La voiture automatique Google Car conduit mieux que des pilotes professionnels

Le responsable de la branche Google Car a annoncé que ses modèles automatiques étaient plus sûrs que des voitures pilotées par des êtres humains.

Alors que la technologie est toujours en développement et qu’il nous est toujours impossible de savoir quand elle atteindra le marché, les Google Car s’approchent un peu plus de notre réalité. La semaine dernière, à la conférence RoboBusiness en Californie, le responsable Google du projet s’est exprimé et a annoncé de plutôt bonnes nouvelles. Chris Urmson a annoncé que les modèles Lexus et Prius ‘conduisaient’… mieux que les pilotes humains !

Un pilote automatique moins brutal qu’un humain

Pour avancer de tels propos, C.Urmson se base sur des données concrètes. Ces dernières indiquent que, lorsque les voitures de Google sont conduites par des pilotes humains – entrainés – ceux-ci ont tendance à freiner et à démarrer de manière plus brutale que lorsque la voiture est pilotée automatiquement. De plus, le système automatique respecte mieux les distances de sécurité entre deux voitures. Ces deux bonnes nouvelles pour les Google Cars viennent s’ajouter à un autre chiffre annoncé l’année dernière : les voitures avaient parcouru, à elles toutes, 482.700 kilomètres sans causer le moindre accident.

GoogleCar La voiture automatique Google Car conduit mieux que des pilotes professionnels

« Nous avons les données »

Les concepteurs des voitures automatiques ont bien conscience qu’en cas d’accident, c’est Google qui sera remis en cause. C’est pour cela qu’ils utilisent un système de récolte de données qui devrait permettre, en cas de sinistre, de déterminer clairement qui est responsable. « Nous n’avons pas à nous appuyer sur des témoins qui ne peuvent pas être complètement fiables – en réalité, nous avons les données.« .

Depuis leurs premiers tests, en 2010, les Google Cars ont été impliquées dans deux accidents. Il a cependant été reconnu que ces deux crashs ont été causés à cause d’erreurs humaines et que le pilote automatique s’était ‘comporté’ correctement. Malgré ces bons résultats, les voitures automatisées du géant américain ne semblent pas encore prêtes à atteindre le marché, de nombreuses conditions particulières (la neige, une pluie diluvienne…) pouvant représenter des dangers pour le pilote automatique.

(sources [1], [2])

6 commentaires

  1. « Pour avancer de tels propose »
    ————————————————-

    J’arrive pas à me décider sur ce projet. Dans « l’idéal », il faudrait dans ce cas que tout le monde ait des voitures intelligentes, sinon ça ne peut pas marcher.

  2. Nous ne pouvons que souhaiter que les voitures soient autonome le plus rapidement possible. Ce sera plus sûr et si on calcule le nombre d’heure de cerveau qui pourrait être utilisé à des tâches beaucoup plus pertinente que le conduite…

  3. @Yetaland > Pas forcement, meme si ca serait mieux, ce n’est pas indispensable. La voiture autonome est en quelque sorte « intelligente », c’est a dire qu’elle s’adapte aux situations et cela a été construit comme tel. Donc si une personne alcolisée roule en zigzagant sur la route, la voiture automatique ne va pas le doubler, et vu qu’elle garde de bonnes distances de sécurité recalculé à la milisecondes, meme si le conducteur pile, la voiture aura suffisamment de distance pour freiner toute seule.

    Après, si demain toutes les voitures étaient automatique, alors il y aurait besoin de moins d’intelligence, vu qu’il y aurait communication entre elles, et la defaillance humaine serait réduite à zero.

    Non, un jour les gens comprendront qu’un ordinateur peut travailler 365 jours de suite sans etre eteind et sans perdre ni d’intelligence ni son attention, alors qu’un humain au bout de 3 jours verra son intelligence et son attention réduite à néant. Bref, il va falloir que Google prouve qu’il est 20 fois plus fiable que l’humain, pour que celui ci accepte ce type de systeme… c’est triste d’etre un humain et d’avoir eternellement peur… surtout que tout cela permettrait qu’il y ait beaucoup moins d’accidents, des gains en écologie, en entretien,…

  4. @mazoyer : la solution existe déjà : les transports en communs… au lieu de perdre 2h / jour dans une voiture, j’en passe 3h dans les transports en commun en pouvant travailler, lire, regarder un vidéo, dormir…
    @Jiajo : c’est triste d’être un humain ? de ressentir les choses, comprendre les blagues et en rire, comprendre l’ironie, d’avoir peur car, sans peur, il n’y a pas de courage, être capable de créer, d’inventer, de s’adapter, et pour cela, par définition, se tromper et faire des erreurs… non, ce n’est pas triste d’être un humain, mais c’est humain d’être triste ;)

  5. Elles ne sont pas autonomes mais conduites par Google ! Google qui déjà a récupéré vos données sur le net, votre agenda, vous a fourgué un portable, filmé dans les rues…alors pas la peine de savoir ce que vous allez faire de votre cerveau, vous l’avez déjà donné à Google qui a fait de vous de bons petits esclaves volontaires consommateurs

  6. Je pense que le problème de la confiance dans ces voitures à la conduite automatique vient essentiellement du fait qu’on leur demande de prévoir les comportements souvent « imprévisibles » des conducteurs et piétons humains… En gros, on leur demande d’être fiables face à des éléments externes non-fiables, qui ne sont qu’autres que nous même, en qui nous n’avons déjà pas confiance sur la route au quotidien. Et ceci sans compter les éléments non contrôlables ou liés au hasard (intempéries, graviers, chaussées en mauvais état…) qui ne sont pas pour nous rassurer.
    Même le jour où tout sera automatisé, on flippera des éventuels bugs, piratages ou autres…
    Bref, c’est pas gagné mais à mon avis, c’est une évolution logique des transports et on y coupera pas.