La simulation d’une seconde d’activité neurale demande 40 minutes à un super-ordinateur

Une expérience de simulation de l’activité neurale sur un ordinateur nous montre que le cerveau humain a encore de beaux jours devant lui.

Avant toute chose, on peut se poser la question suivante : est-il vraiment possible de simuler l’activité cérébrale d’un être humain sur un ordinateur ? C’est une question qui préoccupe de nombreux chercheurs qui depuis des années essaient d’y répondre. Bien que nous ne possédions toujours pas de réelle réponse pour le moment, des scientifiques Allemands et Japonais pourraient avoir franchi un cap en proposant ce qui semble être la plus grande simulation jamais réalisée à ce jour.

Pour mettre en place leur expérience, ces chercheurs ont eu besoin d’un matériel conséquent. Ils ont décidé de mesurer l’activité de 1.73 milliards de cellules nerveuses (virtuelles) connectées à 10,4*1018 de synapses. Cela semble, et est, impressionnant mais rappelons que ce n’est qu’1 % du réseau neural de notre cerveau. Pour mesurer cela, ils ont donc utilisé le super-ordinateur appelé K. Celui-ci était considéré comme l’ordinateur le plus rapide au monde en 2011 (il est aujourd’hui quatrième). Pour compléter la liste des chiffres impressionnants, ajoutons que l’opération a mobilisé 82.944 processeurs.

KComputer

C’est donc muni de cet équipement de pointe que ces scientifiques ont décidé de simuler une seconde biologique sur l’ordinateur K. Et pour parvenir à simuler cela, l’ordinateur a mis… 40 minutes. Cela nous prouve que le cerveau humain reste tout de même très performant. Mais mis à part un peu de satisfaction personnelle, que peut nous apporter cette expérience ?

Hé bien les scientifiques sont assez optimistes quant à l’avenir de la recherche en matière de simulation de l’activité neurale. Il pensent que grâce à ce pour-cent calculé, ils pourront, dans les dix prochaines années, être capables de simuler l’activité entière d’un cerveau en faisant travailler plusieurs ordinateurs ensemble. Des avancées dans ce domaine nous permettraient de mieux comprendre le cerveau humain, qui reste encore entouré de mystère que de nombreuses entreprises cherchent à percer.

(source)


5 commentaires

  1. Il faudrait un super ordinateur 240 000 fois plus puissant que celui-ci pour simuler un cerveau en temps réel (40*60*100). Je n’ose pas imaginer dans 10 ans lorsque nos smartphones seront eux aussi 240 000 fois plus puissant…

  2. On peut aussi en déduire que le « super programme » n’est pas super optimisé 😉

  3. On peut aussi en déduire que Poppyto ne sait rien de ce que sont les calculs du super programme et qu’il ne peut donc pas juger…

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Porsche, une voiture édition spéciale désignée par les fans Facebook

Porsche a fièrement présenté sa voiture 'spécial 5 millions de fans Facebook' designée par les fans eux-mêmes, une technique de...

Fermer