La voiture qui vole, bientôt sur nos routes

La voiture volante est probablement l’un des ultimes rêves high-tech que caresse l’homme moderne. Imagine : tu prends ta voiture le matin pour te rendre à une réunion à 300 kilomètres de chez toi, tu la sors de ton garage, tu roules normalement et dès que tu es sur l’autoroute ou sur une portion de

La voiture volante est probablement l’un des ultimes rêves high-tech que caresse l’homme moderne. Imagine : tu prends ta voiture le matin pour te rendre à une réunion à 300 kilomètres de chez toi, tu la sors de ton garage, tu roules normalement et dès que tu es sur l’autoroute ou sur une portion de route dégagée, tu tires sur le manche et tu t’envoles. Adieu la circulation et les cons d’en bas, à toi le ciel et le temps rattrapé.

terrafugia La voiture qui vole, bientôt sur nos routes

Dans la réalité, cela ne se passera peut-être pas exactement de cette façon, mais il semblerait qu’il y aura une réalité, et que celle-ci approche maintenant à pas de géants : les premiers modèles de la Transition de Terrafugia, dont le lancement était originellement prévu pour 2009, sont annoncés pour fin 2011, suite à un agrément particulier accordé par l’Administration fédérale de l’aviation américaine.

La Terrafugia Transition, qui est décrite comme un avion qui peut rouler plutôt que comme une voiture qui peut voler est un vrai véhicule hybride qui remplit les deux fonctions (même si la version automobile semble assez rudimentaire) puisque ces dernières ont été homologuées par les autorités compétentes.

Le décollage et l’atterrissage nécessiteront quand même le passage par un aérodrome, ce qui enlève un peu de charme au projet, mais la grosse différence réside dans le fait que les heureux possesseurs de la drôle de machine se rendront à l’aéroport à son volant (avec un moteur un peu bruyant quand même). Il faudra quand même débourser 194.000 dollars et bien sûr être titulaire d’une licence de pilote, mais pour un duo d’hommes d’affaires en déplacement fréquent l’investissement peut s’avérer rentable, à condition que le champ d’action soit suffisant. Il est également probable que des entreprises de taxi d’une genre nouveau voient le jour avec cette innovation.

Reste à savoir si la Terrafugia sera homologuée pour le ciel européen (et les routes) ou si cette petite révolution restera un phénomène seulement (et typiquement) américain. En tout cas quelque soit le destin de la Transition, j’adore ces histoires de savants fous qui croient à leur rêve jusqu’au bout.

34 commentaires

  1. Un beau projet mais surement trop bridé pour que ca « décolle »

    @neg : les ailes doivent se plier

  2. La largeur sur les routes US ce n’est pas vraiment un problème. Le parrain de mon fils construit des avions et il est comme un fou quand il voit ça. Il se dit qu’il n’y a vraiment que les ricains pour oser faire ça et qu’on peut tout leur reprocher mais surement pas l’esprit d’entreprise !

  3. C’est mortel ! Bon qui va se lancer dans un véhicule qui fait les trois : route, air et eau ?

  4. Dans le numéro d’Août 2008 de SVJ, ils parlaient d’une voiture volante qui sortirait dans 3 ans. L’avantage par rapport à celle-ci c’est qu’elle prenait moins de place ! En effet, au lieu d’avoir de grandes ailes, elle fonctionnait comme un hélicoptère en mode vol. :)

    Je viens de chercher un peu sur le net, et il me semble que c’était cette voiture là : http://www.pal-v.com/

  5. Comme Minishlink j’ai moi aussi vu cette article du S&V et le résultat (encore à l’état de prototype mais fonctionnel) était plus intéressant. En tout cas depuis le temps qu’on en rêve, je suis sûr que la voiture volante de monsieur tout le monde viendra un jour.

