[La Start-Up française de la Semaine] : Infinit

Infinit est un service de partage de fichiers d’un nouveau genre.

Chaque jeudi à 11h, une nouvelle start-up française vous sera présentée dans le cadre du concours Start-Up Presse-Citron 2013.

Thème du mois d’Avril : les start-ups Bizspark.

Que fait Infinit ?

Infinit est un service de partage de fichiers d’un nouveau genre. Le premier service de la start-up se présente comme un réseau de peer-to-peer privé où vous choisissez les personnes qui font partie du réseau.

Le service est centré sur l’utilisateur et les amis/collègues avec qui celui-ci souhaite partager des documents. La start-up a également apporté un soin tout particulier au design de l’application.

Plus concrètement, vous retrouvez un dossier Infinit sur votre disque dur (comme vous pouviez avoir un dossier Dropbox), où vos contacts sont représentés par des icônes (avatars sous forme de bulles) où il vous suffit de glisser un fichier pour commencer le partage (sans limite de taille et avec la promesse d’une extrême rapidité).

Les documents vont donc directement transiter de votre ordinateur à celui de votre ami, sans qu’ils ne soient stockés par Infinit. L’ensemble des fichiers échangés sont tout de même chiffrés pour assurer une sécurité maximum.

Ce premier service sera ensuite enrichi d’autres fonctionnalités. En effet, la technologie développée par Infinit peut aller bien plus loin et ils imaginent déjà de nombreux usages différents. L’outil est ainsi très flexible et pourra s’adapter aux besoins des grandes entreprises.

Qui est derrière Infinit ?

Julien Quintard et Baptiste Fradin sont amis depuis qu’ils ont 15-16 ans. Ils sont tous deux originaires des Deux-Sèvres et se sont rencontrés grâce à des amis en commun avec qui ils ont organisé des concerts associatifs.

Baptiste considère d’ailleurs que leur volonté de créer une start-up aujourd’hui a été un résultat de leur investissement au niveau associatif, puisqu’ils ne sont pas issus de familles d’entrepreneurs.

Julien Quintard est passé par l’Epita tout en réalisant des recherches sur les systèmes de fichiers décentralisés qu’il a poursuivi à l’université de Cambridge.

De son côté, Baptiste Fradin avait suivi un Bachelor en gestion de projet à Edimbourg avant de travailler pour de grands comptes.

Julien revenait régulièrement à Paris pour donner des cours à l’Epita, auquel cas il dormait sur le clic-clac de Baptiste.

C’est à cette époque que, et alors qu’il se rendait compte que ses travaux de recherches n’auraient pas une incidence directe sur la vie des gens, que les deux amis ont commencé à se challenger sur le projet qui allait devenir Infinit. En effet, peu de gens se sont intéressés à la technologie sur laquelle travaillait Julien dans sa thèse, et ils avaient la certitude de pouvoir réaliser un service utile.

Ils s’y sont mis à plein temps quelques temps plus tard avant d’intégrer le Camping.

Juste après le demo day, ils rencontraient leurs premiers investisseurs (Alive Ideas, par les fondateurs de Clubic) et ils allaient pouvoir ainsi créer l’équipe.

Aujourd’hui ils sont 9 hébergés au sein du Gandi Labs, incubateur de start-ups lancé par la société Gandi.

Carte d’identité

Nom : Infinit

Date de lancement : Avril 2013

Lieu des bureaux : Gandi Labs, 13ème arrondissement

Nombre d’employés : 9

Modèle économique : Infinit est entièrement gratuit et il le restera au moins durant la version beta. Ils envisagent un modèle freemium pour la suite.

Néanmoins, l’équipe considèrent que «technologiquement, la solution est pour nous la première pièce du puzzle que nous mettons en place, les stratégies de monétisation seront sur d’autres fonctionnalités que nous allons ajouter au produit par la suite.»

Anecdotes : 

  • Le dernier employé qu’ils ont recruté est un sud-africain du nom de Chris, qui leur a envoyé un mail alors qu’Infinit ne cherchait plus personne (après une période de recrutement). Chris avait découvert le site et vu les différents postes et même s’il n’était pas parfait pour ces postes, il avait de multiples compétences. Ils l’ont donc rencontré pour découvrir une personne super motivé, qui s’était documentée sur les systèmes distribués avant de venir. Ils lui ont proposé de venir bosser en co-working chez eux. Le premier jour, il est arrivé avec plein de questions. Le deuxième jour, l’équipe d’Infinit avait une certitude :  un talent comme ça, il ne faut pas le manquer. Ils l’ont embauché.
  • Suite à un article qu’ils ont eu sur un média spécialisé sur les systèmes partagés : ils ont reçu un mail du directeur du business developement de Bitorrent qui leur a dit : «Hello les gars, je pense qu’il faut que l’on parle».  Et ils sont maintenant en contact réguliers avec eux.

