L’ad blocker numéro 1 de l’App Store sera payé pour laisser passer des pubs

En plus de l’argent qu’il gagne grâce aux téléchargements de son appli payante sur l’App Store, le développeur de Crystal touchera d’autres revenus en laissant passer des pubs.

Apple iPhone pixabay

Après le retrait de l’application Peace par son développeur, Crystal est devenu l’ad blocker le plus populaire de l’App Store, parmi ceux qui utilisent les nouvelles fonctionnalités de blocage de pubs d’iOS 9. Selon des données indépendantes, l’application aurait déjà été téléchargée plus de 100 000 fois et rapporté pas moins de 70 000 dollars à son développeur (il s’agit d’une appli payante) en l’espace de quelques jours.

Et en plus des revenus gagnés grâce aux téléchargements, le développeur de cette application, un certain Dean Murphy, devrait bientôt toucher d’autres revenus en laissant passer quelques publicités.

En effet, le Wall Street Journal rapporte que Murphy aurait accepté une proposition de la société allemande Eyeo, celle qui propose le célèbre logiciel Adblock Plus, de laisser passer des pubs en échange de paiements.

Selon le WSJ, Eyeo est payé par 70 entreprises pour que les publicités de celles-ci passent à travers ses bloqueurs de publicités. Et visiblement, il proposerait maintenant aussi aux autres développeurs qui font des ad blockers de laisser passer ces pubs, en échange d’une part du gâteau.

D’après les rumeurs, parmi les grandes entreprises qui ont payé pour figurer sur la liste blanche d’Eyeo, il y a Google, Microsoft et Taboola. Sinon, on sait aussi qu’Eyeo demande de payer aux entreprises dont les pubs « acceptables » excèdent les 10 millions d’affichages non bloqués par mois et que les montants versés dépendent des revenus gagnés grâce à ces pubs.

Ainsi, le développeur de Crystal va créer une option pour son appli qui sera activée par défaut et qui laissera passer les publicités qu’Adblock Plus laisse passer.

Cette option sera activée par défaut et en échange de celle-ci, le développeur va toucher une somme de la part d’Eyeo, qui est payé par les entreprises dont les publicités pourront passer. Murphy va également proposer une fonctionnalité qui permettra à l’utilisateur de créer sa propre liste blanche.

Si le montant n’est pas divulgué, Dean Murphy affirme qu’il ne pense pas que les revenus qu’il gagnera en laissant passer des publicités seront supérieurs à ceux qu’il gagne grâce aux téléchargements sur l’App Store.

Et par ailleurs, cité par le WSJ, il explique qu’il n’a pas accepté la proposition d’Eyeo pour des raisons financières, mais parce que son application ne donne aucun moyen de « supporter les éditeurs » et que les publicités définies comme acceptables par Eyeo correspondent à ce que lui-même juge acceptable. Mais comme en pouvait s’y attendre, cette nouvelle a choqué pas mal d’internautes, surtout dans la mesure où l’application est déjà payante.

(Source)

  • On a testé le road trip en camping-car avec Yescapa !

    Vous rêvez de prendre la route des vacances à bord d’un van ou d’un camping-car ? La start-up Bordelaise Yescapa nous a proposé de vivre une expérience inédite sur les routes du Médoc Atlantique. Réservation, assurance, prise en main du […]


Nos dernières vidéos

  • Pingback: Pourquoi l’App slicing n’est pas encore sur iOS 9 ?()

    • Neckron

      Quel est l’intérêt de ta réponse ?????
      Quel est le rapport entre une appli de stockage et un bloqueur de publicités ????
      Et pourquoi “ceux qui ont eu le “malheur d’acheter iPhone avec seulement 16 GB”. Pourquoi encore dénigrer la pomme ?
      Cela n’est en aucuns cas en rapport avec le sujet !!!

      Pour ce qui est du bloqueur, je trouve cela absurde. On paie pour ne pas à avoir de pubs et ils y en a qui passent, donc pas normal !!!!

      Juste pour préciser, j’ai un Note 4, j’aime bien Apple. Alors ton “malheur” tu le garde pour toi.

  • Pingback: Le e-commerce victime des bloqueurs de publicité d’iOS 9 ?()

Send this to a friend

Lire les articles précédents :
Voici à quoi ressemble un jeu de tir à la première personne sur l’Oculus Rift

La réalité virtuelle va-t-elle révolutionner les FPS ?

Fermer