La start-up française ePawn lève un million d’euros

La start-up française ePawn a bouclé un tour de table à hauteur d’un million d’euros auprès d’Elaia Partners, un nouveau fonds d’investissement dédié spécifiquement aux start-ups.

La start-up française ePawn a bouclé un tour de table à hauteur d’un million d’euros auprès d’Elaia Partners, un nouveau fonds d’investissement dédié spécifiquement aux start-ups.

Ceux qui suivent assidûment Presse-citron et plus particulièrement la rubrique « La Start-Up française de la Semaine » connaissent sans doute la jeune pousse ePawn. Cette dernière a en effet été présentée dans cette série au début du mois de janvier de cette année, même si c’est finalement Babble Planet qui a remporté l’édition du mois de janvier consacrée aux jeux et raflé au début de l’été le premier trophée Startup 2012 Presse-citron.

ePawn, c’est un astucieux mélange entre les jeux de société et les jeux vidéos que l’on connait sur les consoles, smartphones et tablettes : la start-up propose en fait un plateau de jeu, qui ressemble à une tablette géante, connecté à un appareil où se trouve le jeu (comme un PC, Mac ou iPhone) et sur lequel il est possible de jouer avec de véritables pions et autres objets…

Cette levée de fonds devrait permettre à la jeune pousse d’accentuer son développement et de commercialiser sa solution pour voir débarquer ces fameux jouets connectés sur le marché.

Finalement, les start-ups françaises se portent bien ?

(source)


8 commentaires

  1. Pingback: La start-up française ePawn lève un million d’euros | rpidity

  2. Wouah !!! Je l’avais loupé dans la start-up de la semaine mais je ne regrette pas d’avoir le rattrapage !
    C’est génial leur truc, ça ouvre des possibilités de jeu immenses et nettement plus sympa que de jouer juste sur une tablette qui a une taille réduite et où il manque effectivement les objets.
    Ils vont être un peu juste pour la sortir pour le papa Noël de cette année, mais l’année prochaine je le mets sur ma liste 🙂

  3. Bonjour,

    Je dirais plutôt que certaines startup françaises se protent bien, car j’en connais plusieurs qui essaient désespérément de lever des fonds et qui ont bien du mal, où alors il leur faut absolument s’expatrier!
    C’est bien dommage, non?
    C’est tout de même ahurissant la capacité que la France a de faire fuir les éléments d’avenir et de dépenser des sommes folles pour à tout prix conserver des entités qui n’en ont aucun (avenir)!

  4. Je pense qu’il y a aujourd’hui beaucoup de start ups françaises qui ont des super idées et des projets à la pelle mais toutes n’ont pas la chance d’epawn. Tant mieux pour cette dernière qui va pouvoir concrétiser son projet, et j’espère que bien d’autres start ups seront promises à la même réussite.

  5. Une idée géniale incontestablement, je rêve de pouvoir retrouver tous mes jeux de plateau favoris sur ce type solution, comme blood bowl ou warhammer 40000, un mix ou on pourrait utiliser nos figurines de plomb sur lequel on passe des heures à travailler avec les avantages d’un support mobile et des calculs de stats et jets de dés assistés par une tablette.
    Roger

  6. C’est une très bonne nouvelle, le produit et le développement ont l’air de de tenir toutes leurs espérances. Avec une telle levée de fond, je suis impatient de le voir tourner avec des jeux nouveaux comme old school !

  7. Le projet est mené par l’excellent « Post-carbone » ou « Posty » pour les intimes, que l’on peut entendre dans certains épisodes des podcasts « Le quadratour » (le podcast des quadras, arrété maintenant) et « L’agence tout geek » de Freepod, qui continue toujour.
    Bravo à lui!!

Send this to friend

Lire les articles précédents :
noteshelf-ipad
Les applis à télécharger cette semaine : imo.im, Critizr, Noteshelf & Notesdeck

Des centaines de nouvelles applications apparaissent sur les différents app stores et marchés d’applications sans qu’il soit toujours évident de...

Fermer