La presse française réagit à l’émergence des bloqueurs de publicités

La presse française sort ses bloqueurs de bloqueurs de pubs.

Stop arrêt panneau pixabay publicités

Alors qu’au début du mois, nous évoquions un test du New York Times qui consistait à cacher le contenu si un visiteur utilise un bloqueur de pubs sans être un abonné payant, voilà qu’on apprend que depuis lundi, des médias de la presse française ont aussi décidé de sortir les grands moyens.

Par exemple, si vous tentez d’accéder à un article du Parisien avec le logiciel Adblock Plus activé, vous tomberez sur le message suivant (sauf peut-être pour les articles sur les attentats en Belgique) : « 20% de nos lecteurs bloquent nos publicités. Nous tenons à vous informer que la publicité est notre principale source de revenu. Elle permet de rémunérer les auteurs, journalistes, designers, ingénieurs et toutes les équipes qui travaillent activement à vous informer chaque jour ». Le site propose à l’internaute d’activer les publicités du Parisien sur Adblock Plus ou bien de s’abonner à une offre premium.

Le Parisien n’est pas le seul site à réagir aux bloqueurs de pubs. Si vous allez sur L’Equipe, sur le Figaro ou encore sur le Monde, vous verrez des messages similaires si ADP est activé. Parfois, le message cache le contenu. Parfois, il sensibilise (ou culpabilise ?) simplement le lecteur.

Ces campagnes entrent dans le cadre d’une initiative coordonnées par le Geste (Groupement des Editeurs de Contenus et Services en Ligne) qui invite les éditeurs à sensibiliser les internautes contre l’usage des bloqueurs de publicités pendant une semaine. Le message serait double, selon l’Express :

« 1. La publicité est une nécessité si vous souhaitez continuer à consulter gratuitement une partie de nos contenus. 2. Les adblockers ne sont pas des anges. Ils laissent passer certaines bannières ou lèvent les barrières sur certains sites moyennant rétribution, tout ça dans la plus grande opacité. »

Ce site fait partie de ceux qui participent à cette campagne. Contrairement à d’autres, il a décidé de ne pas bloquer les contenus, mais préfère sensibiliser « à grands coups de panneaux pédagogiques et de modes d’emploi ad hoc ».

Si les médias réagissent à l’usage des bloqueurs de pubs, c’est parce qu’ils sont de plus en plus utilisés par les internautes français. Une étude enquête menée par l’institut CSA a en effet révélé que près d’un internaute sur quatre utilise un bloqueur de pub dans l’Hexagone.


8 commentaires

  1. Transcendz on

    Être abonné au Figaro ou au Monde ne nous épargne pas les publicités. Une seuls solution, donc : hop, abonné à Mediapart, Basta! et Reporterre. Et la qualité des articles est, de plus, au rendez-vous.

  2. Et il n’est venu à l’idée de personne que la quantité de pub ingérée de force était depuis longtemps inacceptable ? Bloquez les bloqueurs, ils renaitront différemment. C’est un combat sans fin et perdu d’avance. Pourquoi la presse (comme d’ailleurs les éditeurs de musique ou l’industrie du cinéma) ne repense-t’elle pas son modèle et arrête d’essayer de transposer désespérément celui du XIXe siècle ? L’exemple affligeant d’un e-book vendu parfois plus cher que son édition papier ne pourrait-elle pas les faire réfléchir ?

  3. Ras-le-bol des pubs soi-disant ciblées… Si j’ai envie d’acheter quelque chose, je suis assez grand (et/ou intelligent et/ou responsable) pour lancer moi-même une recherche sur le net ou aller me renseigner dans les magasins les plus proches.
    La solution : BOYCOTTER systématiquement les marques dont la pub devient envahissante (sur le net mais aussi à la télé) et les sites qui bloquent leur contenu. On ira voir ailleurs, l’herbe y est sûrement plus verte.

  4. L’excellente Extension Overlay Blocker fait le boulot sur les sites impactés. Un clic droit, Remove overlay et au revoir le message !

  5. LongueVieAuxBloqueursDePub on

    Ils n’ont pas à nous imposer leur pub intrusive et omniprésente.
    Y en a raz le bol des fenêtres de pub que t’es obligé de te taper si tu veux aller plus loin (vidéo, article de presse etc…) j’utilise AdBlock sur tous mes appareils connectés et non seulement ma navigation internet n’est plus ralentie, mais en plus elle est rendue plus agréable car non polluée.
    Comme dit plus haut, je n’ai pas besoin de pub pour acheter quoi que ce soit, et regarder les pubs me dégoute plus qu’autre chose et a donc l’effet totalement inverse à celui recherché sur moi.

  6. <a rel=\"nofollow\" href=\"http://www.lebureauduvapot on

    bah la solution de ne plus se rendre sur ces sites existe aussi, y’a de la concurrence et de qualité qui plus est …

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Montre SMS iPhone texto smartphone mobile pixabay
Voici pourquoi il faut utiliser la nouvelle fonctionnalité Night Shift sur iOS

Et si iOS 9.3 augmentait votre longévité ?

Fermer