Voyages-SNCF.com lance les billets de train sur mobile avec V

La SNCF lance son application V et suit ainsi la tendance qui permet aux voyageurs de stocker leurs billets sur leur mobile.

Il y a moins d’une semaine, easyJet annonçait l’ajout de Passbook à son application mobile permettant ainsi aux voyageurs d’acheter leurs billets avec leur téléphone et des les stocker dessus. Ce genre de pratique semblait préfigurer les billets de transport de demain en Europe, dématérialisés et achetés en ligne.

Voyages-SNCF.com (agence possédée par la SNCF) a choisi d’emprunter le même chemin avec son application V lancée hier. Anciennement réservé aux lignes grande vitesse Nord et Méditerranée, le billet sur mobile ou ‘m-billet’ devient désormais disponible sur toutes les lignes TGV et Intercités.

SNCFAppliV

Pour obtenir son billet, il suffira de l’acheter grâce à l’application avec son mobile. Celle-ci nous renverra un code-barre 2D (flashcode) qui fera office de billet. Les contrôleurs auront des équipements pour scanner ces flashcodes et obtenir toutes les informations sur le billet en question (et sa validité).

La SNCF n’oublie personnes et l’application sera disponible sur iOS et Android (smartphones et tablettes), BlackBerry et Windows Phone. Le m-billet, billet de demain, semble être bien parti pour s’imposer et devenir le moyen le plus utilisé. Cependant, on peut encore avoir du mal à visualiser comment le système sera appliqué aux trajets TER, qui ne demandent pas de réservation.


8 commentaires

  1. Je réagis assez rarement, mais là je m’indigne, concernant la SNCF.
    J’ai une carte grand-voyageur depuis un moment.
    Cette carte permet de « mettre son ticket dessus », un e-ticket.
    Quand le contrôleur passe, on lui présente la carte, et le ticket est validé.
    Cette méthode est écologique, permet un gain de temps énorme (on peut commander son billet sur son smartphone et entrer dans le train sans le retirer).
    Alors là où je ne comprends pas, c’est que dès que je prends un billet de train (TER, TGV, train corail etc.), on me répond « le e-ticket n’est pas disponible sur ce trajet ».
    Ma question: à quoi sert cette carte si ce n’est jamais disponible ? Pourquoi a t’elle été créée (j’entends par là, pourquoi le e-ticket est mis en avant s’il n’est jamais disponible pour X ou Y raison pas ou peu valable) ?
    Je veux bien comprendre que le contrôleur ne soit pas équipé, dans un TER (même si j’en doute très fortement).
    Quand je paye un ticket 50, 70 voire +, pour le Lille-Paris, j’aimerais AU MOINS avoir un minimum de confort, c’est à dire pouvoir stocker mon billet sur ma carte.
    Et j’espère que « V » va démocratiser/favoriser cela un peu +.

  2. Manque plus que les cartes de réduction soient intégrés directement dans les comptes utilisateur et tout sera parfait, plus besoin de les avoir sur soi !

  3. J’ai oublié un point:
    J’habite dans le Nord, et (pour ce que j’en sais) il n’y a pas ici de « horaires blancs » et « horaires bleus » selon un calendrier (le principe: selon un calendrier d’horaires sur une semaine, on paye le billet de train différemment selon l’heure du train).
    Maintenant mon histoire:
    Période de Noel, neige, personne au guichet à ma gare de départ.
    Nulle part il était écrit « horaire bleu » ou « blanc ».
    Tout le monde a pris son billet au guichet automatique, qui nous a fourni, à tous, un ticket « période blanche » (la moins chère) … pour l’horaire de notre train qui arrivait.
    Le contrôleur passe dans le train: nous avons TOUS eu une amende d’une vingtaine d’euros (et encore, il faut s’estimer heureux selon le contrôleur car « il aurait pu nous refaire payer un billet entièrement »).
    L’amende car nous étions en période bleue, et nous avions tous (une vingtaine de personnes) un ticket « mauvais ».
    Et personne ne le savait. Et même si quelqu’un voulait vérifier, en demandant au guichet, que faire en « période de neige et de noel » où il n’y a personne ?
    Encore une fois, j’espère que le e-ticket prendra en compte l’horaire du billet, contrairement aux automates.

  4. L’attrait du m tourisme se confirme à tous les échelons des acteurs du tourisme.Quand la simplicité fait loi.
    Je partage

  5. Bonjour,

    Juste une précision, il s’agit de VSC (Voyages-sncf.com) et non de la SNCF. En effet VSC est une agence de voyages et n’a rien à voir avec la SNCF (même si VSC appartient à la SNCF).

    Du coup cela explique pourquoi il y a des cartes grands voyageurs et le m-ticket, car la carte grand voyageur est pour le coup un projet SNCF. De plus les cartes voyageurs apportes d’autres avantages comme fidélisation, salon voyageur, …

    • Axel-Cereloz on

      En effet, la précision manquait dans l’article. C’est désormais corrigé, merci de la remarque. 😉

Send this to friend

Lire les articles précédents :
google-iPhone
Google veut prendre le contrôle de votre iPhone

Une mise à jour de Gmail va vous permettre de rester en circuit fermé sur les produits Google en utilisant...

Fermer