La PS4 sort aujourd’hui… aux Etats-Unis

Le 15 novembre 2013 est un jour à marquer d’une pierre blanche. Sept ans après le lancement de la PS3, Sony commercialise sa nouvelle console de salon, la PS4. La PlayStation 4 sur les étals outre-Atlantique dès aujourd’hui débarquera en Europe le 29 novembre. L’occasion de faire le point sur la nouvelle console de salon du constructeur japonais.

C’est le contrôleur DualShock 4 qui a été le premier dévoilé par Sony. Pas de révolution mais une grosse évolution. Les ingénieurs de Sony ont du faire marcher les imprimantes 3D et multiplier les prototypes pour aboutir à ce nouveau DualShock qui gagne énormément en ergonomie avec des revêtements plus nobles, des gâchettes bien meilleures et un petit pavé tactile (touch pad) qui devrait apporter beaucoup au gameplay de certains jeux.

Une touche de partage instantané (« Share ») fait également son apparition. Elle permet de partager des séquences de jeu ou d’envoyer des photos vers les réseaux sociaux. Enfin, les light bars situées sur la manette s’avéreront fort pratiques pour jouer à plusieurs entre amis. Elles suivent notamment le joueur lorsqu’il change de place dans le salon, l’écran partagé s’inversant alors pour suivre sa position dans la pièce (il faudra avoir la PlayStation Camera pour cette fonctionnalité). Enfin, le DualShock 4 intègre maintenant un haut-parleur et une prise casque.

Mais la véritable star, c’est elle, la PS4. Les gamers du monde entier l’attendaient depuis de nombreuses années.

Pour l’occasion, Sony a abandonné le processeur Cell pour un APU AMD à 8 coeurs Jaguar. Un virage puisqu’il s’agit d’une architecture x86. Un processeur finalement assez proche de celui de la Xbox One. Mais, la grosse différence réside dans la mémoire vive qui viendra l’épauler : 8 Go de GDDR5 (3.5 Go réservés pour l’OS et 4.5 Go pour les jeux) tandis que la Xbox One dispose de 8 Go de RAM DDR3. La différence de bande passante est substantielle et constitue un avantage de taille pour la PS4.

Des considérations techniques qui vous échappent peut-être mais qui devraient se traduire par de petites perles vidéoludiques. Killzone : Shadow Fall sera probablement la première d’entre elles (consulter le lineup de sortie de la console). Knack édité par Sony promet également beaucoup de fun.

Ajoutons à cela que PlayRoom (jeu gratuit) regroupe plusieurs jeux permettant de découvrir des fonctionnalités associées au DualShock 4 et à la PlayStation Camera. Sony a prévu de l’étoffer dans le temps en y ajoutant régulièrement de nouveaux jeux. A titre d’exemple, grâce à la réalité augmentée (il faut donc la caméra), une joyeuse bande de robots s’invitera dans votre salon ; il faudra les aspirer avec… votre DualShock 4. Vous les verrez alors emprisonnés dans le contrôleur. Le pavé tactile permettra de les expulser et de les projeter vers le téléviseur.

PlayRoom donne notamment un aperçu intéressant des possibilités offertes par l’association du DualShock 4 et de la PlayStation Camera.

La PS4, c’est aussi la part belle faite au partage et aux réseaux sociaux. La console enregistre en continu vos parties, de sorte qu’il est possible de partager à volonté les vidéos de ses exploits ou bien de visualiser celles d’autres joueurs (pour passer un niveau délicat dans un jeu par exemple). Avec le bouton share de la manette, vous pouvez partager directement la vidéo avec un ami.

D’autres nouveautés bien senties amélioreront l’expérience de jeu. On pourra ainsi débuter une partie alors qu’un jeu n’a pas été entièrement téléchargé.

Plus que jamais, la PS4 fonctionnera de concert avec la PS Vita et les terminaux mobiles (smartphone et tablette). Sony a d’ores et déjà rendu disponible aux Etats-Unis (sur l’App Store d’iOS et sur le Google Play d’Android) l’application compagnon qui permettra d’accéder à des fonctionnalités depuis son smartphone ou sa tablette (lire notre article pour plus de détails) qui deviendront un véritable second écran.

Notons également que les tablettes Kindle Fire HDX 7″ (lire notre test) et 8″ d’Amazon permettront (après une mise à jour de Fire OS) prochainement de streamer du contenu depuis le cloud vers les PS3 et PS4.

Sachez également que la PS4 sera bien en mesure de lire du contenu multimédia.

Enfin, la PlayStation 4 sera commercialisée au tarif de 399€, de 439€ avec le jeu Killzone Shadow Falls tandis qu’un pack ultime proposé à 499€ regroupera :

  • la PS4
  • Killzone Shadow Falls
  • deux contrôleurs DualShock 4


3 commentaires

  1. Bonjour, donc inutile de ce jeter sur le dernier billet last minute pour New York ce matin !! Je m’attendais à un prix plus élevé !! mais le Père Noêl va surement être raisonnable cette année il doit aussi faire des économies et participer à l’éffort national de redressement de la dette publique (bah oui vous croyeze pas que le père noêl passe gratis sur notre térritoire !!).
    Bon article assez complet mais je ne suis pas encore décidé.

    Merci

  2. Très bon article effectivement.
    C’est simple, vous m’avez convaincu de prendre la ps4 plutôt que la Xbox One.

  3. Je m’excuse par avance pour toutes les abréviations barbares et anglicismes qui vont suivre 😉

    Pour résumer les différences hardware :

    CPU
    Les deux consoles ont exactement le même processeur, avec exactement le même nombre de coeurs, mais le processeur de la Xbox fonctionnera légèrement en overclocking, parce que 10% de la puissance de calcul sera utilisée par la kinect et le système

    GPU
    Là c’est différent : le GPU de la Xbox aura une fréquence un peu plus élevée que celui de la PS4, mais fonctionne avec 12 coeurs, tandis que le GPU de la PS4 aura 16 coeurs

    RAM
    Comme indiqué dans l’article, la PS4 a droit à 8Go de RAM GDDR5, bien plus rapide (et plus cher) que les 8Go de RAM DDR3 de la Xbox.
    *Cependant*, la Xbox aura une petite unité supplémentaire de 36Mo ESRAM, extrêmement rapide, mais extrêmement petite.
    Grosso modo, un effort supplémentaire de jonglage est demandé au développeur pour exploiter pleinement la Xbox

    dernier détail, la Xbox fait tourner les jeux avec une résolution de 720p tandis que la PS4 arrive à les faire tourner en 1080p, sans perte de framerate

    Après, pour le choix de la console, il faut également tenir compte d’autres facteurs, comme le PSNetwork, ou le Xbox Live, les jeux disponibles, etc.

    Si vous parlez l’anglais, allez voir du côté de Ars Technica, il sont en train de tester la PS4 en long et en large

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Microsoft : un nouveau centre pour combattre la cybercriminalité

Dans un monde connecté comme le notre, la sécurité est primordiale, et ce pour les particuliers comme pour les entreprises....

Fermer