La Nintendo 2DS est en vente

La Nintendo 2DS est désormais disponible sur plusieurs marchés dont l’Europe. Simple console sans grand relief ou bien futur succès commercial ?

Succédant aux DS et 3DS, la « 2DS » a été annoncée le 28 août 2013. Après avoir emprunté la voie de la 3D au gré de la 3DS, la société japonaise fait un pas en arrière puisque l’écran auto-stéréoscopique permettant l’affichage 3D est abandonné.

Une annonce qui avait soulevé des questions avec en toile de fond la dérision liée à l’abandon de la 3D. D’aucuns ont alors évoqué une console portable sans grande envergure ou plutôt sans grand relief.

En 2010, Nintendo avait surpris en annonçant la 3DS (lancée au premier trimestre 2011), une console portable singulière mettant en oeuvre un affichage 3D auto-stéréoscopique.

Dépourvue de stick analogique droit (présent sur les contrôleurs des consoles de salon et sur la PS Vita pour les mouvements de caméra), la 3DS a eu du mal à s’imposer. Des problèmes liés au développement de la vue chez les plus jeunes ont par ailleurs été avancés et ont pénalisé le lancement de la console.

Malgré tout cela, la 3DS a réussi à trouver son public, une baisse de prix conséquente ayant facilité les choses.

La 2DS est dès à présent disponible au tarif de 129.90 euros en Europe mais également en Australie et aux Etats-Unis (suivant deux versions bicolores : noir et bleu ou bien blanche et rouge).

Elle est complètement rétro-compatible avec les cartouches des DS et 3DS.

Nintendo va ainsi tenter de viser un plus large public avec la 2DS grâce à un tarif attractif. La disparition de l’écran 3D permet cela mais il est également de nature à rassurer les mères de famille qui craignaient pour les yeux de leurs chères têtes blondes (même si l’effet 3D peut être modulé et entièrement désactivé sur la 3DS).

La société japonaise en position de force dans le secteur des consoles portables a certes plus de mal à écouler sa console de salon, la Wii U. Mais, cette version low cost de la 3DS va consolider sa position de leadership grâce à un tarif plus abordable.

La console conserve les deux écrans comme sur les DS et 3DS mais elle ne peut être repliée sur elle-même. Une hérésie selon certains puisque les écrans ne sont ainsi plus protégés lors de son transport. C’est d’une part faux puisque la console pourra être transportée dans un étui qui protégera ses écrans (il est d’ailleurs proposé sur le site officiel de Nintendo). D’autres part, empressons-nous également d’ajouter que la plus grande faiblesse des 3D et 3DS provient du système de charnière qui permet de replier les deux écrans l’un sur l’autre.

La prochaine étape sera peut-être l’annonce d’une Wii U sans Gamepad à moins de 200€.

Mais en attendant, le lancement parallèle de Pokémon X/Y devrait servir de tremplin à cette nouvelle portable signée big N.


2 commentaires

  1. Je pense qu’au niveau des enfants, ça se vendra, peut-être pas comme des petits pains,
    mais les parents, qui ne veulent pas dépenser 300€, ou qui ont peur de la 3D pour leur progéniture seront content, surtout avec l’allure du jouet.
    Mais c’est ça que les gens n’ont pas encore compris : Nintendo vise les enfants, pas les hardcores gamers ni ceux possédants déjà une 3DS…

  2. C’est ça, c’est juste un produit de plus. Personne n’est obligé de le prendre, mais si on désire une console portable plus solide et moins chère, c’est l’idéal.

    Pas de quoi se plaindre, en fait.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Drones « de loisirs » : le point sur un marché en pleine ébullition

Le marché des drones de loisirs explose, et quelques acteurs émergent. État des lieux d'une activité en pleine effervescence, alors...

Fermer