ZoomZoomZen est une application de géolocalisation en temps réel, basée sur la simplicité d’utilisation et l’anonymat.

Chaque jeudi à 11h, une nouvelle start-up française vous sera présentée dans le cadre du concours Start-Up Presse-Citron 2013.

Thème du mois de Janvier : la Géolocalisation.

Que fait ZoomZoomZen ?

ZoomZoomZen est une application de géolocalisation en temps réel, basée sur  la simplicité d’utilisation et l’anonymat.

Plus concrètement, imaginons que vous devez rejoindre quelqu’un dans une grande gare. Plutôt que de s’appeler 4 fois pour poser l’éternelle question «t’es où ?», il est possible en quelques clics de communiquer son emplacement précis.

Votre ami pourra donc vous voir en train de vous déplacer et vous serez en mesure de vous rejoindre en convergeant simplement l’un vers l’autre. Mais la force de ZZZ, c’est l’absence de friction qu’il y a dans l’utilisation du service.

Vous n’avez pas besoin de vous créer un compte, vous n’avez pas besoin d’avoir un téléphone ou une application particulière (si une application iPhone existe, une version web permet d’utiliser le service depuis le navigateur de n’importe quel ordinateur ou mobile).

Argument peut être encore plus important, le service proposé par JOUL n’est connecté à aucun réseau social et ne conserve aucune trace de vos emplacements et trajets. En effet, l’utilisation peut se faire entièrement anonymement, et une fois que vous avez quitté l’espace de partage, les données sont effacées.

ZoomZoomZen souhaite donc voir apparaître un usage ultra-éphémère et impulsif, en toute simplicité, et sans contrainte.

Vous devez rejoindre un groupe de personnes ? Envoyez une adresse URL via mail ou SMS à ces personnes et vous vous verrez instantanément sur une carte.

La start-up souhaite être vue comme le Doodle de la géolocalisation.

zoomzoomzen [La Start Up française de la Semaine] : ZoomZoomZen

Qui est derrière ZoomZoomZen ?

Derrière ZoomZoomZen, il y a JOUL, la start-up lancée par 4 hommes : Julien Olivier, Ulrich & Lionel, dont les initiales font JOUL.

L’un était le collègue de l’autre chez Altran (pour du conseil en R&D), le troisième était le beau-frère du premier… bref, 4 hommes qui se connaissaient et qui avaient une aspiration commune.

Chacun avait au moins 10 années d’expérience professionnelle et sentait qu’il était temps de sauter sur une nouvelle expérience : l’entrepreneuriat.

Il arriva ce qu’Olivier désigne comme étant un «alignement des astres» : ils avaient tous cette volonté de lancer leur boîte, ils ne se seraient probablement pas lancés seuls, mais ils étaient 4 amis avec une même envie et des profils absolument complémentaires.

Ils ont commencé pendant les 6 premiers mois à bosser le soir sur ce projet. Ils se retrouvaient les jeudis de 21h à 2h du matin sur Google Docs et Skype, à bâtir les fondements de JOUL, définissant les différents choix techniques.

Ils ont donc amorcé le développement de la brique logicielle, se dirigeant très vite vers un web service dans le cloud de la firme de Mountain View (Google App Engine).

Le moteur a d’abord été pensé avec des visées BtoB et qui pourrait permettre à une société de transport de donner l’emplacement exact de l’ensemble de sa flotte de bus à ses clients par exemple.

Ils ont commencé avec 120.000€, puis ont levé 380.000€ de «love money» auprès de leurs familles et amis.

Il était important pour eux de commencer en envoyant un message fort à l’équipe. C’est pourquoi ils avaient la volonté d’embaucher en CDI tout de suite : pour démontrer, si cela était nécessaire, que JOUL avait une ambition de longue haleine.

Ils ont donc embauché 3 personnes en 3 mois pour finir de constituer le noyau dur de l’équipe.

zoomzoomzen screenshots [La Start Up française de la Semaine] : ZoomZoomZen

Carte d’identité

Nom : ZoomZoomZen

Date de lancement : Juin 2011

Lieu des bureaux : Paris, 11ème & Nantes.

Nombre d’employés : 9

Modèle économique : Lancement de ZoomZoomZen au grand public avec une offre entièrement gratuite. La start-up réfléchit à implémenter plus tard un modèle fremium avec davantage de fonctionnalités mais s’oriente davantage sur le marché BtoB. En effet, l’équipe de JOUL voit tous les usages potentiels qui pourraient être faits de ZoomZoomZen où un livreur de pizzas, sushi, un taxi ou une ambulance pourrait très simplement partager un lien qui permettrait au client de savoir où en est sa livraison, etc

Anecdotes : 

  • Pour coller à l’image d’Epinal de la start-up, ils ont eu des débuts «garage». En effet, l’aventure a débuté du côté de Nanterre à l’intérieur d’anciens entrepôts de la SCNF. Ils ont donc passé les deux premiers mois sur une table, à rôtir sous un toit en tôle et à manger invariablement dans l’unique restaurant du coin appelé «Le Triage»
  • L’utilisation de ZoomZoomZen (dont le nom est composé de ZoomZoom qui est le bruit de la voiture en anglais et de Zen pour l’état d’esprit qu’il souhaite inspirer),  est aujourd’hui limitée à un maximum de 42 personnes sur un même espace. La raison du 42 est très geek… eh oui, la solution à la vie, l’univers et le reste d’après Douglas Adams.

Points forts :

  • La possibilité de l’utiliser avec toute personne qui a une connexion à internet (sans restriction de système d’exploitation ou de possession d’une application).
  • Le côté anonyme et éphémère de l’expérience
  • Répond à une vraie demande d’usage

Points faibles :

  • L’ergonomie et le design de l’application pourraient être améliorés