La start-up Festicket lève 520 000 euros

La start-up Festicket, spécialisée dans la réservation sociale de festivals de musique, vient de boucler un tour de table de 520 000 euros auprès de différents investisseurs.

J’avais présenté cette nouvelle plateforme au début du mois de décembre dernier qui propose de nombreuses solutions clés en main pour réserver et assister à des festivals de musique un peu partout dans le monde, et ce, à des prix assez compétitifs.

Avant même que la plateforme ne fête sa première bougie, la start-up fondée par Zacharie Sabban et Jonathan Younes et basée à Londres annonce avoir levée près de 520 000 euros auprès du fonds d’investissement Kima Ventures, Jacques-Antoine Granjon (PDG de vente-privee.com), des fonds anglais #1 Seed et Playfair Capital et du fonds américain Windcrest Partners.

Aujourd’hui, Festicket réunit plus de 60 000 visiteurs uniques par mois (dont plus de 22 000 membres majoritairement anglais, français et allemands) grâce à des partenariats avec les plus gros festivals en Europe tels que Tomorrowland en Belgique, Exit en Serbie, Time Warp en Allemagne ou encore Leeds et Latitude Festival en Angleterre. Le panier moyen est de 290 euros et le modèle économique est basé sur des commissions générées sur les différents éléments des packages.

festicket reservation festivals musique La start up Festicket lève 520 000 euros

Cette levée de fonds va permettre à la start-up londonienne d’accélérer son développement en Europe tout en continuant à développer ses produits et en boostant les ventes, avant d’envisager un déploiement sur le marché américain. À suivre, donc.

6 commentaires

  1. Je ne suis pas fan de leur logo, mais leur domaine est pas mal. J’avais une connaissance qui voulait lancer billetbook.com et le site semble encore en cours de construction. Le secteur a du potentiel en tout cas quand on voit la levée de fond !

  2. c’est la mode en ce moment des sites de vente de billets, il y en a un qui sort toutes les semaines; il faut dire que le marché est énorme donc ça attise forcément les vocations.
    Seuls les plus gros tireront leur épingle du jeu; Il risque d’y avoir pas mal de concentration dans le secteur dans pas longtemps.

  3. Mam'selle Scarlett on

    Merci Camille d’avoir déniché avant tout le monde l’existence de cette plateforme dès décembre dernier. Grâce à vous, nous disposons aujourd’hui d’informations capitales. Mais du coup, ils doivent recruter chez Festicket non ? Vous n’auriez pas des informations à ce sujet ?

  4. je connais cette jeune start-up, le concept est vraiment génial. Il a y fort à parier que cette structure va très bien évoluer.

  5. Camille, tu nous parles régulièrement de start-up, tu as l’air d’y connaitre un rayon, pourquoi ne lance tu pas la tienne ?
    Sinon en ce qui concerne cette levé de fonds, je trouve ça dingue ! Il y a beaucoup d’inscrits certes, le panier moyen est aussi assez important (il me semble qu’en France, le panier moyen pour les e-commerces et un peu en dessous de 100 euros) mais ils n’ont pas un nombre de visiteurs astronomiques non plus.

  6. Je ne connaissais pas du tout ce site de réservation de festivals mais je trouve l’idée très bonne. En plus, il a l’air bien orienté vers les musiques électroniques :D

    Je suis allé visiter le site mais je n’ai pas bien compris quel était son modèle économique (« commissions générées sur les différents éléments »). Arrivent-ils réellement à casser les prix des billets avec leurs packages et si oui, comment ? Cela m’intéresse énormément. Merci d’avance pour vos réponses.

Lire les articles précédents :
fousquare
Foursquare change de message : son avenir est entre Yelp et la carte du Maraudeur d’Harry Potter

Foursquare est un service difficile à cerner. Son CEO, Dennis Crowley, souhaite donc changer sensiblement le message pour que Foursquare...

Fermer