La CNIL allemande demande à Facebook d’autoriser le pseudonymat

Utiliser un faux nom sur Facebook est interdit par les standards de la communauté. Mais le régulateur allemand estime que cette politique viole le droit à la vie privée.

Facebook clavier pixabay

Vous êtes nombreux à utiliser des pseudonymes sur Facebook. Pourtant, il est écrit noir sur blanc dans les « standards de la communauté » qu’en vous inscrivant sur le réseau social, « vous acceptez d’utiliser votre vrai nom et votre véritable identité ».

Selon Facebook, il s’agit d’un moyen de protéger votre vie privée, car grâce à la politique des vrais noms, vous savez avec qui vous vous connectez et partagez vos informations. Cependant tout le monde n’est pas d’accord avec cet argument de Facebook.

De nombreux utilisateurs utilisent des pseudonymes pour qu’ils ne puissent pas être trouvés sur le numéro un des réseaux sociaux en se servant leurs identités. Cependant, lorsque Facebook a des raisons de croire que vous avez recours au pseudonymat sur son réseau social, il peut suspendre votre compte et vous demander une pièce d’identité pour effectuer une vérification.

Et c’est ce qui est arrivé à une Allemande. Comme le rapport Reuters, celle-ci a décidé d’utiliser un autre nom afin de ne pas être contactée sur Facebook pour des histoires de boulot.

Son compte aurait été bloqué par Facebook, qui aurait demandé une pièce d’identité puis remplacé « unilatéralement » le nom d’utilisateur de celle-ci sur son profil par celui qui est sur la pièce d’identité.

Et après avoir déposé une plainte auprès d’une agence de régulation allemande, elle a eu gain de cause. La Hamburg Data Protection Authority estime en effet que forcer un utilisateur à utiliser son vrai nom est une violation des droits à la vie privée.

Et par rapport au fait que Facebook, du fait que son QG européen se situe en Irlande, estime qu’il ne devrait se plier qu’aux règles de ce pays (qui a validé sa politique des vrais noms), un porte-parole de l’agence allemande explique que : « Pour cette question Facebook ne peut pas encore prétendre que seul le droit de protection des données irlandais serait applicable … toute personne qui se trouve sur notre terrain aussi doit jouer notre jeu ».

(Source)


Nos dernières vidéos

  • Bannister

    Excellente décision du régulateur allemand ; FessedeBouc doit se plier dorénavant aux souhaits des pays européens et non l’inverse.

Send this to a friend

Lire les articles précédents :
Ecran Qi
Samsung vient de présenter un nouvel écran, avec chargeur Qi inclus

Il se déclinera en deux diagonales différentes pour coller à tous les usages.

Fermer