La ville de New York utilise Yelp pour repérer les restaurants douteux

Les services d’hygiène de la ville de New York utilisent le réseau social Yelp pour repérer les cas d’intoxication alimentaire et les restaurants qui auraient pu les causer.

New York Time Square USA Pixabay

A plusieurs reprises, nous avons évoqué des cas où les réseaux sociaux et le big data se sont avéré utiles pour réaliser des études à partir d’informations gratuitement obtenues. Si tout ce que le net sait sur vous peut servir à publier des publicités extrêmement ciblés, ces informations peuvent également avoir d’autres utilités.

Par exemple, sur Facebook, les informations que vous renseignez sur les champs « ville d’origine » et « habite à » ont permis au réseau social de faire une incroyable étude au sujet des migrations de populations à travers la planète. Par ailleurs, vous vous rappelez peut-être de la carte, toujours publiée par Facebook, qui montrait les intérêts sportifs de chaque pays, durant les jeux de Sochi.

Avec Twitter, où les publications sont plus accessibles, il a été possible de réaliser une carte du monde de la grippe, en temps réels, grâce à un algorithme qui scannait des mots clés spécifiques qui sont liés à cette maladie.

La même approche a été abordée par la ville de New York qui s’est servi du réseau social Yelp (qui permet de trouver des commerces de proximité et de publier des critiques) pour rechercher des cas d’intoxication alimentaire.

Selon le New York Times, durant une phase pilote, les services d’hygiène de la ville ont utilisé un programme développé par l’université de Columbia pour parcourir plus de 294.000 publications sur Yelp. Le programme scannait des mots clés comme « vomir », « malade » ou encore « diarrhée ». 3 cas ont été décelés grâce à cette technique.

Lorsqu’un cas est détecté par la machine, les personnes qui se sont plaintes sur le réseau social sont contactés et on leur demande s’ils souhaitent discuter avec les services d’hygiène. Puis, des investigations ont lieu dans les établissements incriminés. Souvent, les causes des intoxications subies par ces « témoins » ne sont plus identifiables. Néanmoins, lors des descentes, des signes de négligences peuvent observés par les services.

Par ailleurs, la ville de New York va poursuivre cette initiative et souhaitent étendre le programme sur d’autres canaux de discussion. Au niveau des restaurants, tout ceci va imposer des veilles de réputation plus rigoureuses.

(Source)


7 commentaires

  1. Franchement 3 sur 294.000 on peut pas dire que la source est trop fiable, franchement c’est du Buzz

  2. Pour avoir été à New York récemment, je dirais que c’est clair que l’on ne sait pas toujours ce que l’on mange dans les restos et qu’on se pose souvent des questions sur la qualité des produits.

  3. Vader_MIB on

    Bonne idée.
    En France, faudrait aussi revoir les sanctions. Le resto degueu doit juste jeter les trucs pourris à la poubelle et dire que non mon bon monsieur, je le referai plus… (et 3 morts plus tard, les services y retourne pour mettre un blame…).

  4. De plus, si vous avez un doute, vous avez un numéro à appeler et l’hygiène sera la en moins d’une heure.

  5. stephane on

    En résumé, Yelp a une utilité marginale qui sera utile pour les touristes uniquement.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Djay : l’application pour DJ intègre Spotify et ses millions de titres
Djay : l’application pour DJ intègre Spotify et ses millions de titres

L’application Djay permet dorénavant de mixer des morceaux « streamés » sur Spotify.

Fermer