La police de Los Angeles a réussi à déverrouiller un iPhone

Après le FBI, c’est au tour de la police de Los Angeles de réussir à déverrouiller un iPhone sans l’aide d’Apple.

Pendant plusieurs semaines, le FBI et Apple se sont affrontés jusque devant les tribunaux au sujet d’un iPhone verrouillé. Pourtant déverrouiller le smartphone de la marque à la pomme n’était peut-être pas aussi difficile qu’on pouvait le penser puisque après le FBI, c’est au tour de la police de Los Angeles de « passer outre la fonction verrouillage de l’iPhone » avec l’aide d’un « expert ».

Le mandat de perquisition ne précise pas la méthode utilisée, ni l’identité de l’expert qui a aidé la police mais confirme que la LAPD a réussi à accéder aux données de l’iPhone 5s d’April Jace.

Une femme assassinée en 2014

Championne du monde du relais 4×100 mètres en 2011 lors des Championnats du monde vétérans d’athlétisme (plus de 35 ans), April Jace était également connue pour être l’épouse de Michael Jace (l’agent Julien Lowe dans la série The Shield). Ce dernier est accusé d’avoir tué sa femme avec une arme à feu et attend actuellement son procès.

Si il a reconnu lui avoir tiré dessus, les enquêteurs cherchent à savoir s’il s’agit d’un meurtre ou d’un accident et les données contenues dans l’iPhone pourraient aider la police à savoir ce qu’il s’est passé le 19 mai 2014. C’est en tout cas ce que pense les avocats de Michael Jace qui ont réussi à faire repousser le procès de l’acteur en indiquant que le smartphone de la victime refermait des informations cruciales.

La police de Los Angeles a réussi à dévérouiller un iPhone

Une ancienne version d’iOS

Pour Apple, c’est une nouvelle affaire qui pointe du doigt la sécurité de son smartphone après le déverrouillage de l’iPhone 5c de San Bernardino. Alors que le FBI avait expliqué être capable de déverrouiller uniquement les anciens iPhone, excluant les modèles équipés au minimum d’un processeur A7 avec la technologie Secure Enclave, on apprend ici qu’il s’agit d’un iPhone 5s.

Hors, ce modèle équipé de ce processeur et de cette technologie, un coup dur pour Apple qui avait fait de la sécurité et la protection des données de ses utilisateurs un argument important. Pour sa défense, la firme de Cupertino pourra expliquer que l’iPhone en question est équipé d’une ancienne version d’iOS (probablement iOS 7).

Apple a renforcé la sécurité de son iPhone, en optant notamment pour un chiffrement automatique, avec la sortie d’iOS 8 en septembre 2014.

Le problème pour Tim Cook et sa firme reste de ne pas savoir qu’elles sont les méthodes utilisées par les autorités.

(Source / Image : Pixabay)


Comments are closed.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Huawei G9 Lite
Huawei est de retour avec le G9 Lite et la Mediapad M2 7.0

Huawei vient de présenter en Chine deux nouveaux terminaux : le G9 Lite et la Mediapad M2 7.0. Ils risquent...

Fermer