Cup of Teach se présente comme la première université entre particuliers. Plus concrètement, vous pouvez vous inscrire à ce service pour prendre ou donner des cours sur des sujets aussi divers que la cuisine, les arts créatifs, l’entrepreneuriat, l’utilisation de logiciels, etc.

Chaque jeudi à 11h, une nouvelle start-up française vous sera présentée dans le cadre du concours Start-Up Presse-Citron 2013.

Thème du mois de Novembre : Travailler ensemble.

Que fait Cup of Teach ?

Cup of Teach se présente comme la première université entre particuliers. Plus concrètement, vous pouvez vous inscrire à ce service pour prendre ou donner des cours sur des sujets aussi divers que la cuisine, les arts créatifs, l’entrepreneuriat, l’utilisation de logiciels, etc.

Si vous souhaitez devenir professeur, il suffit de définir le sujet précis, une date et le prix d’entrée souhaité.

Les «élèves» peuvent ensuite retrouver votre atelier par catégorie ou localisation et s’y inscrire.

Service pensé comme un réseau social ultra-local, Cup of Teach souhaite également permettre la rencontre de personnes passionnées par les mêmes sujets.

cupofteach [La Start Up française de la Semaine] : Cup of Teach

Qui est derrière Cup of Teach ?

Marc-Arthur Gauthey a toujours voulu devenir professeur. Et il poursuivait cet objectif en réalisant un master d’histoire en recherche quand il a décidé de tout plaquer.

Il en avait marre de bosser seul en bibliothèque, et s’il adorait les grands cours magistraux, il regrettait que ce soit fait avec un rapport humain aussi pauvre.

Marc-Arthur se laissa donc entraîner par la fibre entrepreneuriale qui animait une grande partie de sa famille (sa mère, son frère et son beau-père sont tous chefs d’entreprises) en rejoignant HEC.

Pédagogiquement parlant, ce fut un choc pour lui puisque le côté humain était exacerbé, même si les cours étaient moins riches intellectuellement parlant.

Marc-Arthur reste persuadé que nous n’utilisons pas 80% des choses que l’on nous enseigne, et ce alors qu’il y a des milliers de choses que nous souhaitons apprendre et qui ne sont jamais adressées à l’école.

Il ambitionnait alors de trouver un moyen de mixer les deux approches pour apprendre des choses intéressantes de façon vivante, auprès de personnes impliquées.

Il manquait encore 2 éléments pour que Cup of Teach puisse être lancé.

La première, c’est la rencontre avec Mathieu Seguin lors d’un start-up week-end à HEC. Mathieu avait déjà travaillé en tant que product manager chez SFR et co-fondé une start-up nommée Staround. Mathieu est devenu le co-fondateur de Cup of Teach.

Le deuxième déclic, c’est la discussion que Marc-Arthur a eu avec sa copine en fin de l’année dernière. En effet, celle-ci voulait apprendre à utiliser Excel pour son travail mais ne trouvait aucun moyen satisfaisant de prendre un cours. D’un côté il y avait les amis qui se proposaient mais ne trouvaient finalement pas le temps de le faire, ou de l’autre, des formations professionnelles très coûteuses qui ne sont pas ce qu’elle recherchait.

Pour Marc-Arthur, c’était une évidence : toutes les compétences du monde sont autour de nous et nous pourrions tous devenir professeur des choses que l’on sait auprès des personnes qui en ont besoin.

Cup of Teach était né.

Présenté par son équipe comme le Wikipedia de la vraie vie, Cup of Teach est aujourd’hui lancé uniquement à Paris le temps que l’équipe valide complètement son modèle avant d’organiser un déploiement plus large.

Les personnes intéressées habitant en dehors de la région parisienne sont d’ailleurs invitées à s’inscrire pour pouvoir débloquer leur ville plus rapidement.

cup of teach [La Start Up française de la Semaine] : Cup of Teach

Carte d’identité

Nom : Cup of Teach

Date de lancement : 5 Juin 2012

Lieu des bureaux : Boulogne

Nombre d’employés : 3

Modèle économique : Cup of Teach prend 25% de commission sur les transactions, sachant que les cours ont un prix moyen de 40€ les 2h, avec une moyenne de 8 participants par cours. L’équipe a également de nombreuses pistes de développement en BtoB.

Anecdotes : 

  • Marc-Arthur n’avait pas prévu qu’il passerait autant de son temps à échanger avec les utilisateurs. En effet, il connait tous les professeurs à titre personnel puisqu’il a échangé des mails avec chacun d’eux. Cela demande un travail énorme, mais il s’agit de quelque chose d’important pour lui puisqu’il veut les accompagner pour réaliser les meilleurs ateliers. Ils prend donc tout particulièrement soin de leur apprendre les bonnes pratiques (trouver un titre accrocheur pour l’atelier, comment faire une bonne description, etc.)
  • Le nom Cup of Teach a plusieurs dimensions. En effet, l’équipe cherchait un nom avec un logo qui soit visuel (le «up» ressemble ainsi à une tasse). La tasse de thé, c’est l’idée que l’on est entre copains pour partager un moment de convivialité. Marc-Arthur va décrire Cup of Teach comme les tupperware party de l’éducation.

Points forts :

  • Une mission de partage de connaissance très séduisante
  • De nombreux ateliers de qualité (surtout orientés web) animés par des personnes reconnues (investisseurs, entrepreneurs, développeurs, etc.)
  • Bien réalisé avec un système de suivi des ateliers (quand aura-t-il lieu la fois suivante) et de personnes (quels ateliers propose-t-il)

Points faibles :

  • Uniquement disponible sur Paris pour le moment