[La Start-Up française de la Semaine] : Sculpteo

Sculpteo est une startup française qui propose un service d’impression 3D avec pour ambition de le rendre accessible au plus grand nombre, notamment au travers de la personnalisation d’objets depuis une application tactile.

Chaque jeudi à 11h, une nouvelle start-up française vous sera présentée dans le cadre du concours Start-Up Presse-Citron 2013.

ThÚme du mois de Décembre, LeWeb12 oblige, : Objets connectés & Cadeaux Geek. 

Que fait Sculpteo ?

Sculpteo propose un service d’impression 3D qu’il veut rendre accessible au plus grand nombre. Et mĂȘme s’il est possible d’envoyer ses fichiers 3D pour les faire «imprimer» par la start-up, c’est au travers de la personnalisation d’objets depuis une application tactile qu’elle souhaite se dĂ©marquer. En effet, il est possible de tĂ©lĂ©charger une application pour crĂ©er n’importe quoi depuis une pochette pour tĂ©lĂ©phone jusqu’à une tasse en passant par un collier ou un vase. Il est ensuite possible de le commander pour se le faire livrer directement chez soi.

 

Qui est derriĂšre Sculpteo ?

L’entrepreneuriat, ce n’est pas pour ClĂ©ment Moreau. Du moins, c’est ce qu’il pensait en 2001 alors qu’il sortait de ses Ă©tudes. Peu de temps aprĂšs il rentrait chez Inventel : au bout d’une semaine, il avait dĂ©jĂ  envie de crĂ©er sa boĂźte.

Il faut dire aussi que c’est dans cette sociĂ©tĂ© qu’il a fait la connaissance de Jacques Lewiner, son fondateur. Jacques est un physicien, un inventeur, un serial-entrepreneur. Il est le français a avoir dĂ©posĂ© le plus de brevets Ă  titre individuel… et l’homme se plaĂźt Ă  insister sur le «à titre individuel» puisqu’il existe quelques sociĂ©tĂ©s Ă  le dĂ©passer de ce cĂŽtĂ© lĂ … mĂȘme s’il faut chercher du cĂŽtĂ© d’Alstom et Alcatel pour dĂ©passer les 1000 brevets dĂ©posĂ©s par Jacques.

Il n’est aujourd’hui plus un fondateur actif de Sculpteo mais laisse le soin Ă  ClĂ©ment et Ă  Eric Carreel de faire prospĂ©rer cette idĂ©e.

Eric Carreel a Ă©galement un beau passĂ© dans l’entrepreneuriat puisqu’il a co-fondĂ© Inventel, Withings, Sculpteo et Invoxia.

Inventel rachetĂ©e par Thomson, ClĂ©ment Moreau s’est retrouvĂ© Ă  la tĂȘte de 35 personnes pour rĂ©aliser des modems cĂąbles Ă  destination du marchĂ© amĂ©ricain, ainsi qu’une tablette (quelques annĂ©es avant l’iPad) qui s’est vendue Ă  200.000 exemplaires Ă  Hong Kong.

C’est lĂ  bas que l’idĂ©e de Sculpteo est nĂ©e.

En effet, ClĂ©ment et Eric avaient une machine d’impression 3D Ă  disposition pour rĂ©aliser des prototypes de tĂ©lĂ©phones ou de box ADSL. Ils trouvaient que cette technologie Ă©tait devenue mĂ»re, avec des matĂ©riaux devenus corrects qui rĂ©sistent dans le temps.

Mais ils trouvaient que l’impression 3D restait dans des laboratoires pour l’usage de privilĂ©giĂ©s.

Et, voyant qu’il y avait un potentiel pour proposer des objets issus de l’impression 3D pour un prix proche des objets rĂ©alisĂ©s en sĂ©rie, ils se sont retrouvĂ©s convaincus que le client voudra personnaliser son environnement au travers d’objets qu’il aura pu personnaliser simplement.

