La Corée du Nord est accusée d’avoir hacké son voisin du sud

La Corée du Sud accuse son voisin du nord d’avoir hacké le site web de sa présidence et d’autres sites gouvernementaux.

L’incident a eu lieu en parallèle avec le 63ème anniversaire de la guerre de Corée. Le site de la présidence de la République sud-coréenne a alors affiché des images inhabituelles durant des heures, jusqu’à ce que les responsables sud-coréens ne parviennent à reprendre le contrôle du site.

D’autres sites ont également été victimes. Au total, ce sont près de 69 sites gouvernementaux et de sociétés privés qui ont été attaqués par les hackers. Tout cela s’est déroulé le 25 juin. Le site de la Maison Bleue (la version coréenne de la Maison Blanche) a alors affiché des images et des messages inconnus. Les hackers auraient voulu se prendre pour le groupe Anonymous.

Les responsables sud-coréens ont identifié les attaques comme provenant de la Corée du Nord. En effet, l’adresse IP et les pratiques utilisées sont les même que ceux de précédentes attaques.

A l’heure actuelle, 90% des sites attaqués auraient déjà été remis en état de fonctionnement. Ces renseignements proviennent du ministère sud-coréen chargé des sciences et des technologies. Bien évidemment, le site de la maison bleue a été l’un des premiers à avoir été rétablis.

(Source)


2 commentaires

  1. Comme quoi, la Corée du Nord est plus performante en informatique que l’on veut bien nous le faire croire. Il faut se méfier d’elle, car ses intentions ne sont pas franchement des plus pacifiques.

    • Setra

      Ils peuvent aussi payer des hackers étrangers. Je pense qu’on ne le saura jamais

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Une personne paralysée qui continue de peindre grâce à une machine

Voici l'histoire d'une femme qui, paralysée par une maladie grave, a pu continuer à peindre des œuvres grâce à la...

Fermer