La fermeture du Gorafi n’était qu’une vaste plaisanterie (et un super coup de com’)

Honte à ceux qui y ont cru !

« Le Gorafi, c’est fini. Merci de votre fidélité ». Voilà le message qui a accueilli les lecteurs du célèbre site parodique français, lundi matin.

Sur Twitter, le vrai faux président du directoire du site déclarait : « nous voguons vers de nouvelles aventures lucratives et défiscalisées ».

Interrogé par quelques médias, des porte-paroles du Gorafi répondaient : «Après mûres réflexions, nous sommes arrivés à la conclusion que la presse web n’avait aucun avenir. Nous pensons aussi qu’une bulle internet est proche de l’explosion et que les dégâts occasionnés par celle-ci seront sans précédent. Nous préférons tirer notre révérence au faîte de notre gloire et succès».

Mais le meilleur, c’est le communiqué qui a été reçu par nos confrères de L’Obs : « Toutes nos informations sont authentiques et vérifiées plusieurs fois. Notre sérieux n’a jamais été remis en doute et jamais nous ne nous abaisserions à faire un banal canular. »

Et bien que le contenu du site ait complètement disparu lundi (sauf via le cache de Google Search), des webmasters ont rapidement remarqué que le Gorafi venait de renouveler son nom de domaine et que le site faisait une redirection temporaire  (302).

En substance, tout laissait en fin de compte croire que le site n’a pas mis la clé sous la porte. Et c’est le cas. Depuis ce matin, il est de nouveau possible de consulter le Gorafi, qui en passant fait peau neuve avec un nouveau design (du coup, on va le prendre encore plus au sérieux).

Visiblement, les administrateurs de celui-ci ont profité d’une opération de maintenance pour faire un petit coup de com’.

Le Gorafi


Nos dernières vidéos

2 commentaires

  1. Bof; c’est quand même plus drôle quand ils font des articles ineptes et que ceux-ci sont repris par les journaleux ou la mère Boutin qui avait repris la « stratégie provisoire d’avancement à potentialité différée » du gouvernement telle que rapportée par le Gorafi!

Envoyer à un ami

Lire les articles précédents :
Avec le nouveau codec de Google, les vidéos 4K pourraient utiliser deux fois moins de bande passante

Après avoir déployé le codec VP 9, Google travaille sur le VP 10 qui va encore une fois réduire l'utilisation...

Fermer