La suppression du compteur de tweets n’a pas arrangé les choses pour Twitter

Shareaholic a comparé les parts du bouton Twitter avant et après la disparition du compteur de tweets.

Ces derniers jours, vous avez peut-être remarqué que sous les articles de Presse-Citron, le bouton de partage sur Twitter n’a plus de compteur de tweets. En effet, depuis le 20 novembre, la plateforme de micro-blogging a décidé de supprimer son compteur. Et si certains sites ont trouvé des solutions alternatives, la plupart n’affichent plus de compteurs sur leurs boutons de partage vers Twitter.

Bien entendu, certains étaient contre ce compteur qui est considéré comme un indicateur de popularité pour un lien. D’autres, en revanche, se sont plaints suite à la disparition de celui-ci.

Mais en tout cas, il semblerait que la part des partages sur Twitter ait baissé suite à la suppression du compteur sur le bouton social. C’est du moins ce que suggère une petite étude menée par Shareaholic qui a analysé les partages sur 300 000 sites web qui sont visités mensuellement par 450 millions de personnes.

Shareaholic a en effet observé l’évolution de la part de Twitter sur les partages (le pourcentage de partages sur Twitter par rapport aux autres « destinations », comme Facebook, LinkedIn ou Pinterest) et constaté que si cette part était de 12,39 % avant le 20 novembre, elle est passée à 11 % après.

Shareaholic Screenshoot

Comme vous le voyez sur le graphique, cette part était déjà en baisse avant la date de suppression du compteur. Cependant, on remarque aussi une baisse très brusque juste après le 20 novembre. Et par ailleurs, on voit très bien que la part de Twitter continue de baisser. Donc, si le but de de la plateforme était que son bouton de partage soit plus utilisé après la suppression du compteur, ces premières informations nous montrent malheureusement que c’est plutôt le contraire qui s’est produit.

(Source et image)


Nos dernières vidéos

3 commentaires

  1. Eric

    Autre conséquence possible : que les sites suppriment du coup les autres compteurs de partage car ça n’a plus beaucoup de sens si on ne peut pas tout afficher.

  2. Pingback: La suppression du compteur de tweets n’a pas arrangé les choses pour Twitter | ARI – Revue de web

  3. C’est vrai que c’était une décision forte de la part de Twitter, qui a unilatéralement provoqué un tollé chez les éditeurs & les développeurs de plugins sociaux ! D’autant que cela n’a pas du beaucoup les aider à redresser leurs performances économiques à en croire le cours de leur action qui continue de dégringoler. Ceci dit, je ne pense pas que les sites suppriment du coup tous les autres compteurs : le nombre de partages restent un indicateur de « preuve sociale » pour beaucoup d’éditeurs.

Send this to a friend