La Syrian Electronic Army harcèle Microsoft et s’explique

Microsoft a encore une fois été pris pour cible par la Syrian Electronic Army. Le groupe s’explique sur ses actions.

SEAAprès avoir pris le contrôle des comptes réseaux sociaux et du blog de Skype, le groupe hacktiviste qui est connu pour être affilié au pouvoir syrien actuel a de nouveau attaqué Microsoft. S’adressant au site Mashable, un membre de la SEA (allias Syrian Eagle) a expliqué le pourquoi de ces actions contre la firme de Redmond.

Samedi, le compte Twitter vérifié @MSFTnews ou Mocrosoft News publie un drôle de message : « Syrian Electronic Army Was Here ». Le message a été rapidement supprimé. Mais la petite farce du groupe syrien ne se serait pas limitée à ce message puisque jusqu’à hier, le compte Twitter @Official_SEA16 n’a pas cessé de publier des captures d’écran, pour ceux qui n’auraient pas vu.

 

 

 

 

Un compte Twitter et un blog infiltré (qui est même « tombé » pendant un moment), mais également des captures d’écrans d’e-mails qui seraient des échanges entre des membres du staff de Microsoft, dont l’un qui parle de « backdoors » ou portes dérobées.

 

 

 

 

Rappelons juste qu’à maintes reprises, Microsoft a été suspecté d’abriter des portes dérobées qui permettraient à la NSA d’accéder à nos informations privées. Une source Anonymous du site Voice of Russia l’avait même affirmé, faisant un peu de pub pour un futur système d’exploitation baptisé Blackout OS.

La rédaction du site Mashable a pu entrer en communication avec l’un des membres de ce groupe, par e-mail. Celui-ci aurait laissé entendre que ce n’est que le début. D’autres sites rapportent que le compte Twitter @XboxSupport aurait également été victime d’une attaque similaire.

D’après le membre de la SEA qui a parlé avec Mashable, Microsoft surveillerait les comptes e-mails et vendrait des informations aux services d’espionnage américains mais aussi à d’autres gouvernements (sans citer de pays).

Ce dernier a révélé que la SAE allait prochainement publier des éléments de preuve, expliquant par la même occasion que Microsoft n’est pas un ennemi de la SEA mais que ses actions affectent le groupe.

De son côté, Microsoft a déjà confirmé qu’effectivement, il a été victime d’attaques. Il a également expliqué que les problèmes ont été rapidement résolus et que les informations des utilisateurs n’ont pas été affectées.

Avant l’attaque de Skype qui nous avait souhaité la bonne année, le service de messagerie instantanée Viber avait aussi été attaqué pour des motifs semblables.

(Source)


Comments are closed.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Jelly Bean est désormais installé sur 59.1% des terminaux fonctionnant sous Android

Google publie chaque mois une série de chiffres portant sur la fragmentation de sa plateforme mobile. Ce début d'année ne...

Fermer