[La Start-Up française de la Semaine] : HistoGraphe

Chaque jeudi Ă  11h, une nouvelle start-up française vous sera prĂ©sentĂ©e dans le cadre du concours Start-Up Presse-Citron 2013. ThĂšme du mois de Septembre : La gestion de documents physiques & numĂ©riques▶ Toute l’actualitĂ© des drones est sur Smartdrones   Que fait HistoGraphe ? Histographe rassemble et organise des documents historiques apportĂ©s par sa communautĂ©.

Chaque jeudi à 11h, une nouvelle start-up française vous sera présentée dans le cadre du concours Start-Up Presse-Citron 2013.

ThÚme du mois de Septembre : La gestion de documents physiques & numériques

 

Que fait HistoGraphe ?

Histographe rassemble et organise des documents historiques apportés par sa communauté. Le service peut à la fois servir de base de données historiques et de réseau social permettant de voyager dans le temps.

Plus concrĂštement, Histographe s’intĂ©resse Ă  la petite et Ă  la grande Histoire et tisse un lien entre les deux. Vous avez une lettre d’un arriĂšre-grand-pĂšre qui raconte ses journĂ©es dans les tranchĂ©es ? Ajoutez la sur le service qui la classera dans «1Ăšre guerre mondiale» aux cĂŽtĂ©s de dizaines d’autres documents. Vous pouvez ainsi revivre la grande Histoire, au travers des petits tĂ©moignages et preuves du passĂ© de la petite histoire.

Qui est derriĂšre HistoGraphe ?

Le bureau d’Histographe se trouve dans les locaux de l’incubateur Arts & MĂ©tiers de ParisTech. Et lorsque Pierre-Olivier Fleckenstein m’accueille, c’est pour me conduire dans les combles du grand bĂątiment, plus prĂ©cisĂ©ment dans un ancien pigeonnier. Haut de plafond, nombreuses poutres apparentes, et des livres… beaucoup de livres contenant les trĂ©sors de Pierre-Olivier. Car le jeune homme a une maladie : la collectionnite, qui se manifeste par les symptĂŽmes suivants : une fiĂšvre compulsive pour la collection d’anciens documents et la participation maladive Ă  de trop nombreux vides greniers.

Son plus vieux souvenir ? La dĂ©couverte Ă  l’ñge de 10 ans d’un journal du 8 Mai 1945 dans la commode de sa grand-mĂšre, souvenir de son arriĂšre-grand-pĂšre. Ce document trĂŽne maintenant chez Pierre-Olivier aprĂšs l’avoir restaurĂ© et mis sous verre.

Autant qu’il se souvienne, il a toujours Ă©tĂ© attirĂ© par les preuves du passĂ©… et davantage par les Ă©lĂ©ments de la petite plutĂŽt que de la grande Histoire.

Mais comme Rome, Histographe ne s’est pas fait en un jour.

Pierre-Olivier faisait de la gĂ©nĂ©alogie quand il s’est retrouvĂ© bloquĂ© sur l’un de ses ancĂȘtres. Un certain Monsieur Baron sur Bordeaux dont il n’avait pas l’acte de naissance. Il enregistra donc une recherche automatique «Baron Bordeaux» sur eBay pour ĂȘtre alertĂ© au cas oĂč un document serait dĂ©posé  un jour avec ce nom. Il s’attendait Ă  ce que cela prenne 10 ans, mais en moins de 10 jours il recevait une alerte.

La lettre Ă©tait prĂ©sentĂ©e fermĂ©e, impossible de savoir s’il s’agissait de son ancĂȘtre. Peu sĂ»r, il perdit l’enchĂšre. Mais pris de regret, il contacta la personne l’ayant remportĂ©e pour lui racheter. Au final, quand il dĂ©plia le document, Monsieur Baron racontait sa vie confirmant sa filiation avec Pierre-Olivier.

Un mini-eureka eut lieu : Pierre-Olivier comprit qu’il manquait un outil sur internet qui permettrait de rassembler la petite et la grande histoire.

Il entra Ă  Arts & MĂ©tiers, choisit de faire sa troisiĂšme annĂ©e en «CrĂ©ation d’entreprise» et se consacra Ă  Histographe. A la fin de son annĂ©e, l’incubateur Arts & MĂ©tiers lui offrait de l’accueillir dans le fameux pigeonnier Ă  start-up.

Et nous voilĂ  de retour au prĂ©sent, devant cet OVNI, Ă  la fois site d’histoire, base de donnĂ©es et rĂ©seau social.

Carte d’identitĂ©

Nom : HistoGraphe

Date de lancement : Avril 2012

Lieu des bureaux : Arts & MĂ©tiers. Paris, 13Ăšme

Nombre d’employĂ©s : 1, le fondateur Pierre-Olivier Fleckenstein

ModĂšle Ă©conomique : Histographe fonctionne avec un systĂšme de crĂ©dits. En effet, la consultation de documents en haute qualitĂ© (permettant la lecture du texte, etc.) et sans la prĂ©sence d’un tatouage numĂ©rique (watermark) est possible Ă  condition d’utiliser des crĂ©dits. Vous pouvez les acheter «à l’unité» ou prendre un abonnement premium (5€/mois), qui offre Ă©galement des fonctionnalitĂ©s supplĂ©mentaires comme l’enregistrement de requĂȘtes et le fait de pouvoir rechercher dans les transcriptions (en full-text).

