[La Start-Up française de la Semaine] : Auticiel

Auticiel est la « Start-up française de la semaine » dans le cadre de notre concours Start-Up Presse-Citron. Le mois d’Octobre est consacré à la thématique « Pour un monde meilleur ».

Que fait Auticiel ?

Auticiel est un éditeur de logiciel spécialisé pour les personnes ayant des déficiences cognitives.

Actuellement au nombre de trois, les applications sont : Autimo (pour aider à comprendre les expressions du visage), Time In (pour aider à se repérer dans le temps) et Social Handy (pour aider à adopter le bon comportement en société).

Le focus de la start-up était initiallement mis sur les personnes autistes, mais ils ont découvert que leurs applications pouvaient être utiles à un public plus large et notamment pour les personnes connaissant des troubles cognitifs mineurs (ce qui est le cas de 2/3 des seniors de plus de 70 ans).

Auticiel travaille avec un comité scientifique et va s’allier en consortium avec d’autres acteurs qui font appel à eux pour leur expertise en ergonomie et design.

Et s’ils veulent développer un portfolio d’applications BtoC, leur stratégie est de proposer des solutions de licence en BtoB à destination de structures médico-sociales.

Qui est derrière Auticiel ?

Fondateurs :
  • François Dupayrat (CTO), 25 ans.
  • Sarah Cherruault (CEO), 24 ans.
Genèse :

Toute l’histoire d’auticiel aura commencé par une rencontre. Celle de Sarah avec la maman d’un garçon autiste, une mère qui lui exposera les problématiques auxquelles elle se trouvait confrontée au jour le jour. Sarah n’avait pas exactement pris cette voie d’elle-même. Elle avait réalisé une prépa littéraire Khâgne Hypokhâgne avant de se faire la réflexion suivante : «c’est bien d’étudier le passé, mais je veux maintenant agir sur le monde».

Elle est donc partie dans une école de commerce/télécom/management à Evry où elle s’est beaucoup impliquée dans des structures associatives.

C’est lors d’une formation qu’elle rencontra cette maman d’un garçon autiste qui lui exposera l’attractivité des supports tactiles pour son enfant. En effet, s’il ne sait pas parler, il sait utiliser une tablette et un smartphone. Pourtant, il n’y a rien de spécialisé qui cible le handicap cognitif.

Sarah venait de terminer un stage chez Plyce dans la création d’applications mobiles qui aidaient les gens dans la vie de tous les jours… mais pourquoi aucun entrepreneur n’avait correctement adressé les personnes qui en auraient le plus besoin ?

Son école d’Evry organisait un challenge projet d’entreprendre en 2011, qui mixait des équipes d’ingénieurs, de développeurs, etc. Les cours s’arrêtaient une semaine pour permettre aux équipes de trouver un projet d’entreprise avec la mission d’en réaliser le business plan. Sarah proposa cette idée d’application aider l’autisme et ils rencontrèrent de nombreux parents et éducateurs spécialisés.

Il y avait un vrai besoin. L’idée les fit remporter le challenge.

Sarah Cherruault avait pourtant grand besoin d’un développeur pour poursuivre l’aventure. Un ami lui conseilla la fréquentation de hackatons.

Elle se rendit donc à un hackaton organisé par Samsung en Octobre 2011 où elle vint rejoindre l’équipe d’un certain François Dupayrat. Ils gagnèrent le premier prix (un voyage en Corée du Sud).

Ils n’avaient aucune volonté de se présenter en «bêtes de concours», pourtant l’équipe fait encore mouche lors d’un BeMyApp Téléthon où Sarah pitcha l’idée de leur première application : Autimo.

Les deux futurs co-fondateurs d’Auticiel se perdirent de vue pendant un an, le temps pour Sarah de continuer ses études et pour François de réaliser des applications éducatives.

Ils se retrouvèrent fin 2012 et François lui confia être à la recherche d’une nouvelle aventure. Sarah lui proposa de se lancer à plein temps ensemble. Auticiel était né.

