Alors que les constructeurs de HDTV se sont récemment mis à la définition 4K, le Japon teste déjà la 8K (16 fois plus de pixels que la Full HD).

La chaîne de tv japonaise NHK teste la diffusion de programmes avec une définition Hi-Vision, ce qui correspond au standard 8K.

Dans son test, la NHK a diffusé par ondes radio un signal vidéo non compressé en Super Hi-Vision à un récepteur situé à 27 kilomètres de l’émetteur. C’est un canal de la bande UHF qui a été utilisé.

NHK 8K test Japon 451x300 La NHK a testé la télévision numérique terrestre en 8K au Japon

Ces tests de télévision numérique terrestre en très haute résolution se sont révélés fructueux. Les chercheurs ont utilisé l’OFDM pour y parvenir (elle est également utilisée pour la 4G LTE) ainsi que le MIMO (qui met en oeuvre plusieurs antennes).

Pour mémoire, la Full HD correspond à une définition de 1920 par 1080 pixels, soit 2.0736 millions de pixels, tandis que la 4K multiplie par 4 ce nombre de pixels. En 4K, la définition est en effet de 3 840 par 2 160 pixels, soit 8.2944 millions de pixels.

La 8K correspond à une définition de 7680 par 4320 pixels, soit 33.1776 millions de pixels. C’est 4 fois plus de pixels que la 4K et 16 fois plus que l’actuel 1080p/Full HD.

On sait que le codec HEVC qui sera utilisé pour la 4K est deux fois plus efficace que l’AVC (utilisé pour la 1080p).

Mais diffuser l’équivalent d’une image de 31.64 Mo toutes les secondes reste une sacrée gageure. D’autant plus qu’en parallèle, le son était transmis en 22.2 multicanal.

Les constructeurs ont montré de nombreux HDTV 4K au dernier CES de Las Vegas. Mais, il faudra plusieurs années pour qu’ils se démocratisent d’autant plus qu’on attend toujours le contenu et un Blu-Ray capable de stocker 100 Go. La 8K semble, elle, encore bien lointaine malgré ces tests concluants.

(source)