La Suède envisage de créer un avertissement « sexisme » sur les jeux vidéo

Le saviez-vous ? 52% des accros aux jeux vidéo sont des femmes. Oui petit gamer, dans ton monde, les femmes ont la majorité. Mais pas forcément le pouvoir.

Angelina Jolie

Et nombre de jeux ne sont pas très tendres avec les personnages féminins, souvent cantonnés à des rôles de faire-valoir sexy, dans lesquels transpire une bonne dose de sexisme gavé à la testostérone.

Les autorités suédoises, jamais en retard d’un combat quand il s’agit d’égalité, notamment entre femmes et hommes, ont mandaté et même subventionné la Dataspelsbranchen, l’association de commerce de l’industrie du jeu suédois afin qu’elle réfléchisse à l’intégration d’une note évaluant le niveau de sexisme d’un jeu en déterminant si les femmes bénéficient d’un traitement équitable dans les jeux vidéo, mais aussi quelle observe comment les éditeurs abordent la question de l’égalité des sexes, étant donné que l’industrie du jeu vidéo en Suède emploie seulement 16% de femmes dans son effectif total.

Rappelons également que la Suède est très présente dans ce secteur puisque de nombreux hits sont originaires de ce pays, comme Minecraft, Just Cause, Hotline Miami, la série Battlefield et Goat Simulator.

C’est Lara Croft qui va être contente.

(source)


3 commentaires

  1. Oui le jeu vidéo a des (graves) problèmes d’image de la femme qui doivent être réglés. Je ne le nie pas. Mais on connait bien le féminisme version XXIème siècle, pro-femmes et non pro-égalité des sexes, et ça sent les dérives féministes à tout va. Je vois bien de telles alertes sur des jeux type « sauver la princesse », où c’est l’homme (supérieur) qui va sauver la femme (inférieure) et pas l’inverse. Donc je corrige le titre :

    Les féministes suédois veulent créer un avertissement « phallocratie » sur les jeux vidéos.

    FIXED !

  2. Roberto Garcia on

    Goat simulator, c’est tout ce qui va leur rester si ils laissent la connerie monumentale des néo féministes suédoises faire la pluie et le beau temps dans leur industrie du jeux vidéo.

    Pendant ce temps les autres pays qui n’adopteront pas ce concept honteux, sur la même ligne que le politiquement correct, continueront de faire des jeux épiques répondant à la demande des vrais gamers, qui eux au passage n’en ont rien a foutre de la politique sociétale mais veulent juste bien s’amuser…

  3. Oui effectivement la majorité des gamers sont des femmes… si l’on appelle gamer une geek de candy crush

Send this to friend

Lire les articles précédents :
batmobile
Avec son grand-père, il a construit une Batmobile

Un australien de 29 ans est parvenu à construire sa propre Batmobile.

Fermer