Principal défi aujourd’hui

Trouver un rythme de croisière : passer d’embryon de start-up, à start-up en croissance. Aujourd’hui, ils expérimentent avec toujours la même vision forte : aider à l’insertion sociale les personnes qui ont des déficiences cognitives.

 

Entrepreneurs qui les ont inspiré

Pour Sarah : un melting-pot de nombreux entrepreneurs dont notamment Steve Jobs et Marylène Delbourg-Delphis, CEO rencontrée dans la Silicon Valley qui lui a montré une passion pour l’entrepreneuriat et les défis qui étaient absolument inspirants.

Pour François : Elon Musk, car c’est un entrepreneur qui fait des business à grande échelle, dont on dit que c’est impossible, qui ont un intérêt réel pour l’humanité. Il a un track record impressionnant :

– avec la création de Paypal, il a réussi à concurrencer les banques traditionnelles.

– avec la création de Tesla Motors, il a réussi à construire des voitures électriques acclamées (comparé à tous les échecs des autres constructeurs). Il fait ça notamment dans le but de lutter contre le réchauffement climatique.

– avec la création de SpaceX, il a fait une entreprise privée qui lance des fusées avec succès. D’ailleurs, il a l’ambition d’aller sur Mars avant sa mort.

– le projet Hyperloop est impressionnant aussi, même s’il ne va pas en faire un business, du moins pas dans les prochaines années.

 

Carte d’identité

Nom : Auticiel

Lieu des bureaux : Paris (Bastille) РParis Pionni̬res & Incubateur Telecom Sud Paris Entrepreneurs (Evry)

Taille de l’équipe : entre 5 et 9

Levée de fonds : aucune réalisée à l’heure actuelle et aucune en projet immédiat.

Modèle économique : D’un côté, Auticiel propose des applications pour le «grand public» en mode freemium.

De l’autre, ils ont pour objectif de proposer des solutions de licences en BtoB à destination de structures médico-sociales.

Anecdotes :

  • Aux débuts du projet : Sarah a rencontré le directeur d’une structure d’accueil pour adultes qui était partant pour faire appel à eux et qui les redirigea vers leur informaticienne. C’était il y a deux ans et il y avait encore assez peu de tablettes dans ce genre d’environnement. Sarah se fit la réflexion que l’informaticienne serait probablement ravie si on l’aidait à moderniser un peu son infrastructure. Soucieuse de ne pas perdre son poste, l’informaticienne était réfractaire à l’idée… elle s’en sortait très bien sans eux. Elle avait même créé un clavier «adapté» qu’elle avait recouvert d’aluminium et auquel elle avait ajouté des pots de yaourt dessus.

C’est à ce moment qu’ils ont compris que leur volonté de créer des applications adaptées était plus qu’importante. L’histoire du «clavier-pot-de-yaourt» les a beaucoup fait rire et surtout motivé.

 


Auticiel en 6 dates :

Mars 2011 : Sarah rencontre une maman qui lui parle de son enfant autiste.

Décembre 2011 : Victoire au BeMyApp Téléthon

Mars 2012 : sortie de Autimo, leur première application

Décembre 2012 : François rejoint Sarah sur le projet et ils décident de créer la start-up et de s’y mettre à plein temps.

Mars 2013 : Entrée au Camping

Août 2013 : Vainqueur de Virginia Tech


Actuellement : à la recherche de développeurs compétents (et notamment un développeur web) et de bêta-testeurs qui peuvent se manifester grâce à ce formulaire de contact. http://www.auticiel.com/contact/

Contact : sarah.cherruault@auticiel.com


Un commentaire

  1. Projet vraiment intéressant et de niche.
    Espérant qu’il trouve un succès à la hauteur de l’aide qu’il apportera aux déficients.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
pkparis
La clé USB de l’ère post-PC, une initiative française

Une start-up parisienne souhaite offrir la clef USB de l'ère post-PC.

Fermer