L’application qui inquiĂšte les instituts de sondage

C’est sĂ©rieux. GOV est une application qui permet aux utilisateurs de noter les acteurs politique et l’actualitĂ© en live.

GOV

Pas besoin d’attendre les urnes ou un sondage pour exprimer son opinion. Tout se passe au quotidien ou mĂȘme Ă  l’heure prĂšs. C’est ce qui semble ĂȘtre l’idĂ©e derriĂšre cette nouvelle application pour smartphone. En effet, elle permet Ă  tout un chacun de noter les acteurs politiques du pays (le premier portrait proposĂ© Ă©tant celui du PrĂ©sident de la RĂ©publique) ainsi que l’actualitĂ© politique, Ă©conomique et sociale.

GOV est en ce moment disponible pour les terminaux sous Android et iOS. Une fois l’appli lancĂ©e, il suffit Ă  l’utilisateur de se connecter avec un compte Facebook ou Twitter, puis de choisir un sujet dans l’un des onglets Politique et Actu. Dans ce dernier, il est mĂȘme possible de proposer son propre sondage qui sera soumis aux autres Goveurs.

AprĂšs, il ne reste plus qu’à « Gover » + ou – selon son opinion sur le sujet (ou sur la personne). Gover, c’est le terme utilisĂ© par l’appli pour dire « voter ». C’est simple mais si son utilisation se gĂ©nĂ©ralise, GOV permettra d’avoir une idĂ©e de l’opinion du public sur ce qui se passe, en temps rĂ©el.

LancĂ©e il y a quelques semaines, GOV a Ă©tĂ© l’idĂ©e de Bobby Demri, un jeune entrepreneur, et Pierre-Alexandre TeullĂ©, qui a dĂ©jĂ  conseillĂ© Christine Lagarde. Le but de l’appli serait d’offrir au public une plateforme d’expression. Mais GOV pourrait aussi, Ă  terme, devenir le cauchemar des instituts de sondage.

Et si l’on se fie aux informations recueillies par Le Figaro, GOV marcherait plutĂŽt bien. En quelques semaines, plusieurs milliers d’utilisateurs auraient dĂ©jĂ  tĂ©lĂ©chargĂ© l’appli sur leurs smartphones. 80 % des personnes qui ont dĂ©couvert l’appli y seraient retournĂ©es et le temps moyen passĂ© dessus serait de 5 minutes par jour.

GOV compte également étendre son audience en lançant une version web de la plateforme, histoire de permettre à ceux qui ne sont ni sur Android, ni sur iOS de participer à ces sondages en temps réel. Ce serait déjà en développement.

De nombreux investisseurs d’outre-Atlantique auraient dĂ©jĂ  approchĂ© les deux hommes pour d’éventuels investissements. On parlerait de 1 Ă  3 millions d’euros. GOV aurait aussi Ă©tĂ© approchĂ© pour que l’on puisse dĂ©velopper d’autres versions de l’application, pour d’autres pays. Une possibilitĂ© que Bobby Demri n’écarte pas, mĂȘme si la prioritĂ© de GOV est actuellement d’affirmer la prĂ©sence de l’appli dans l’Hexagone.

(Source)

14 commentaires

  1. Meuh non, ils vont se plaindre Ă  notre ministre du redressement improductif qui va dire qu’il ne faut pas que de nouveaux acteurs arrivant sur un marchĂ© viennent trop perturber les acteurs historiques.

  2. Bah dĂ©solĂ© mais appli pourri on peut s’authentifier qu’avec facebook une fois de plus 🙁
    Super ouvert quoi…

  3. @Yann : En retournant au CP une petite semaine tu devrais pouvoir trouver dans l’article : « de se connecter avec un compte Facebook ou Twitter »

    Courage.

  4. @Steven: dis moi gros malin, si t’avais un peu de jugeote tu testerais les applis avant de presser ton citron sans maĂźtriser ton sujet…
    Courage comme tu dis.

  5. C’est un peu logique de se « maquer » avec des trucs comme facebook ou autre, car pour valoriser un max derriere et inquieter les instituts de sondages il faut bien connaitre le sondĂ© (age, sexe, profession, interets…) et facebook et autres avec le croisement de donnĂ©es devrait donc permettre des ajustements.

  6. de 1 Ă  3 millions que des investisseurs voudraient mettre lĂ  dedans me parait un peu fort. Les donnĂ©es sont croisĂ©es avec FB dont on sait bien que tous les utilisateurs ne rentrent pas leurs vraies donnĂ©es : il y a un nombre incroyable de personnes nĂ©es le 01/01 sinon, plus les comptes des entreprises mais qui ont, quand mĂȘme, une date de naissance. Les localisations sont pareil. Quand bien mĂȘme les donnĂ©es de FB seraient correctes, est-ce qu’on peut dire que FB reprĂ©sente la sociĂ©tĂ© française ? a-t-on toutes les catĂ©gories socio-professionnelles reprĂ©sentĂ©es, toutes les catĂ©gories d’Ăąges avec la mĂȘme reprĂ©sentativitĂ© que la France en gĂ©nĂ©ral, y compris au niveau gĂ©ographique ?

  7. Mouais, surement tres intĂ©ressante la reprĂ©sentativitĂ© d’un sondage oĂč seuls les gens s’intĂ©ressant Ă  la politique et ayant un smartphone vote…. Tout Ă  fait le comportement de Mme Michu.
    Mais bon Mr TeullĂ© et Demri ont raison d’aller vouloir chercher des fonds au moment d’une nouvelle bulle.

  8. Sans me connecter, ni avec facebook, ni avec twitter, j’ai quand mĂȘme accĂšs aux politiques et je peux « Gover » (enfin en tout cas l’appli en donne l’air puisque mon vote est pris en compte dans les stats).

  9. @Yann : Au temps pour moi, l’authentification via Twitter a sĂ»rement Ă©tĂ© retirĂ© lors d’une maj dĂ©but dĂ©cembre. Mea culpa !

  10. Concept volé a un réseaux social qui va bientÎt voir le jour!! Wesumone
    Le réseau social aura un impact bien plus gros, de plus le contenu sera bien plus avancé (car GOV a été fait a la va vite sur une idée déjà en développement)

    Le réseau social ce nomme Wesumone, pré inscrivez vous!

Lire les articles précédents :
Tumblr active les mentions pour favoriser les interactions entre les utilisateurs

Tumblr permet désormais de mentionner n'importe quelle personne disposant d'un compte sur le service, à l'image de ce que proposent...

Fermer