La réalité virtuelle, une nouvelle thérapie contre la dépression ?

Selon une étude, la réalité virtuelle pourrait soigner certaines formes de dépression.

Virtual Reality

Cette année, étant donné que de nombreux constructeurs vont sortir leurs premiers casques de réalité virtuelle pour grand public (et que d’autres vont suivre), cette technologie fait couler beaucoup d’encre. Cependant, nombreux sont ceux qui pensent encore que l’usage de la réalité virtuelle se limite aux jeux et aux vidéos à 360°.

Pourtant, elle pourrait trouver des usages dans de nombreux domaines d’ici quelques années. Par exemple, dans le domaine médical, des chercheurs testent déjà l’utilisation des casques de réalité virtuelle pour soigner certaines formes de dépression.

Publiée lundi dans le British Journal of Psychiatry Open, leur étude préliminaire a montré qu’il est possible de soigner des patients grâce à des séances régulières sur des casques de réalité virtuelle, via ce qu’on appelle l’incarnation.

En substance, il a été demandé à 15 patients souffrant de dépression de porter un casque de réalité virtuelle pendant des séances régulières de huit minutes. Via la réalité virtuelle, le patient se met dans la peau d’une personne adulte qui se trouve en face d’un enfant en détresse qui pleure et qu’il faut consoler. Puis, les rôles sont inversés, et le patient se met dans la peau de l’enfant en détresse pour écouter ces mots de consolation.

Le Professeur Chris Brewin, qui a mené cette recherche, explique : « Les gens qui luttent contre l’anxiété et la dépression peuvent être excessivement autocritiques […]. Dans cette étude, en consolant l’enfant et en entendant ensuite leurs propres mots, les patients ont indirectement fait preuve de compassion envers eux-mêmes. Le but était d’enseigner aux patients à être plus compatissants envers eux et moins autocritiques ».

Les premiers résultats de cette nouvelle forme de thérapie se sont avérés très intéressants. En effet, sur les 15 patients qui ont participé à l’expérience, 9 ont montré des signes réduits de dépression tandis que 4 ont observé une baisse significative de la présence de ces symptômes.

La prochaine étape consistera à mener des tests à plus grande échelle afin de vérifier les « avantages cliniques » de cette thérapie par la réalité virtuelle.

(Source)


2 commentaires

Send this to friend

Lire les articles précédents :
piqo-one
Piqo One, l’ordinateur français ultra compact

Emilien Court a 31 ans et il vient de lever le voile sur un mini ordinateur très prometteur, le Piqo...

Fermer