[La Start-Up française de la Semaine] : Sculpteo

Sculpteo est une startup française qui propose un service d’impression 3D avec pour ambition de le rendre accessible au plus grand nombre, notamment au travers de la personnalisation d’objets depuis une application tactile.

Chaque jeudi à 11h, une nouvelle start-up française vous sera présentée dans le cadre du concours Start-Up Presse-Citron 2013.

Thème du mois de Décembre, LeWeb12 oblige, : Objets connectés & Cadeaux Geek

Que fait Sculpteo ?

Sculpteo propose un service d’impression 3D qu’il veut rendre accessible au plus grand nombre. Et même s’il est possible d’envoyer ses fichiers 3D pour les faire «imprimer» par la start-up, c’est au travers de la personnalisation d’objets depuis une application tactile qu’elle souhaite se démarquer. En effet, il est possible de télécharger une application pour créer n’importe quoi depuis une pochette pour téléphone jusqu’à une tasse en passant par un collier ou un vase. Il est ensuite possible de le commander pour se le faire livrer directement chez soi.

 sculpteo [La Start Up française de la Semaine] : Sculpteo

Qui est derrière Sculpteo ?

L’entrepreneuriat, ce n’est pas pour Clément Moreau. Du moins, c’est ce qu’il pensait en 2001 alors qu’il sortait de ses études. Peu de temps après il rentrait chez Inventel : au bout d’une semaine, il avait déjà envie de créer sa boîte.

Il faut dire aussi que c’est dans cette société qu’il a fait la connaissance de Jacques Lewiner, son fondateur. Jacques est un physicien, un inventeur, un serial-entrepreneur. Il est le français a avoir déposé le plus de brevets à titre individuel… et l’homme se plaît à insister sur le «à titre individuel» puisqu’il existe quelques sociétés à le dépasser de ce côté là… même s’il faut chercher du côté d’Alstom et Alcatel pour dépasser les 1000 brevets déposés par Jacques.

Il n’est aujourd’hui plus un fondateur actif de Sculpteo mais laisse le soin à Clément et à Eric Carreel de faire prospérer cette idée.

Eric Carreel a également un beau passé dans l’entrepreneuriat puisqu’il a co-fondé Inventel, Withings, Sculpteo et Invoxia.

Inventel rachetée par Thomson, Clément Moreau s’est retrouvé à la tête de 35 personnes pour réaliser des modems câbles à destination du marché américain, ainsi qu’une tablette (quelques années avant l’iPad) qui s’est vendue à 200.000 exemplaires à Hong Kong.

impression 3D [La Start Up française de la Semaine] : Sculpteo

C’est là bas que l’idée de Sculpteo est née.

En effet, Clément et Eric avaient une machine d’impression 3D à disposition pour réaliser des prototypes de téléphones ou de box ADSL. Ils trouvaient que cette technologie était devenue mûre, avec des matériaux devenus corrects qui résistent dans le temps.

Mais ils trouvaient que l’impression 3D restait dans des laboratoires pour l’usage de privilégiés.

Et, voyant qu’il y avait un potentiel pour proposer des objets issus de l’impression 3D pour un prix proche des objets réalisés en série, ils se sont retrouvés convaincus que le client voudra personnaliser son environnement au travers d’objets qu’il aura pu personnaliser simplement.

C’est ainsi qu’ils ont mis un soin tout particulier à développer des applications pensées pour les interfaces tactiles où les gens pourraient très facilement créer des objets personnalisés. Sculpteo se réclame dans un mouvement qui va amener une nouvelle révolution industrielle… une révolution au moins aussi importante que le web, d’après Clément Moreau.

Il s’agit d’une nouvelle manière de faire des objets, de décentraliser la production et de les faire au coin de la rue. Puisque, à l’inverse de l’économie actuelle (basée sur des énergies mécaniques (pétrole, etc.) qui ont intérêt à ce que les produits soient réalisés dans de grandes usines concentrées en Chine, avec l’impression 3D il y a plutôt intérêt à faire des petits centres et à les disséminer un peu partout.

Carte d’identité

Nom : Sculpteo

Date de lancement : 2010

Lieu des bureaux : Vanves

Nombre d’employés : une petite vingtaine

Modèle économique : vente des objets sur Sculpteo.com (à partir de fichiers 3D) et vente à partir des applications mobiles. Ils vendent aussi des objets pour les marques (comme avec Orange qui offre une coque sur laquelle vos déplacements à l’intérieur de la ville seront visibles).

Ils viennent de lever 2 millions d’euros pour soutenir la croissance de Sculpteo.

Anecdotes : 

  • Le jour de la sortie de l’iPhone 5, une personne de chez Sculpteo attendait dans la queue pour en faire l’acquisition. Ils ont ensuite mis 6h pour créer un bon prototype de coque iPhone 5 personnalisable, après de nombreux essais non-concluants. Et après seulement 1 week-end, l’équipe pouvait se vanter de pouvoir vendre le produit de manière industrielle.
  • Sculpteo souhaite être le Paypal de l’intégration 3D, dans le sens où n’importe quel site pourrait offrir de l’impression 3D. Ainsi, un Starbucks pourrait proposer à ses clients d’avoir une tasse où la anse serait moulée à partir des doigts du client. Ou encore, cela se voit dans un jeu comme «Let’s Create Pottery» qui est un jeu iPad qui permet de faire de la poterie, puis de commander le pot réalisé à l’intérieur du jeu pour le recevoir grâce à Sculpteo.

Points forts :

  • Un projet ambitieux qui veut s’inscrire dans une nouvelle révolution industrielle
  • Des applications mobiles qui permettent de personnaliser des objets 3D très facilement

Points faibles :

  • On se retrouve tout de même assez vite limité dans les possibilités de personnalisation

4 commentaires

  1. Juste pour Noël mais super concept. Un paypal de la 3D imprimée, c’est un beau projet d’évolution. Vais aller jeter un pti oeil curieux sur le site.

  2. Pingback: Sculpteo : [La Start-Up française de la Semaine] | Startup technologique | Scoop.it

  3. Excellent projet, les possibilité sont infinies ou presque! Levée de fond de 2M d’€ en cette période difficile : ce marché a beaucoup d’avenir mais n’est-ce pas trop tôt au regard de nos habitudes de consommation?

Lire les articles précédents :
Test de la tablette Amazon Kindle Fire HD + 1 Kindle Fire HD à gagner !

Depuis qu'Amazon s'est lancé dans les tablettes, les geeks et autres consommateurs de lecture numérique qui vivent hors de USA...

Fermer