A savoir que si vous utilisez un crédit, la personne qui a déposé le document va gagner un crédit. Vous pouvez ainsi gagner des crédits en déposant des documents sur Histographe.

Mais Pierre-Olivier a Ă©galement de nombreuses autres idĂ©es pour utiliser les milliers de documents disponibles, comme l’édition de livres thĂ©matiques.

Sa volontĂ© est aussi de vous offrir des guides de voyage (sous la forme d’applications iPhone par exemple) qui viendraient vous faire dĂ©couvrir une ville ou un quartier d’aprĂšs les documents d’archives prĂ©sents sur Histographe, permettant grĂące Ă  la gĂ©olocalisation de vous proposer de regarder une carte postale datant de 1920 montrant la devanture du magasin devant lequel vous vous trouvez. Une sorte de tourisme historique.

 

Anecdotes :

  • En fĂ©vrier 2011, le projet s’appelait HistoBook (pour le rapport aux livres d’histoire). Pierre-Olivier dĂ©posa le nom Ă  l’INPI et reçut peu de temps aprĂšs une lettre officielle venant des avocats de Facebook. Le rĂ©seau social voulait lui signifier qu’il ne pouvait pas utiliser le terme «book» dans le cadre d’un rĂ©seau social. Comme pour tout document de la grande, comme de la petite histoire, Pierre-Olivier garde la lettre prĂ©cieusement dans ses cartons.
  • Un service comme Histographe fourmille d’anecdotes croustillantes. En effet, vous pouvez trouver sur le site une carte postale qu’un utilisateur avait reçue de sa tante qui Ă©tait sur le Titanic (envoyĂ©e pendant l’escale Irlandaise). L’arriĂšre a Ă©tĂ© Ă©galement scannĂ© permettant de lire les mots tendres envoyĂ©s peu de temps avant le naufrage. Mais l’histoire finit «bien» puisque la tante en question a Ă©tĂ© l’une des seules survivantes françaises.

Ou bien la lettre d’un soldat amĂ©ricain qui a Ă©crit une carte postale sur la barge de dĂ©barquement Ă  la veille du 6 Juin 1944.

Au final, il n’est pas rare que des gens dĂ©posent un document, une publicitĂ© pour une ancienne boutique par exemple, et que les arriĂšres-petits-enfants la dĂ©couvrent et viennent commenter pour ajouter de l’information sur le contexte du document.

 

Points forts :

  • Un concept unique
  • Une vraie utilitĂ© & un vrai plaisir Ă  dĂ©couvrir les milliers de documents
  • De nombreuses utilisations intelligentes de la base de donnĂ©es Ă  l’étude

 

Points faibles :

  • Un service encore fragile, gĂ©nĂ©rant peu de revenus et demandant Ă©normĂ©ment de travail

Trier par :   Plus rĂ©cents | Plus anciens | Les plus votĂ©s
Invité
Olivier
13 septembre 2012 11:31

Fan depuis le dĂ©but, la nouvelle version est encore plus intuitive ! La diversitĂ© des documents est impressionnante et toujours en constante Ă©volution, c’est trĂšs agrĂ©able.
Au final, le service premium est un bon investissement sur le moyen terme.
Je recommande fortement de venir réseauter sur Histographe !

Invité
Vincent
13 septembre 2012 11:31

J’ai testĂ© le site, il est vraiment bien fait avec des concepts novateurs et utiles comme la confection automatique de frises (exportables sur un site externe) permettant de situer les documents dans le temps. Il manque malheureusement d’utilisateurs et gagnerait largement Ă  ĂȘtre plus connu !

Invité
Pierro
13 septembre 2012 11:35

Une façon moderne et sympa d’aborder l’histoire. J’adhĂšre!

Invité
13 septembre 2012 13:33

Un superbe projet ! J’espĂšre franchement qu’il parviendra Ă  toucher les passionnĂ©s d’histoire, et donc qu’un budget pub en magazine est prĂ©vu.

Invité
citron mecanic
13 septembre 2012 15:02

un vrai beau projet original

Invité
13 septembre 2012 15:15

TrĂšs beau projet ! L’Ă©ternel souci est la monĂ©tisation de sites dans ce domaine… La mise en place d’une boutique en ligne avec cartes postales anciennes, affiches… pourrait ĂȘtre une piste.

Invité
14 septembre 2012 9:47

Un telle site devrais etre d’utilitĂ© public car il permet de conservĂ© des traces de notre passĂ© pour le futur de nos enfants, je pense que cette start up seras vite rachetĂ© car elle permet de monĂ©tisĂ© du contenue libre de droit. J’espĂ©re juste que ça ne seras pas Google qui serras l’acquereur.

Invité
19 septembre 2012 9:06

Le site est gĂ©nial. Content qu’il existe encore des projets français de ce rang.

Invité
14 novembre 2012 10:13

HistoGraphe est effectivement un rĂ©seau social innovant qui permet, Ă  partir de l’histoire de chacun, de reconstruire et Ă©toffer un peu plus l’Histoire avec un H majuscule. FĂ©licitations Ă  PO pour son travail. On le soutient d’ailleurs sur notre site http://www.agence-tipi.fr/proj.....istographe

wpDiscuz
Lire les articles précédents :
kindle paperwhite
Kindle Paperwhite, l’encre Ă©lectronique entre parenthĂšses

Amazon propose maintenant sa 5Úme génération de Kindle, nommé Paperwhite, expression que l'on peut traduire par "blanc comme le papier"....

Fermer