Points forts :

  • Une technologie puissante et flexible
  • Un soucis particulier du design

BizSparkLa start-up Infinit fait partie du programme Microsoft BizSpark.
Soumettez votre startup  ici : http://www.bizspark.fr


14 commentaires

  1. Oui effectivement 🙂 Les services se ressemblent…mais il y a l’interface et l’expérience utilisateur pour nous différencier !

    Par ailleurs, notre technologie p2p possède également des différences assez fondamentales avec celle de Bittorrent. C’est un peu technique mais pour ceux que cela intéresse : http://en.wikipedia.org/wiki/Infinit

    Merci encore à Valentin pour cet article !! 🙂

  2. Bah franchement, bravo! Juste hâte de voir cela en vrai etc!
    Eh oui, je suis comme Saint Thomas! ahahahahah

  3. Premièrement et franchement, bravo et bon courage pour la suite !

    Deuxièmement, quel intérêt ? DropBox fait de même, MyCloud aussi, sans parler du petit frère de Megaupload proposé par le #1 de Call of Duty ! …

    Troisièmement, découvrez aussi dans le même style store.getcloudapp.com que je trouve franchement bien !

  4. Bravo !
    Comme Patrick, j’ai hâte de voir ça en vrai.
    @sitatech : Ce n’est pas parce que quelque chose existe déjà qu’il ne faut pas tenter de faire mieux, et surtout différemment. Avoir le choix de ce qu’on utilise, voilà de quoi éviter certains monopoles…

  5. J’ai fait une demande d’invitation, d’aprés se que j’ai compris du systeme ça semble valoir le coup faut voir ensuite les ressources que ça vas manger. Bonne chance aux deux lascars. 😉

  6. Salut @Arnaud, c’est bien pour cette raison que j’ai commencé par un Bravo 🙂 Car comme toi , je partage ta vision des choses. Seulement, je me demandai simplement, dans ce même cas, qu’apporte cette solution de différent par rapport aux autres déjà existantes ..?

    Voilà ma vrai question. Mais sur le fond, je suis parfaitement d’accord, c’est un très bon projet, et je leurs souhaites de tout coeur de réussir et de percer !

  7. Hello @sitatech

    Pour répondre à ta question, le faite que notre société ne stocke à aucun moment les données utilisateurs,car c’est en peer-to-peer, est un premier élément qui pourrait répondre à ta question. A l’heure où CISPA vient d’être adoptée par la chambre des représentants aux US, fournir un service respectueux du respect de la confidentialité des données personnelles est, je pense, aujourd’hui trop rare.

    Notre technologie peer-to-peer permet également un partage de fichiers sans limite de taille contrairement à d’autres services.

    Par ailleurs, nous avons dans l’équipe des experts produits/design, qui ont énormément travaillé sur l’interface et l’expérience utilisateur. J’espère que sur ce point vous pourrez le constatez au plus vite 🙂 Si cela ne vous va toujours pas, nous sommes à votre écoute pour vos retours afin d’améliorer le produit dans son utilisation.

    Bonne journée à tous !

  8. Salut @Baptiste – co-founder @Infinit , merci beaucoup pour ces éléments de réponse, je comprend mieux maintenant l’attrait porté à cette solution et surtout la différence avec les « concurrents » 🙂

    Et comme je vous ai envoyé via votre FeedBack, je croise les doigts pour vous et vous souhaite de tout coeur le meilleur pour l’avenir de votre projet ! Même si, au vue de l’engouement, je doute que vous ayez besoin de « chance » ! 🙂

  9. Bonjour, des invitations pour la beta pour les lecteurs de presse-citron? 🙂

    Je me suis inscrit il y a plusieurs semaines déjà, j’ai hate de voir le produit!

  10. Bravo les gars, ça a l’air de bien roxer votre service. J’attends de voir ça avec impatience !

  11. bonjour,
    un peu la même chose que aeroFS?
    autre feature différenciante?

Send this to friend

Lire les articles précédents :
TomTom lance « Zones de Danger »

TomTom annonce la sortie de son application « Zones de Danger » sur iPhone. Celle-ci alertera les conducteurs des dangers...

Fermer