La Belgique suspecte des cyber-espions étrangers

La Belgique mène actuellement des investigations concernant une affaire de cyber-espionnage par un pays étranger qui aurait affecté son principal opérateur téléphonique, Belgacom. Mais de qui s’agit-il ?

Selon Reuters, la société Belgacom a déposé une plainte au mois de juillet pour une affaire de piratages qu’auraient subi ses serveurs et ordinateurs.

Les enquêtes menées auraient démontré que le piratage informatique a nécessairement dû mobiliser des moyens techniques et logistiques nécessitant un financement important. De ce fait, étant donné également le niveau de complexité du piratage réalisé et l’échelle à laquelle il a été réalisé, les suspicions vont vers des organismes sponsorisés par une nation étrangère. Toutefois, les officiels belges se sont privés de révéler quel pays ils suspectent actuellement.

Il faut juste savoir que de récents documents fournis aux médias par l’ancien analyste d’un contractant de la NSA, Edward Snowden, qui vit actuellement en Russie, ont révélé une vaste campagne de cyber-espionnage affectant des communications qui ont eu lieu dans des pays étrangers et pas seulement aux USA. Parmi les cibles, il y aurait eu la compagnie pétrolière brésilienne Petroleo Brasiliero et même des dirigeants sud-américains.

Par ailleurs, le piratage de la société Belgacom aurait aussi pu permettre l’interception de communications émanant de pays d’Afrique et du Moyen-Orient. Aussi, des médias locaux suspectent déjà les Etats-Unis d’être derrière tout cela.

De son côté, le gouvernement belge a déjà condamné ces action qui constituent une violation et une intrusion contre une compagnie publique. Les hackers auraient utilisé des logiciels malveillants et des techniques avancées de cryptages pour collecter des informations stratégiques. Les attaques n’auraient causé aucun dommage technique ou économique direct à la société Belgacom. Il s’agirait donc de cyber-espionnage. L’opérateur téléphonique a déjà rassuré ses consommateurs.

Celle-ci aurait déjà commencé à améliorer sa sécurité et supprimé un virus inconnu qui était dans son système. La plainte a été déposée contre X.

(Source)


Un commentaire

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Baidu : la version chinoise du Chromecast de Google est déjà en vente

Le chinois Baidu a lancé la commercialisation d’un dongle wifi similaire au Chromecast de Google, l’outil de streaming. Le prix...

Fermer