm et Tumblr. Google+ lui est prévu, mais indisponible pour le moment. De même pour WordPress.

Ensuite, Klout prend tout en compte : Les Like ou commentaires sur Facebook, les RT, tweets ou mentions sur Twitter, un reblog sur Tumblr, etc.
Klout se sert d’absolument tout, et nous informe alors de notre score d’influence.
Mais.. et après ? Rien n’est donné sur la façon dont chaque «acte» est comptabilisé, que vaut un RT ? Un commentaire sur Facebook ? Aucune idée..
Chaque mention ou RT a-t-il la même valeur ? Comment est pris en compte Foursquare ou Instagram ? Et Youtube ?
Aucune information n’est disponible.
Et c’est là où le problème se pose, ce score est-il vraiment fiable ?

Apres quelques semaines d’utilisation, on peut tout de même en déduire certains points :

– Le score est fortement basé sur l’activité Twitter, une forte présence sur Facebook ou Youtube n’offrira pas un score intéressant
– Ce n’est pas réellement l’influence ou la réputation qui sont mesurées, il faut rester lucide : C’est bien évidemment l’influence «virtuelle» !
– Et cette influence «virtuelle» a-t-elle vraiment de la valeur ? Chacun aura son avis sur cette question, et chacun aura sa propre définition..

Cette dernière question mérite d’être posé lorsque l’on observe les différents scores, ce ne sont pas toujours les personnes ayant le plus de connaissances, ni celles partageant le plus d’informations ou contenus, ni celles ayant le plus de pouvoir, qui seront en tête..
Mais l’influence mériterait-elle d’être détenue par ces personnes là ? Là encore chacun aura son avis, l’important est-il d’avoir une force d’influence ou la manière dont on l’a obtenu ?

L’intêret et la pertinence de Klout sont alors clairement dépendants de la vision des choses de chacun d’entre nous.
Et, ce qui n’est pas très nouveau, Klout nous confirme bien que pour être parmi les plus influents il faut savoir maitriser parfaitement les réseaux sociaux, et que ceci devient un talent à part entière, et même maintenant depuis quelques temps un métier a temps plein !

Pour conclure, je n’aborderais pas ici les différents aspects polémiques apportés par Klout (Dictature de l’influence, Effets sur adolescents, etc.), pouvant être intéressants, mais prenant trop de place pour figurer dans cet article. Peut-être dans un prochain !
Et pour finaliser le tout :

S’inscrire sur Klout
Le Top 100 Klout France
  • On a testé le road trip en camping-car avec Yescapa !

    Vous rêvez de prendre la route des vacances à bord d’un van ou d’un camping-car ? La start-up Bordelaise Yescapa nous a proposé de vivre une expérience inédite sur les routes du Médoc Atlantique. Réservation, assurance, prise en main du […]


Nos dernières vidéos

Send this to a friend

Lire les articles précédents :
RIM BlackBerry en chute libre !

Rien ne va plus pour la société canadienne Research In Motion qui vient de dévoiler ses résultats pour le deuxième...

Fermer