Les règles de confidentialité (ou de diffusion) de Facebook sont parfois tellement absconses ou opaques que même les proches du fondateur se prennent les pieds dans le tapis.

Les règles de confidentialité (ou de diffusion) de Facebook sont parfois tellement absconses ou opaques que même les proches du fondateur se prennent les pieds dans le tapis de souris.

C’est exactement ce qui s’est produit avec cette déjà célèbre photo, prise le jour de Noël chez les Zuckerberg (mais on ne sait pas exactement si c’est chez Mark ou chez sa sœur Randi) et publiée illico sur Facebook. Une photo de famille au naturel, montrant Randi Zuckerberg et quelques convives autour d’un ilot de cuisine (américaine) comme on en voit dans toutes les séries (américaines), avec le frérot Mark en arrière plan, qui a l’air de s’emmerder un peu , d’ailleurs.

Tout ce petit monde a l’air de bien se marrer avec la nouvelle application Poke de Facebook, genre bonnes blagues de fin de repas en mode repli stratégique là où les intrigues se nouent, c’est-à-dire dans la cuisine.

Sauf qu’il y a visiblement eu un petit malentendu : la photo a été publiée, ou plus exactement relayée… sur Twitter alors qu’elle n’aurait pas du. C’est une certaine Callie Schweitzer, directrice marketing et projets chez Vox Media, qui est à l’origine de la propagation du cliché. Une propagation qui a déclenché une colère froide de la part de Randi Zuckerberg, qui a immédiatement riposté par un message sec comme un coup de tweet :

« not sure where you got this photo. I posted it to friends only on FB. You reposting it to Twitter is way uncool. »

« pas certaine de savoir où tu as eu cette photo. Je l’ai postée pour des amis uniquement sur Facebook. Que tu la repostes sur Twitter n’est vraiment pas cool. »

Pan dans les dents. La pauvre Callie Schweitzer s’est alors immédiatement excusée et a supprimé la photo en question. Après une petite enquête menée par les deux belligérantes, il s’avèrerait que la photo était passée dans le flux de Callie à la suite d’un tag via une amie commune. Callie en aurait alors déduit que la photo était publique et qu’elle pouvait la publier où bon lui semblait.

photo famille zuckerberg La photo de famille Zuckerberg qui naurait jamais dû être publiée

Depuis les deux filles on semble-t-il enterré la hache(tag) de guerre et ont supprimé leur petit crêpage de chignon de Twitter.

La morale de cette histoire est assez édifiante : même si l’on prend soin de verrouiller ses paramètres de confidentialité, même si l’on pense connaitre Facebook comme sa poche, même si l’on fait partie de la famille du fondateur et que l’on y a longtemps rempli des fonctions importantes, personne n’est à l’abri de ce type de mésaventure. Ce qui démontre que Facebook a certainement encore quelques progrès à faire dans le sens de la simplification de ses fonctionnalités.

Ou alors il faut admettre une bonne fois pour toutes qu’il est impossible de faire plus simple et dire que par essence les relations sociales sont un truc compliqué et plein de méandres. Et dans ce cas, Facebook n’y est vraiment pour rien.

(source)