La carte interactive de la montée des eaux

A quoi ressemblera le monde si les prévisions des climatologues sur les conséquences du réchauffement climatiques s’avèrent exactes en ce qui concerne une future montée des eaux ? C’est la vision que propose cette carte interactive conçue à partir de Google Maps, qui vous permet de simuler les conséquences de la montée des eaux de

A quoi ressemblera le monde si les prévisions des climatologues sur les conséquences du réchauffement climatiques s’avèrent exactes en ce qui concerne une future montée des eaux ?

C’est la vision que propose cette carte interactive conçue à partir de Google Maps, qui vous permet de simuler les conséquences de la montée des eaux de 1 à 14 mètres dans votre région.

carte-flood

Étonnamment, loin d’être alarmiste, cette simulation serait presque « rassurante » (notez bien les guillemets et ne me faites pas dire ce que je ne dis pas), car à part quelques régions côtières, forcément, on constate – à condition que ceci soit exact – que même en poussant le curseur au taquet, soit une élévation du niveau des eaux de 14 mètres, ce qui a tout de même peu de chances de se produire en vrai[1], l’impact sur le paysage serait finalement assez limité, voire marginal. Mais terrible pour les populations de grandes villes côtières comme Amsterdam Barcelone ou Miami, qui seraient englouties et donc rayées de la carte pour le coup.

Comme quoi il vaut mieux habiter sur une colline à Lyon que sur un polder en Hollande, en fait.

[1] les experts parlent plutôt d’une prévision d’élévation du niveau des océans de quelques centimètres :

- http://www.notre-planete.info/actualites/actu_890_niveau_oceans_rechauffement_climat.php

- http://tf1.lci.fr/infos/sciences/environnement/0,,3652902,00-impact-sous-estime-montee-oceans-.html

(source)

Invité
Jack
8 septembre 2009

Pour rester dans l’actualité immédiate à savoir la grippe H1N1.
Il existe une carte des cas de grippe H1N1 dans le monde qui utilise même principe (google maps)
http://flutracker.rhizalabs.com/

Invité
8 septembre 2009

Rassurante??
A + 14m Nantes serait coupé en deux, St Nazaire rayé de la carte, Bordeaux coupé en deux, Narbonne rayé, Montpellier à demi engloutie, Arles rayée, Barcelone en partie engloutie, …

C’est pas « rien » quand même…

Invité

[...] This post was mentioned on Twitter by presse_citron, siroko, L'Echo du web, seb_michel and others. presse_citron said: Nouveau citron press La carte interactive de la montée des eaux http://bit.ly/gp0lK [...]

Invité
Gourmet
8 septembre 2009

« Comme quoi il vaut mieux habiter sur une colline à Lyon que sur un polder en Hollande, en fait. »

Ha, ha, ha. C’est ce que je me suis dit aussi.
Sauf que … en 1999 ça a bien soufflé là-haut.
Ben oui, c’est exposé à l’ouest. :)

En bas, il y a l’eau, en haut il y a le vent.
Il reste les grottes.

db

Invité
8 septembre 2009

Ériiic! Vous ne pouvez pas dire:
« … et que l’impact serait finalement assez limité… »
Avec l’audience qui est la vôtre cela devient presque irresponsable… En effet, l’idée première sous-jacente qui émane de cette phrase pourrait être « donc en fait ce n’est pas si grave le réchauffement climatique » (et bien sûr, je ne pense pas que cela est là votre intention).
En moins d’un demi-siècle, nous avons modifié comme jamais le visage de la Terre, non « l’impact ne serait pas assez limité », la montée des eaux est une catastrophe, elle va causer des milliers de déplacés, des centaines d’îles du Pacifique vont être englouties et ce n’est que la partie émmergée de l’iceberg, ce n’est pas tant elle qui est préoccupante, mais bien sa cause: la fonte des glaces des pôles, véritable clim de la Terre, garante de climats doux déjouant les températures extrèmes, réprimant les climats fous, incontrolés.

Invité
8 septembre 2009

Oui oui (heureusement!), mais dans ta phrase on a l’impression que même au taquet ça reste rassurant.

Invité
Thierry
8 septembre 2009

Pas sûr que les habitants de Tuvalu ou du Bangladesh soient aussi optimistes …
Comme les populations côtières sont importantes, il serait intéressant de lier ces niveaux de montées avec le pourcentage de la population mondiale concernée pour bien se rendre compte de l’influence géopolitique de ces montées.
Quand on voit le conflit de terre entre Israël et la Palestine, même 0,1% de de la population mondiale déplacée risque d’être catastrophique …

Invité
8 septembre 2009

Plus de carnaval de Dunkerque! Plus de moules à Ostende! Plus de Marais à Saint Omer!! Plus de balades à vélo à Bruges la magnifique!!!

Un avantage : plus que 30 kms entre Lille et la mer :)

 
Lire les articles précédents :
iPhone : Autotune sur iTunes

Voilà quelque-chose que vous entendez probablement souvent (surtout si vous écoutez Skyrock) sans vraiment l'entendre, un truc de l'ordre du...

Fermer