L’Algérie bloque Facebook et Twitter durant les épreuves du bac

En Algérie, les internautes sont provisoirement privés de réseaux sociaux, pendant que les étudiants repassent des examens du bac.

Algerie

Comme le rapporte Reuters, des dizaines de milliers de candidats sont contraints de repasser des épreuves après que les sujets aient fuité sur les réseaux sociaux.

Et cette fois-ci, l’Etat a décidé de prendre une mesure pour le moins catégorique : bloquer Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux  durant ces nouvelles épreuves. Un média géré par les autorités algériennes a confirmé que ce blocage a un lien avec les épreuves du bacc et le but serait d’éviter que des gens malintentionnés ne piègent des candidats avec faux sujets. Par ailleurs, il semblerait que l’accès à internet via la 3G y soit aussi momentanément bloqué.

En tout cas, ce n’est pas la première fois que des blocages provisoires des réseaux sociaux ont lieu en Afrique. Mais généralement, c’est plutôt durant les élections que cela se produit. Dans un article publié au mois d’avril, la BBC a cité le Congo-Brazzaville, le Chad et l’Uganda parmi les pays qui ont décidé d’interdire l’accès aux services comme Facebook et Twitter lors d’élections.

(Source)

Un commentaire

  1. Un peu la solution de facilité qui pénalise tout le monde alors que le problème ne concerne que les lycéens… Les réseaux sociaux sont l’outil de travail de beaucoup de gens

Répondre

Lire les articles précédents :
Le logo de Spotify
Spotify, c’est maintenant 100 millions d’utilisateurs

La bataille entre Spotify et Apple Music dans l’industrie du streaming musical n’a jamais été aussi intéressante.

Fermer