[La Start-Up française de la Semaine] : OnSpot

OnSpot est une application iPhone qui propose des vidéos à 360° qui sont géolocalisées pour venir augmenter la réalité.

Chaque jeudi à 11h, une nouvelle start-up française vous sera présentée dans le cadre du concours Start-Up Presse-Citron 2013.

Thème du mois de Janvier : la Géolocalisation. 

Que fait OnSpot ?

OnSpot est une application iPhone qui propose des vidéos à 360° qui sont géolocalisées pour venir augmenter la réalité.

Plus concrètement, l’application vous présentera une liste des « spots » les plus proches. En choisissant celui que vous souhaitez visionner, il vous sera donné un plan pour vous rendre à son emplacement précis. Tellement précis d’ailleurs qu’avant de pouvoir visionner la vidéo, il vous sera montré une photographie indiquant où vous devez vous tenir.

OnSpot vous invite ensuite à diriger votre iPhone dans une direction pour que la vidéo puisse commencer.

Prenons l’exemple d’une vidéo géolocalisée au pied de la basilique du Sacré-Coeur. L’application vous indique devoir vous rendre devant la fontaine, les pieds sur une plaque dont la photo vous est fournie.

onspot [La Start Up française de la Semaine] : OnSpot

A l’instant où vous dirigez votre iPhone en direction du point vert que l’application vous présente vers la fontaine, la vidéo débute. A première vue, vous pourriez croire que l’image présentée est celle que vous prenez avec la caméra de votre téléphone. Pourtant, des éléments absents de la réalité sont présents sur l’écran. Ainsi un homme vient vous raconter l’histoire du lieu, vous désignant les choses à voir, des informations contextualisées viennent même enrichir l’expérience : une bulle apparaissant pour vous donner la distance vous séparant de la Tour Eiffel par exemple. Mais la vraie innovation de OnSpot, c’est le fait que vous êtes totalement libre de regarder où vous le souhaitez. Dans une deuxième vidéo (un clip des Fatals Picards) vous pouvez regarder à 360° librement (pour suivre le chanteur, ou bien vous tourner vers le guitariste qui se trouve normalement dans votre dos). En effet, une caméra (à 6 objectifs) capable de filmer à 360° est utilisée pour proposer cette expérience en immersion à l’intérieur de laquelle vous naviguez grâce à la boussole, l’accéléromètre et le gyroscope de l’iPhone ou l’iPad.

A peine lancée sur l’App Store, l’application ne compte pour l’instant que 2 vidéos. Le champ des possibles est large pour l’avenir de OnSpot, avec la perspective de mettre en avant le patrimoine historique, de réaliser un guide touristique, de donner vie à un projet architectural en montrant le résultat final avant même de poser la première pierre, de faire vivre une reconstitution historique en immergeant le spectateur au milieu des figurants, de réaliser des publicités sous un format innovant, etc.

OnSpot souhaite d’ailleurs apporter des éléments de gamification en invitant les utilisateurs à débloquer le maximum de vidéos pour atteindre le palmarès des meilleurs chasseurs de spots.

Qui est derrière OnSpot ?

Vincent Burgevin n’est pas ce que l’on peut appeler un entrepreneur.

Il n’a jamais lancé de start-ups auparavant, jamais travaillé de près ou de loin dans le web.

Vincent est scénariste et réalisateur depuis plus de 10 ans. Une activité dont il s’acquitte avec de beaux succès, et notamment une comédie musicale pour Arte « Comme un air d’autoroute » avec Didier Bourdon (primée au festival de La Rochelle), ou encore la série « Vestiaires » pour France 2 (meilleure série TV au Trophée du film Français).

Il prépare actuellement un téléfilm pour France 3.

Mais ce n’est pas la seule chose sur lequel il travaille puisque, malgré de  déjà longues journées, il est le créateur de OnSpot.

Vincent n’a jamais aimé suivre les sentiers battus. Il aime a expérimenter et à s’amuser avec son medium de prédilection. Ses travaux sont ainsi régulièrement qualifiés d’interactifs et innovants.

Entre 1999 et 2004, au sein du collectif « Kaméra Sutra » qu’il a créé, il jouait sur la dualité cinéma/théâtre puisque les comédiens sur scène interagissaient avec un écran qui, s’ils passaient derrière, les faisaient basculer comme par magie du monde réel au monde de la fiction : du théâtre augmenté en quelque sorte.

Vincent souhaitait poursuivre ses expérimentations en réalisant un film en réalité augmentée. Pourtant les spécialistes du domaine lui ont fait comprendre que ce serait extrêmement coûteux pour un rendu peu optimal.

Et c’est en découvrant les premières vidéos à 360° de snowboarders sur les pistes qu’il a imaginé qu’il serait peut être possible de mixer les deux technologies pour arriver à proposer une expérience de réalité augmentée de qualité, à bas prix.

Il pouvait enfin faire surgir des comédiens dans le quotidien des spectateurs, obligeant la technique à se plier à sa fibre artistique.

onspot watchmeifyoucan [La Start Up française de la Semaine] : OnSpot

Carte d’identité

Nom : OnSpot

Date de lancement : Janvier 2013

Lieu des bureaux : Paris

Nombre d’employés : 1

Modèle économique : L’application est totalement gratuite pour l’utilisateur. OnSpot fera par contre payer ses clients institutionnels et autres pour le tournage des vidéos à 360° avec écriture d’un scénario, tournage, ajout d’effets spéciaux et intégration de la vidéo dans l’application. Pour Vincent, le modèle économique est le même que celui d’une société de production.

Anecdotes : 

  • La caméra est assez discrète, il s’agit d’une boule posée sur un pied. Comme celle-ci filme dans tous les sens à la fois, l’équipe de tournage ne peut évidemment pas se mettre derrière elle. Ce qui signifie que toute l’équipe (preneur de son, etc.) de tournage est visible sur les vidéos. Sauf peut être Vincent qui est caché sous la caméra, recroquevillé au possible pour ne pas être vu. Dans l’une des vidéos, une actrice donne une baffe au présentateur et comme la caméra est assez discrète… de nombreuses personnes ont regardé la scène dans l’incompréhension la plus totale puisqu’elles n’avaient pas compris être sur un tournage
  • La deuxième vidéo est un clip des Fatals Picards, groupe avec qui Vincent avait déjà des contacts et qu’il n’a pas eu beaucoup de mal à convaincre. En effet, il leur a expliqué que si son projet devenait une réussite… ils seraient connus comme étant le tout premier groupe dans l’histoire à avoir utilisé cette technologie. Il s’imagine déjà que la vidéo sera encore présente pendant les 10 années à venir et que les gens pourront revenir sur la plaque d’égout qui sera restée là. Il imagine un avenir où quand tu attendras le bus, tu verras qu’il y a un spot à 2 minutes de toi et tu pourras te divertir en regardant un spectacle de clowns.

Points forts :

  • Un concept innovant
  • Une très bonne réalisation
  • Un modèle économique tout trouvé

Points faibles :

  • L’application vient tout juste de naître et il n’y a pour l’instant que 2 vidéos.

Comments are closed.

Lire les articles précédents :
Toutes les Entreprises peuvent maintenant tirer profit des Serious Games

Le marché du Serious Game s'agrandit. Cette pratique marketing n’est depuis plus seulement réservée aux grandes entreprises fortunées.

Fermer