La révolution du m-commerce est en marche… et surtout chez les femmes

eBay et aufeminin.com ont présenté une étude sur le smartphone et les femmes.

Pourquoi réaliser une étude sur les femmes et leur smartphone quand on s’appelle eBay ?

Tout simplement parce que les femmes contrôlent 80% du pouvoir d’achat des foyers et qu’il y a aujourd’hui plus de smartphones vendus dans le monde que de brosses à dents.
eBay a été l’un des premiers acteurs à investir le m-commerce et peut aujourd’hui se targuer d’avoir plus de 125 millions de téléchargements de leurs applications mobiles.

On regarde son smartphone une centaine de fois par jour et eBay va considérer cela comme autant d’opportunités de vendre quelque chose.

La folie du smarthone

Cette étude menée en partenariat avec aufeminin.com s’est également intéressée à l’addiction au téléphone portable puisque 18% des françaises (ou du moins, de l’échantillon interrogé) pensent que le smartphone est un besoin de première néccessité au même titre que le logement ou l’alimentation.
C’est assez dingue à imaginer alors que le smartphone est un objet que nous ne connaissions même pas il y a 10 ans de cela.
Ce sont ainsi 67% des françaises qui reconnaissent une addiction au mobile à une époque où il y a plus d’iPhone vendus par jour que de bébés qui naissent.

Le shopping évolue avec le m-commerce

De nouveaux modes de shopping apparaissent dans notre société connectée. En effet, alors que les tablettes sont généralement utilisées à la maison pour des achats concertés, le smartphone est utilisé pour des achats plus personnels, des achats plus impulsifs aussi… mais aussi pour acheter des cadeaux en toute discrétion.
Et eBay s’aperçoit que le mobile commerce n’est pas canibalisant du commerce sur PC. En effet, il y a juste davantage d’opportunités de commerce.

eBay a également vu émerger ce qu’il appelle l’inspiration shopping (ou entertainement shopping). Cela correspond à une utilisation des applications mobiles ou de la version web lors de temps morts (dans le bus, dans une salle d’atente, à un moment de détente).
Ce qui signifie que, plutôt que d’aller sur Facebook ou de faire une partie d’Angry Birds, certaines personnes préfèrent largement regarder ce qui va être sympa à acheter.

Discussion avec Olivier Ropars, Senior Director Europe Mobile Commerce chez eBay.

Cela aura également été l’occasion de rencontrer Olivier Ropars, Senior Director Europe Mobile Commerce chez eBay, qui avait fait le trajet depuis Londres pour présenter les résultats de cette étude.

Olivier va insister sur le fait que le eBay d’aujourd’hui n’a plus grand chose à voir avec celui de ses débuts.
En effet, 70% des produits vendus sur ebay sont neufs (et 65% sont à prix fixes).
Mais le eBay de demain n’aura également pas grand chose à voir avec le eBay d’aujourd’hui.

En effet, la grande ligne directrice pour l’équipe qu’il dirige, c’est de comprendre comment les gens changent leurs habitudes de shopping à cause du mobile.

Ils vont donc réaliser des études de consommations ultra-poussées (proche de l’ethnographie) où ils vont suivre du matin au soir des personnes (consentantes) pour savoir ce qu’elles font de leur mobile et dans quelle mesure le mobile change leurs vies.
L’objectif d’Olivier : identifier les tendances marchés pour introduire de nouvelles fonctionnalités et permettre le commerce connecté.

Comme exemple, nous pouvons prendre l’arrivée prochaine de eBay Now en France où la livraison se fera dans l’heure.

eBay Now a connu un très fort succès aux Etats-unis où il a été introduit dans une sélection de ville où cela change véritablement la manière d’appréhender le commerce en ligne.


7 commentaires

  1. Je suis une grande acheteuse sur internet (même mes courses je les fais sur internet maintenant !), et pourtant je n’arrive toujours pas à me voir acheter quoique ce soit sur mon smartphone…

  2. ah la la, les femmes et cette manie de vouloir toujours acheter quelque chose. En tout cas, c’était bien trouvé de la part de ebay d’exploiter cette habitude humaine pour pouvoir grossir leur chiffre d’affaire.

  3. Merci pour cet article! Chiffres impressionnants je trouve, le smartphone à vraiment la côte auprès des femmes. C est sur que ebay a eu une bonne idée de les cibler 😉

  4. et pourquoi pas « ah la la, les hommes, et cette manie de vouloir toujours acheter quelque chose » ?

    (désolé, on utilise le même pseudo).

    S’il y a un truc que je fais sur le smartphone, c’est bien les courses sur le drive de mon supermarché, mais ça s’arrête là !

  5. N’est-il pas paradoxal de parler de révolution quand les études tendent à démontrer que 80% des femmes contrôlent le pouvoir d’achat des foyers et qu’on nous annonce ensuite que 18% seulement d’entre elles pensent que le Smartphone est un besoin de première nécessité ? Il est certain que le m-commerce se développe rapidement et gagnera en popularité dans les années à venir, mais peut-on réellement prédire que les femmes seront plus nombreuses que les hommes à l’utiliser ?

  6. Faire du Chiffre d’Affaire est une chose. Etre rentable en est une autre. Le gérant de PriceMinister évoquait la course en avant sur le mobile : gros investissements publicitaires pour peu de revenus, alors encore plus grands investissements pour un peu plus de revenus… Bref ce que l’on appelle couramment une bulle. La consommation mobile se fait majoritairement sur le contenu gratuit… Et puis ce support avec un écran trop petit n’est pas confortable pour réaliser des achats comparativement à une tablette ou un PC portable ou non.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
twitter-mac
Twitter pour Mac n’est pas mort

Twitter n'avait pas mis à jour son application Twitter pour Mac depuis 2011. Voici enfin une mise à jour.

Fermer