La CIA veut contrôler le climat

La CIA participe au financement d’une étude qui a pour finalité la mise en place d’une stratégie de  » géo-ingénierie  » pour combattre le changement climatique.

L’étude, titrée « Geoengineering Climate: Technical Evaluation and Discussion of Impacts » (Géo-ingénierie du climat : évaluation technique et discussions des impacts), est un effort commun de 630.000$ que la CIA partage avec la NASA, la National Academy of Sciences et la National Oceanic and Atmospheric Administration. Ce projet de 21 mois devrait porter ses fruits à l’automne 2014, fournissant un rapport complet qui se veut être « la fondation scientifique claire aux discussions éthiques, légales et politiques qui entourent la géo-ingéniérie« .

Si la participation de la CIA ne serait que financière, l’intérêt de l’agence de renseignement est clair : la sécurité nationale. Cette étude va donc permettre d’évaluer  les risques qu’impliquent un réchauffement climatique, mais aussi les dangers conséquents à une politique de contre-attaque face à ce changement climatique.

Géo-ingéniérie : des méthodes controversées

En effet, la géo-ingéniérie s’appuie sur plusieurs techniques de manipulation de l’environnement naturel pour altérer le climat. Et si la première réaction est souvent d’ordre éthique, considérant qu’il faut laisser faire la nature, le contre-argument veut que la géo-ingéniérie est là pour réparer des dommages causés par l’homme à notre cher environnement.

D’où la volonté d’explorer plusieurs pistes comme le management des radiations solaires (avec l’idée qu’une faible diminution de la luminosité du soleil entraînerait une baisse des températures), de faire baisser l’acidité des océans, etc.

Chaque proposition est un bourbier où les scientifiques s’enlisent. Pour exemple, la volonté d’envoyer des particules aérosols dans l’atmosphère pour réduire la température d’un degré, aurait pour conséquence d’assécher le Sahel qui ne recevrait plus une seule goutte de pluie.

L’étude aura ainsi l’objectif de montrer à ces apprentis sorciers les conséquences potentielles de ces solutions « miracles » contre le réchauffement climatique. Il permettra aussi d’alimenter les discussions avec des arguments solides si jamais un gouvernement étranger ou une entreprise privée décidait de déployer une technique de géo-ingéniérie de manière indépendante.

Il sera intéressant de noter que ce n’est pas la première fois que la CIA s’intéresse au contrôle du climat. En effet, la CIA et l’Air Force avait déployé un programme pendant la guerre du Viêt Nam pour faire pleuvoir et profiter de cet avantage stratégique.

Mais, comme nous le savons maintenant, la CIA est presque devenue une organisation d’intérêt public… donc il ne fait aucun doute que les résultats de cette étude seront utilisés à bon escient…

(Source)


9 commentaires

  1. J’apprécie surtout le dernier paragragraphe
    « Mais, comme nous le savons maintenant, la CIA est presque devenue une organisation d’intérêt public… donc il ne fait aucun doute que les résultats de cette étude seront utilisés à bon escient »
    Je ne pense pas qu’avec le temps la CIA l’utilise à bon escient, vous avez vu PRISM, ces types la n’inspirent pas confiance, ils bossent pour leurs interêts obscurent, et de plus pour eux c’est les USA d’abord, le reste on s’en balance

  2. Valentin-Pringuay on

    @Herfo : est-ce que tu as cliqué sur le lien « organisation d’intérêt public » qui était là pour confirmer (si c’était nécessaire), que cette dernière remarque était absolument ironique ! 😉

  3. la Géo-ingéniérie est déjà en cours depuis longtemps sans que personne en parle. Et pourtant il suffit de lever les yeux au ciel pour constater de soi-même toutes ces trainées blanches ou chemtrails.
    Mais comme on dit : « plus c’est gros plus ça passe ! »

  4. J’avais aussi entendu des choses sur le projet américain HAARP, mais bon, là ça m’a l’air plus sérieux avec un réel but avoué.

    Depuis toujours, le grand combat de l’homme est de comprendre puis maîtriser la nature. Ce ne serait qu’une nouvelle étape de ce combat, maîtriser la chaleur, la pluie, pour avoir de bonnes récoltes par exemple…

    Après on peut aussi parler du terrorisme ou de guerres climatiques plutôt flippante…

  5. WhiteCthulhu on

    @Derrick De quelles trainées blanches parle tu ? Des trainées de condensation laissées par les moteurs d’avions ?

  6. cela fait plusieurs années que je me renseigne et suis de près haarp
    le controle du climat à distance par l’nevoi d’ondes dans la ionosphère ce n’est donc pas nouveau.

    @WhiteCthulhu les trainées de condensation ce sont les contrails, rien d’anormal
    par contre les chemtrails ce sont des épandages chimiques et là c’est moins normal dejà !

  7. On entend ce genre d’information sur le contrôle du climat depuis les années 1970. Cela n’est pas très nouveau, mais au moins ils ont de la suite dans les idées.

  8. Comment on peut encore avoir du respect pour un tel pays/gouvernement qui est le leur ?

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Le successeur du Nexus 7 révélé par des fuites ? [Vidéo]
Le successeur du Nexus 7 révélé par des fuites ? [Vidéo]

Une fuite a révélé ce qui pourrait bien être le successeur de la tablette Nexus 7 de Google. Voici ce...

Fermer