La France est classée neuvième sur le Web Index 2013

La World Wide Web Foundation a publié son Web Index de 2013. La France y figure à la neuvième place du classement. Explications.

Depuis l’année dernière, la World Web Wide Fundation – fondée et présidée par Sir Tim Berners-Lee, père du World Wide Web – publie annuellement le classement de quelques pays en fonction de son indice. Ce nouvel indicateur a été créé par la fondation pour estimer l’impact du World Wide Web (www) en matière de développement et de droits de l’homme dans chaque pays. Il s’agit d’un outil de mesure « multidimensionnel» qui prend plusieurs facteurs en compte.

La France, neuvième

Dans le classement 2013, la France est neuvième sur 81 pays. L’indice de l’Hexagone est de 90.9. Pour comparer, celui de la Suède, premier de la classe, est de 100.0. Le pays est aussi derrière la Norvège, le Royaume-Uni, les Etats-Unis, la Nouvelle Zélande, le Danemark, la Finlande et l’Islande.

La World Wide Web Fundation a également publié les chiffres concernant les sous-indices suivants :

  • Accès universel : mesure les investissements que chaque pays a faits pour rendre l’accès internet de qualité accessible à tous et pour éduquer ses citoyens à une meilleure utilisation du web. En la matière, la France a été classée 17ème avec un sous-indice de 90.9. Le premier est l’Islande.
  • Liberté et ouverture : concerne le droit des citoyens à l’information, la liberté d’opinion et d’expression ainsi que les questions de sécurité et de confidentialité. Là, nous sommes 5ème dans le monde, derrière les Pays-Bas, l’Islande, la Finlande et la Norvège. Sous-indice : 86.9. L’Hexagone est loin devant le Royaume-Uni (73.5) et les Etats-Unis (71.0).
  • Pertinence des contenus : ici, on tient compte de l’utilisation du Web que font les citoyens, des contenus disponibles dans les pays et de la pertinence des informations par rapport aux pays en question (langue utilisée, etc.). Ici, la France est à la 8ème place, avec un sous-indice de 88.9. Le premier est le Royaume-Uni.
  • « Empowerment » : on peut dire que ce sous-indice mesure la valeur ajoutée du Web dans chaque pays. Il permet d’estimer à quel point les différents acteurs de la vie d’un pays ont amélioré leurs activités grâce au Web. Avec un sous-indice de 74.4, la France prend la 6ème place en la matière.

A noter que parmi les 81 pays listés, celui qui a le plus faible indice est le Yémen.

(Source)

Image : Pixabay


Comments are closed.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Facebook : votre liste d’amis n’est pas confidentielle, quoi que vous fassiez

Le saviez-vous ? Il y a toujours un moyen de connaître la liste de vos amis sur Facebook, même si...

Fermer