  6. Je cite: « Adieu la circulation et les cons d’en bas ». Et bonjour les cons d’en haut! D’en haut ou d’en bas, les cons resteront des cons…

  7. On a donc, un véhicule:
    - Qui ne peut décoller et atterrir que dans un aérodrome.
    - Qui necessite de déposer un plan de vol.
    - Qui necessite un brevet de pilote.
    - Qui a une autonomie réduite (je ne vois pas la place pour un réservoir conséquent).
    - Qui semble (au vu du gabarit) assez peu pratique pour de longue distance sur route, et inexploitable en ville a cause de l’empâtement de de la hauteur.

    Je ne sais pas, même si s’en avait les moyens si j’acheterais ce genre de chose, mais bon, ca peut etre rigolo

  8. Eric

    @amapi : vu comme ça, c’est sûr :-) Mais il faut bien un début à tout. Concernant l’autonomie, elle est de 460 miles, soit plus de 700 km, pas mal non ?

  9. Je m’amuse bien avec les gens qui critiquent le design avant toute chose..

    Bien représentatif de notre monde : Si c’est pas brillant, doré et arrondi, peu de chances que ça plaise.

    On parle d’un proto, la préoccupation est sans nul doute ailleurs, non !

  10. Ah ? … pas mal l’autonomie, franchement, j’aurais pas pensé autant.
    sinon, je n’ai rien contre l’innovation hein :)
    Juste que je ne pense quelle n’est pas forcement la ou on la cherche ^^
    Ainsi, le gadget n’est, pour moi, pas très innovant dans le sens ou des voitures volantes (ou plutôt des briques roulantes) existent depuis longtemps, et son en concept depuis encore plus longtemps.

    La révolution (le « vrai » concept) selon « moi », ca sera l’ensemble assistance/capteur/radar/traitement qui permettront de faire voler n’importe quoi, n’importe ou (ou presque).

    Une sorte d’avion « sans permis » utilisable par tous :)

    (vieille vision de starwars et des « autoroutes » aériens ^^).

  11. On oublie aussi la montée inexorable des prix des énergies fossiles.

    On peut deja se poser la question du cout de fonctionnement d’une voiture dans 10 ans.. Alors pour un avion personnel.. Ahem.

  12. Pingback: La voiture qui vole, bientôt sur nos routes |

  13. Si le mythe de la voiture volante ou de l’avion roulant est bien marrant, seul un engin à décollage et atterrissage verticale de n’importe ou peut avoir un réel intérêt.
    Restera quand même le soucis énergivore !
    En effet un avion qui peut rouler mais doit décoller et atterrir d’un aérodrome n’a pas de sens dans la mesure ou de simplement changer de « monture » à l’aéroport peut être très rapide, et qu’on peux de ce fait bénéficier d’un vrai avion et d’une vraie voiture adaptés aux vrais besoins de vols et roulages !
    On peut améliorer les choses sans avoir besoin du décollage et attero vertical par des avions amphibie qui peuvent amerrir au plus proche des centres villes qui ont majoritairement des voies navigables.

  14. Pingback: La voiture qui vole, bientôt sur nos routes,Digihedo.fr

  15. Pingback: Hosting

  16. Même si le geek en moi trouve le concept sympathique, ça fait vraiment inspecteur gadget sur la route ..

  17. trops cool mais il faut la modifée pour que ça soit pour que sa roule sur toutes les autoroutes de tous les pays. oh les savants vous etes trop forts.

  18. trop cool mais il faut la modifée pour que sa roule sur toutes les autoroutes de tous les pays. oh les savants vous etes trop forts.

  19. attention bête inside:
    comment cela va se passer au niveau législation, suis je obliger de posséder les deux permis?
    La dolorean est peut être loin, mais petit à petit on s’en rapproche

  20. Pingback: Revue de Web du 6 Juillet 2010 | Advergame.fr

  21. Pingback: La voiture volante, en Hollande aussi

Lire les articles précédents :
Nouvelle version, nouveau design et cinquième anniversaire pour Presse-citron

Voilà, c'est fait. Le nouveau design de Presse-citron est là, pile le 5 juillet, qui marque aussi le cinquième anniversaire...

Fermer