[La Start-Up française de la Semaine] : Invoxia

Invoxia propose un dock pour iPhone qui transforme votre smartphone en téléphone de bureau afin de simplifier la VOIP, les conférences vidéo et les appels mains libres.

Chaque jeudi à 11h, une nouvelle start-up française vous sera présentée dans le cadre du concours Start-Up Presse-Citron 2013.

ThÚme du mois de Décembre, LeWeb12 oblige, : Objets connectés & Cadeaux Geek. 

Que fait Invoxia?

Invoxia propose un dock pour iPhone qui transforme votre smartphone en téléphone de bureau afin de simplifier la VOIP, les conférences vidéo et les appels mains libres.

Plus concrĂštement, vous pluguez votre smartphone sur le dock et vos diffĂ©rents appels seront pris en charge par l’AudiOffice (c’est le nom de l’appareil). Vous pouvez soit dĂ©crocher le combinĂ© tĂ©lĂ©phonique, soit sonoriser vos appels via les quatre haut-parleurs prĂ©sents sur le dock. Il est Ă©galement possible de placer son iPad et de lancer Facetime ou Skype pour une confĂ©rence dans des conditions optimales.

 

Qui est derriĂšre Invoxia ?

Pour retourner aux origines d’Invoxia, il faut parler de la livebox et plus gĂ©nĂ©ralement du modem comme nous le connaissons aujourd’hui.

Car Invoxia a Ă©tĂ© crĂ©Ă© par des anciens d’Inventel, sociĂ©tĂ© qui, si elle n’est pas connue du grand public, a eu une importance majeure dans le monde de la box internet comme nous la connaissons aujourd’hui.

CrĂ©Ă© par Jacques Lewiner et Eric Carreel, Inventel a Ă©tĂ© Ă  l’origine de la Livebox avec intĂ©gration de la tĂ©lĂ©phonie et du wifi dans le modem internet. Une fois Inventel rachetĂ© par Thomson en 2005, les deux hommes seront associĂ©s Ă  de nombreux projets innovants de premier plan, toujours avec un ancien d’Inventel.

En effet, Eric co-fonde la balance Wi-Fi Withings en 2008. Un an aprĂšs c’est la sociĂ©tĂ© Sculpteo, et en 2010 il co-fonde Invoxia avec Serge RĂ©nouard.

Serge a toujours Ă©tĂ© «drivĂ© par l’innovation». Il avait travaillĂ© sur le fameux Bibop,   premier tĂ©lĂ©phone portable français par Sagem avant de rencontrer Jacques et Eric chez Inventel.

Avec Eric, Serge avait toujours travaillĂ© sur l’audio, la qualitĂ© du son… ils avaient toujours fait la promotion de cet aspect. L’aventure Invoxia Ă©tait Ă©vidente pour eux : il fallait amener la qualitĂ© audio atteinte pour la tĂ©lĂ©phonie grand public pour la tĂ©lĂ©phonie d’entreprise. L’équipe d’Invoxia est persuadĂ©e que la tĂ©lĂ©phonie d’entreprise va connaĂźtre la mĂȘme rĂ©volution que celle du marchĂ© grand public avec l’iPhone.

Ils voulaient donc en apporter tous les avantages avec une simplification de l’expĂ©rience utilisateurs et amĂ©liorer la qualitĂ© de son.

Invoxia a l’ambition de devenir une rĂ©fĂ©rence mondiale dans le monde de la tĂ©lĂ©phonie en devenant notamment opĂ©rateur de tĂ©lĂ©phonie Ă  destination des entreprises (une sorte d’opĂ©rateur de rĂ©seau virtuel comme cela existe avec les MVNO, mais pour la tĂ©lĂ©phonie fixe).

Aujourd’hui, pour une entreprise, il faut passer par une sociĂ©tĂ© de type Cisco, puis un opĂ©rateur qui va gĂ©rer le rĂ©seau, un intĂ©grateur, puis un installateur.

L’idĂ©e d’Invoxia, c’est de proposer une offre plug & play : il suffit de brancher le produit, et de le faire fonctionner grĂące au smartphone. Nul besoin de contrat et vous pouvez utiliser votre numĂ©ro de fixe trĂšs simplement.

Carte d’identitĂ©

Nom : Invoxia

Date de lancement : Janvier 2012

Lieu des bureaux : Issy les Moulineaux

Nombre d’employĂ©s : 10

ModĂšle Ă©conomique : vente des produits mais proposera bientĂŽt une offre de service avec abonnement.

Invoxia vient de lever 1,5 millions d’euros auprĂšs de Newfund pour soutenir sa croissance. Ces fonds seront utilisĂ©s pour dĂ©velopper une nouvelle gamme de produits et de services.

Anecdotes : 

  • Le nom Invoxia est la concatĂ©nation de «innovation», «vox» pour la voix et tĂ©lĂ©communication. Le premier nom Ă©tait donc «Invoxion» mais ils ont trouvĂ© que la fin du nom ne collait pas : Invoxia Ă©tait nĂ©.
  • Concernant le nom justement, ils ont reçu une contestation de la part de la marque automobile Audi qui refusait qu’ils utilisent le nom de AudiOffice pour leur produit. Ils ont finalement eu gain de cause Ă  la condition qu’il ne propose jamais un produit nommĂ© AudiOffice dans une voiture.

Points forts :

  • Un produit design Ă  l’utilisation intuitive (trĂšs Apple-like)
  • Un souci tout particulier pour la qualitĂ© du son
  • Une ambition inĂ©dite : devenir opĂ©rateur de tĂ©lĂ©phonie pour les entreprises

Points faibles :

  • AudiOffice n’est pas encore adaptĂ© aux tĂ©lĂ©phones Android (et au nouveau cĂąble d’alimentation de l’iPhone 5), problĂ©matique qui devrait ĂȘtre adressĂ©e trĂšs prochainement

3 commentaires

  1. Juste pour info, Je vois sur leur site « compatible iphone 5 » et tu dis dans ton article que non.

  2. Par contre 300 euros le dock, ca fait cher, trĂšs cher je trouve. Autant le concept me plait, autant le prix refroidi. 150 euros max pour un accessoire de ce type.

  3. @JiaJo C’est compatible dans le sens oĂč tu peux le mettre via bluetooth. Mais le « dock » Ă  proprement parler est adaptĂ© (au niveau du nombre de broches) aux anciens iPhone.
    Mais apparemment ce n’est qu’une question de semaine avant une annonce.

Lire les articles précédents :
Test de l’Action Cam Sony HDR-AS15

Présentée lors du salon IFA à Berlin début septembre 2012, l'Action Cam HDR-AS15 de Sony a tout pour séduire les...

Fermer