C’est ainsi qu’ils ont mis un soin tout particulier Ă  dĂ©velopper des applications pensĂ©es pour les interfaces tactiles oĂč les gens pourraient trĂšs facilement crĂ©er des objets personnalisĂ©s. Sculpteo se rĂ©clame dans un mouvement qui va amener une nouvelle rĂ©volution industrielle… une rĂ©volution au moins aussi importante que le web, d’aprĂšs ClĂ©ment Moreau.

Il s’agit d’une nouvelle maniĂšre de faire des objets, de dĂ©centraliser la production et de les faire au coin de la rue. Puisque, Ă  l’inverse de l’économie actuelle (basĂ©e sur des Ă©nergies mĂ©caniques (pĂ©trole, etc.) qui ont intĂ©rĂȘt Ă  ce que les produits soient rĂ©alisĂ©s dans de grandes usines concentrĂ©es en Chine, avec l’impression 3D il y a plutĂŽt intĂ©rĂȘt Ă  faire des petits centres et Ă  les dissĂ©miner un peu partout.

Carte d’identitĂ©

Nom : Sculpteo

Date de lancement : 2010

Lieu des bureaux : Vanves

Nombre d’employĂ©s : une petite vingtaine

ModĂšle Ă©conomique : vente des objets sur Sculpteo.com (Ă  partir de fichiers 3D) et vente Ă  partir des applications mobiles. Ils vendent aussi des objets pour les marques (comme avec Orange qui offre une coque sur laquelle vos dĂ©placements Ă  l’intĂ©rieur de la ville seront visibles).

Ils viennent de lever 2 millions d’euros pour soutenir la croissance de Sculpteo.

Anecdotes : 

  • Le jour de la sortie de l’iPhone 5, une personne de chez Sculpteo attendait dans la queue pour en faire l’acquisition. Ils ont ensuite mis 6h pour crĂ©er un bon prototype de coque iPhone 5 personnalisable, aprĂšs de nombreux essais non-concluants. Et aprĂšs seulement 1 week-end, l’équipe pouvait se vanter de pouvoir vendre le produit de maniĂšre industrielle.
  • Sculpteo souhaite ĂȘtre le Paypal de l’intĂ©gration 3D, dans le sens oĂč n’importe quel site pourrait offrir de l’impression 3D. Ainsi, un Starbucks pourrait proposer Ă  ses clients d’avoir une tasse oĂč la anse serait moulĂ©e Ă  partir des doigts du client. Ou encore, cela se voit dans un jeu comme «Let’s Create Pottery» qui est un jeu iPad qui permet de faire de la poterie, puis de commander le pot rĂ©alisĂ© Ă  l’intĂ©rieur du jeu pour le recevoir grĂące Ă  Sculpteo.

Points forts :

  • Un projet ambitieux qui veut s’inscrire dans une nouvelle rĂ©volution industrielle
  • Des applications mobiles qui permettent de personnaliser des objets 3D trĂšs facilement

Points faibles :

  • On se retrouve tout de mĂȘme assez vite limitĂ© dans les possibilitĂ©s de personnalisation

Trier par :   Plus rĂ©cents | Plus anciens | Les plus votĂ©s
Invité
20 décembre 2012 13:08

Juste pour NoĂ«l mais super concept. Un paypal de la 3D imprimĂ©e, c’est un beau projet d’Ă©volution. Vais aller jeter un pti oeil curieux sur le site.

Invité
20 décembre 2012 16:58

Révolutionnaire ? Quelle différence avec Shapeways ?

Invité

[…] Sculpteo propose un service d’impression 3D qu’il veut rendre accessible au plus grand nombre.  […]

Invité
10 juin 2013 1:16

Excellent projet, les possibilitĂ© sont infinies ou presque! LevĂ©e de fond de 2M d’€ en cette pĂ©riode difficile : ce marchĂ© a beaucoup d’avenir mais n’est-ce pas trop tĂŽt au regard de nos habitudes de consommation?

wpDiscuz
Lire les articles précédents :
Test de la tablette Amazon Kindle Fire HD + 1 Kindle Fire HD Ă  gagner !

Depuis qu'Amazon s'est lancé dans les tablettes, les geeks et autres consommateurs de lecture numérique qui vivent hors de USA...

Fermer