La solution radicale du New York Times pour obliger ses employés à accorder plus d’importance au trafic mobile

Interdiction d’aller sur la page d’accueil depuis un PC.

Smartphone pixabay HTC mobile

Depuis un moment, on ne parle que de ça : les mobiles. Il y a quelques années, les médias traditionnels furent secoués par internet et aujourd’hui, la nouvelle révolution c’est les mobiles. Signe de l’importance que prend le trafic mobile dans le monde, Google a décidé cette année de pénaliser les pages web qui ne s’adaptent pas aux écrans de smartphones et de tablettes, sur son moteur de recherche.

Le New York Times a lui aussi réalisé l’importance des plateformes mobiles dans son business model et pour s’assurer que ses employés comprennent bien les nouveaux enjeux, il a décidé de prendre une mesure draconienne : forcer ceux-ci à visiter la page d’accueil du site sur leurs téléphones ou leurs tablettes.

En effet, à compter de lundi, la page d’accueil nytimes.com ne sera plus accessible dans sa version web tant que les employés seront dans les locaux de l’entreprise. En cas de tentative, ils verront un message les invitant à visiter la page sur leurs mobiles.

Dans le mémo qui annonce cette mesure expérimentale, les responsables expliquent aux employés que plus de la moitié du trafic du Times est maintenant mobile.

L’idée est de stimuler les employés pour que le web mobile soit encore plus central dans tout ce que fait le New York Times. En même temps, en obligeant les employés à voir la version mobile de l’accueil du site, les responsables espèrent peut-être aussi obtenir plus de retours provenant de ceux-ci concernant cette version mobile qui de tout évidence est maintenant plus importante que la version pour ordinateurs.

Si de nombreux médias et services en ligne ont déjà évoqué leurs politiques « mobile-first » au niveau stratégique, le NYT est peut-être le premier à prendre une mesure comme celle-ci afin de s’assurer d’une bonne transition vers l’ère des smartphones. Pour bien conscientiser votre équipe, la technique du New York Times est peut-être le meilleur moyen…


6 commentaires

  1. Initiative certes radicale mais cohérente pour le monde de la presse en ligne.
    Il faut signaler que le NY Times propose un site mobile et pas une application !

  2. Pingback: La solution radicale du New York Times pour obliger ses employés à accorder plus d’importance au trafic mobile | ARI – Revue de web

  3. Pingback: Drôle de conseil : boire de l’alcool avant de tester un design

  4. C’est bien qu’on met le trafic mobile en avant ! On gagne 10 fois plus de temps en accédant depuis son mobile que depuis de vieux ordinateurs, même avec la toute dernière version de Windows. Au moins, NYT essaies de générer du trafic en internes grâce à ses employés contrairement à des sois-disant des grands groupes qui génèrent du faux trafic acheté depuis des pays du tiers-monde, oups…pays en voie de développement !

    J’ai vu sur cette application mobile pour un salon de coiffure, trouvée sur Googleplay, qu’on peut même recevoir des news ou flux rss via une application mobile par secteur d’activité, c’est bien cool ! Comme ça on perd pas l’info, même pendant qu’on se fait bichonner par sa coiffeuse. https://play.google.com/store/apps/details?id=com.app_onglesdereves.layout&hl=fr

  5. Pingback: Facebook : une nouvelle fonctionnalité pour éditer les photos

  6. Pingback: Remplacer les caméras du JT par des iPhone 6 ?

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Facebook clavier pixabay
Facebook introduit un nouveau signal pour l’algorithme du fil d’actualité

Une fois de plus, Facebook va toucher à l’algo qui gère votre fil d’actualité.

Fermer