La Cuisine du Web, une première édition pleine de saveur(s)

Retour sur la première édition de la conférence La Cuisine du Web, un évènement réunissant plus de 350 acteurs de l’économie numérique de la région lyonnaise. Tables rondes, bonnes bouteilles, et gros succès pour cette première édition.

Lyon, capitale de la gastronomie… et du numérique ? C’est sur cette association, voire cette union quelque peu inattendue que les organisateurs de la première édition de la conférence La Cuisine du Web ont misé pour fédérer et mettre en valeur les talents locaux dans le domaine du Web, du « digital », et des startups.

Imaginée au printemps dernier, alors que Lyon était proclamée (un peu pompeusement, avouons-le) capitale mondiale du Web lors de la conférence WWW2012, et que le Web Event de juin renforçait l’impression que la deuxième ville de France était plutôt active en matière de numérique, la Cuisine du Web, qui s’est tenue jeudi dernier, a réussi à réunir 350 personnes (et à refuser beaucoup de monde en raison de la capacité de la salle qui l’accueillait) pour sa première édition.

350 spectateurs qui étaient autant d’acteurs de l’économie numérique régionale, venus écouter un panel de sept intervenants (dont votre serviteur) qui débattaient et faisaient part de leur expérience vécue sur des sujets liés à la réussite mais aussi l’échec dans l’entrepreneuriat sur le web, la façon de rebondir ici dans le contexte lyonnais, et ce qui différenciait celui-ci des autres grandes places du numérique français mais également européen.

cuisine du web La Cuisine du Web, une première édition pleine de saveur(s)

J’ai eu le privilège de partager des points de vue avec Valéry Gerfaud de M6Web, Philippe Sauze, de LDLC.com (qui va bientôt ouvrir des stores physiques autres que ceux de Lyon et Paris, oyez geeks !), l’ami Anthony Kuntz de Kreactive (l’agence qui a entre autres réalisé les apps mobiles Presse-citron, et qui malgré une croissance vertigineuse trouve encore un peu de temps pour travailler sur ses prochaines versions), Claire Romanet de Elaee, à l’origine de cet excellent buzz, Gautier Cassagneau de Geolid, et enfin Guillaume Decitre, de Decitre.com, business angel à ses heures, qui après quelques années passées au cœur de la Silicon Valley, est concentré en ce moment le projet TEA, une solution open source de distribution de livres numériques, présenté récemment et par pure coïncidence dans la startup de la semaine Presse-citron.

Une table ronde d’une heure, menée tambour battant et dans un esprit décontracté par l’animateur d’un soir Guilhem Berthelet, alors que tintaient déjà au fond de la salle les verres et les bouteilles, sans parler des bruits de bouchons qui sautaient, histoire de nous rappeler qu’ici quand on monte un panel on s’amuse un peu plus qu’à Palo Alto icon smile La Cuisine du Web, une première édition pleine de saveur(s)

Un accélérateur new-look

Il serait cependant un peu réducteur de limiter la Cuisine du Web à ce seul banquet : l’association, montée par une bande d’amis entreprenautes téméraires et fins gourmets, provient d’une idée qui a germé autour… d’un bol de chips. Elle a pour objet de « développer l’écosystème web à Lyon et sa région » en assurant une représentativité pour la filière, en favorisant les rencontres et le réseautage, en stimulant la formation et en attirant les talents tout en faisant en sorte qu’ils ne quittent pas la région. Tout ce qui en fait devrait concourir à donner de la visibilité aux entreprises locales du numérique.

Un projet qui se développera et se pérennisera avec une levée de fonds sur laquelle les membres de l’association travaillent déjà , l’objectif étant de trouver rapidement aux alentours de 150.00 euros dans un premier tour de table.

J’ai déjà expliqué ici le rôle des incubateurs, accélérateurs et autres business angels dans l’écosystème web. Gageons que la Cuisine du Web saura se faire rapidement une place de choix dans le paysage français, et pourquoi pas, international.

Et tout ça dans la joie et la bonne humeur, et autour d’une bonne table. A la lyonnaise, quoi.

Un commentaire

  1. Cela donne l’eau à la bouche ! Très intéressant concept…. La promotion de la gastronomie sur le web est essentiel surtout en France ;)

Lire les articles précédents :
Provoiturage.fr, le co-voiturage par les professionnels du transport

Provoiturage.fr est un nouveau service Web qui veut mettre en relation ceux qui sont à la recherche d'un moyen de...

Fermer