[La Start-Up française de la Semaine] : Connected Universe

Chaque jeudi Ă  11h, une nouvelle start-up française vous sera prĂ©sentĂ©e dans le cadre du concours Start-Up Presse-Citron 2013. ThĂšme du mois de DĂ©cembre, LeWeb12 oblige : Objets connectĂ©s & Cadeaux Geek.  Que fait Connected Universe ? Connected Universe souhaite s’imposer comme une nouvelle marque de tĂ©lĂ©visions et objets connectĂ©s. Leur gamme de produits se compose donc de 2

Chaque jeudi à 11h, une nouvelle start-up française vous sera présentée dans le cadre du concours Start-Up Presse-Citron 2013.

ThÚme du mois de Décembre, LeWeb12 oblige : Objets connectés & Cadeaux Geek. 

Que fait Connected Universe ?

Connected Universe souhaite s’imposer comme une nouvelle marque de tĂ©lĂ©visions et objets connectĂ©s.

Leur gamme de produits se compose donc de 2 tĂ©lĂ©visions (toutes 2 LED, l’un des modĂšles propose la 3D), d’un smartphone, d’une box internet (avec Google TV et lecteur Blu-Ray), d’une manette de jeu, d’une tĂ©lĂ©commande et d’un objet connectĂ© (type Nabaztag).

L’équipe de Connected Universe porte un soin tout particulier au design de ses objets qui vont tous entrer en convergence avec la tĂ©lĂ©vision en point central. En effet, si tĂ©lĂ©vision connectĂ©e signifiait «connectĂ©e Ă  internet», ici l’idĂ©e est de connecter trĂšs facilement l’ensemble de vos objets technologiques Ă  votre tĂ©lĂ©vision.

Tous les produits fonctionnent sur une version modifiĂ©e d’Android, et devraient ĂȘtre commercialisĂ©s progressivement Ă  partir de 2013.

 

Qui est derriĂšre Connected Universe ?

L’histoire commence avec JĂ©rĂŽme Olivet, un Ă©lĂšve du cĂ©lĂšbre designer Philippe Stark, qui avait pour mission de designer les premiĂšres tĂ©lĂ©commandes et tĂ©lĂ©visions connectĂ©es pour le compte de Thomson.

AprĂšs 13 annĂ©es passĂ©es dans le groupe en tant que designer en chef, il Ă©tait devenu spĂ©cialiste en design de produits hardware. Pourtant son nom, Ă  l’inverse d’un Stark, n’était jamais associĂ© Ă  ses rĂ©alisations. Et, en passant la majeure partie de ses journĂ©es Ă  donner forme Ă  des tĂ©lĂ©visions futuristes chez Thomson, il en Ă©tait arrivĂ© Ă  avoir une idĂ©e prĂ©cise de ce que devrait ĂȘtre la tĂ©lĂ©vision connectĂ©e. Mais plutĂŽt que d’attendre que les Ă©quipes de Thomson lui demandent de designer cette tĂ©lĂ©vision, il a eu envie de mettre en place ses propres produits.

Connected Universe allait naĂźtre de sa rencontre avec Nicolas Goldstein.

En effet, Nicolas travaille sur le web depuis prĂšs de 10 ans et a participĂ© Ă  de nombreuses aventures entrepreneuriales, aidant notamment des sociĂ©tĂ©s Ă©trangĂšres Ă  s’implanter en France et vice-versa.

Nicolas s’intĂ©resse Ă  la tĂ©lĂ©vision connectĂ©e depuis plusieurs annĂ©es Ă©tant le crĂ©ateur du site d’information la-television-connectee.fr depuis 2010.

JĂ©rĂŽme Olivet Ă©tait lecteur de ce webzine, mais il ne trouvait jamais le produit qu’il espĂ©rait voir Ă©merger. Il a donc contactĂ© Nicolas pour lui expliquer qu’il voulait crĂ©er la tĂ©lĂ©vision de demain, qu’il voulait profondĂ©ment changer la maniĂšre dont nous regardons la tĂ©lĂ©vision, mais qu’il avait besoin d’une personne avec qui monter ce projet. Quelques mois plus tard, ils avaient crĂ©Ă© la sociĂ©tĂ© et terminĂ© le design de toute la gamme d’objets connectĂ©s qu’ils avaient en tĂȘte.

InspirĂ©s par la campagne de crowd-funding de la console de jeu Ouya, JĂ©rĂŽme et Nicolas ont dĂ©cidĂ© de mettre trĂšs vite en place un site vitrine oĂč ils proposeraient de prĂ©commander chacun des produits. A partir de lĂ , en mode trĂšs lean start-up, ils se sont concentrĂ©s sur la prĂ©paration du lancement du produit le plus demandĂ©.

C’est ainsi qu’avec plusieurs milliers de Gamepad commandĂ©s, la start-up se rapproche d’un lancement prĂ©vu en Avril.

Mais ce sont tous les objets connectĂ©s de la gamme Connected Universe qui sont aujourd’hui prĂȘts Ă  ĂȘtre mis en production. JĂ©rĂŽme Olivet & Nicolas Goldstein n’attendent plus que d’avoir le nombre suffisant de prĂ©-commandes pour lancer la production, ou de trouver un grand constructeur souhaitant les proposer en marque blanche.

Carte d’identitĂ©

Nom : Connected Universe

Date de lancement : Septembre 2012

Lieu des bureaux : Paris, 8Ăšme

Nombre d’employĂ©s : 3

ModÚle économique : vente des produits (déjà en pré-commandes). Recherche de partenariats avec de grands industriels qui voudraient prendre le design des produits de la start-up pour le proposer en marque blanche.

Anecdote : 

  • Les fondateurs de Connected Universe ont trĂšs tĂŽt voulu contacter Free pour leur proposer leur box internet. Et ils ont Ă©tĂ© surpris de voir que leur interlocuteur Ă©tait directement Xavier Niel. En effet, le dirigeant de Free apprĂ©ciait Ă©normĂ©ment le design de celle-ci et souhaitait en savoir plus. Les discussions n’ont pourtant pas Ă©tĂ© beaucoup plus loin puisque le produit Ă©tait trop jeune et il n’était pas encore  assez bon technologiquement parlant.

Points forts :

  • De magnifiques designs
  • Un fonctionnement agile qui leur permet de s’adapter rapidement aux demandes des consommateurs

Point faible :

  • Acteur fragile qui serait le premier Ă  souffrir si Apple sortait enfin son iTV

3 commentaires

  1. TrĂšs beaux produits, Design remarquable ! Connected Universe TV est la start up de cette fin d’annĂ©e 2012

  2. C’est bien les objets connectĂ©s, c’est super pratique plus besoin d’avoir plein d’appareil et bidouiller pour obtenir ce que l’on veut sur l’Ă©cran. Tout est dans le mĂȘme appareil, quelques pressions sur la tĂ©lĂ©commande et on s’achĂšte un film en vod, consulte la mĂ©tĂ©o, Ă©coute sa messagerie et consulte ses e-mail.

    Et bientÎt plus de télécommande, commande vocale qui est déjà pas mal au point sur les smart phone.

Lire les articles précédents :
La photo de famille Zuckerberg qui n’aurait jamais dĂ» ĂȘtre publiĂ©e

Les rĂšgles de confidentialitĂ© (ou de diffusion) de Facebook sont parfois tellement absconses ou opaques que mĂȘme les proches du...

Fermer