Un service web qui se veut être un village social, rassemblant les discussions, les idées de sorties, les services, objets à vendre & hébergements autour de vous.

Cet article fait partie d’un nouveau rendez-vous hebdomadaire sur Presse-Citron. Une nouvelle start-up française vous sera présentée chaque semaine : le Jeudi à 11h.

A la fin du mois, les lecteurs de Presse-Citron seront amenés à voter pour l’une des 4 start-up présentées et élire la Start-Up du mois.

geokiwi [La Start Up française de la Semaine] : Geokiwi

Que fait Geokiwi ?

Un service web qui se veut être un village social, rassemblant les discussions, les idées de sorties, les services, objets à vendre & hébergements autour de vous.

Plus concrètement, une fois connecté au travers de votre compte Facebook, Geokiwi vous demandera de vous géolocaliser pour vous montrer tous les messages postés dans les 5 km autour de vous. Demande de bons plans pour un concert de jazz, recherche d’un petit boulot, toutes ces informations se retrouvent sur Geokiwi.

C’est ensuite à vous de poster votre message. Vous décidez dans quelle catégorie il doit apparaître : entre «Communauté, Sorties, Services & à vendre». Vous avez ensuite 260 caractères pour exprimer votre proposition, votre demande, votre avis.

La communauté Geokiwi peut ensuite aimer, commenter, sauvegarder ou reporter en abus votre message.

bureau geokiwi [La Start Up française de la Semaine] : Geokiwi

Qui est derrière Geokiwi ?

L’histoire commence en Avril dernier quand Julien & Jeremy sont tombés sur un morceau de papier scotché à un feu rouge : quelqu’un avait retrouvé un trousseau de clefs et se proposait de le rendre à son propriétaire.

C’est à ce moment qu’ils ont eu le déclic, pourquoi les gens continuent à semer ce genre de papiers dans les boulangeries, les coiffeurs, les supermarchés, alors que nous avons les outils pour rendre ce genre de communication beaucoup plus efficace et rapide.

Jeremy Charoy & Julien Faltot n’avaient pourtant pas vraiment pris le chemin de l’entrepreneuriat. Tous deux sortis d’une école de commerce, ils étaient partis dans le domaine de la finance.

Les deux hommes se connaissent depuis la maternelle… depuis qu’ils ont l’âge de 5 ans. Et depuis qu’ils ont l’âge de vouloir créer une boîte… ils discutaient de ce qu’ils pourraient lancer.

Ils ont alors quitté leur job un jour pour se lancer dans LimitedPix, une galerie d’art en ligne. Les 8 mois suivants ont été passés dans un grenier de Nancy, à faire avancer ce projet.

L’idée de Geokiwi est apparue plus tard et ils ont décidé de mettre cela en place en parallèle. Mais le grand rendez-vous LeWeb’11 a été décisif puisqu’ils ont été finalistes pour le concours de start-up SOLOMO (Social-Local-Mobile).

Les voilà déménageant à Paris pour profiter du réseau plus important et accroître leur visibilité. Ils ont donc quitté leur grenier pour retrouver la cave de Dojoboost, l’accélérateur de start-up, bien décidés à faire grossir la communauté pour atteindre cette masse critique où ils pourront effectivement se targuer d’être à l’origine d’un véritable village social.

equipe geokiwi [La Start Up française de la Semaine] : Geokiwi

Carte d’identité

Nom : Geokiwi

Date de lancement : Avril 2012

Lieu des bureaux : Strasbourg St Denis chez Dojoboost (3ème)

Nombre d’employés : 3 (et oyez, oyez : ils sont à la recherche d’une 4ème personne : un développeur iPhone/iPad)

Modèle économique : l’équipe a évidemment identifié plusieurs sources potentielles de revenue, même s’ils ont décidé de se concentrer sur la qualité du produit avant de mettre en place la monétisation.

D’un côté, ils veulent s’appuyer sur ce levier puissant qu’est la publicité locale, géolocalisée et mobile.

Mais Geokiwi pense aussi à devenir une plateforme de transaction entre particuliers (avec commission sur le paiement en ligne).

Anecdotes :

  • Ils ont participé à la compétition LeWeb’11 qui a donné un véritable coup de boost au projet. Cependant, l’idée «logique» de la levée de fond était fastidieuse, les investisseurs français souhaitaient un business plan et une prévision pour 2015. Cela les détournait de leur objectif principal qui était d’avoir une application fonctionnelle & de qualité. Ils ont mis cette levée de fond en stand-by.
  • L’équipe de Geokiwi s’est choisi une mascotte : une marionnette/peluche de lama. Pourquoi cette mascotte ? Jeremy & Julien m’expliquent simplement qu’ils en avaient marre d’être seulement 2 et que ce lama avait une bonne tête.

Points forts :

  • Un concept porteur de village social, basé sur les mécaniques de réseau social & de consommation collaborative
  • Un site web bien réalisé : clair et agréable

Points faibles :

  • De petits bugs de jeunesse et une connexion uniquement via Facebook Connect (qui s’explique par le fait que vous faites beaucoup plus confiance à des personnes sur lesquelles vous avez un minimum d’infos). Bon point, l’équipe est réactive sur les bugs et pense à l’intégration d’autres moyens de s’enregistrer.