Après la version iOS de l’application de reconnaissance musicale, c’est au tour de Shazam pour Android de bénéficier de la fonctionnalité qui permet de connaitre les tendances sur une localisation donnée, via une carte.

shazam2 Lapplication Shazam pour Android bénéficie maintenant de la carte interactive !

Cette « intégration de Google Maps » sur Shazam avait débuté sur iOS au mois de mai. L’application avait bénéficié d’une mise à jour qui permettait aux utilisateurs sur la plateforme d’Apple, de voir les tendances – ce qui se Shazame le plus – sur une carte interactive. Outre cela, Shazam avait décidé d’unifier ses applications sur iPhone, iPad et iPod, avec la version 6.0 de l’appli.

Cette nouvelle fonctionnalité aura tout de même mis plus de 6 mois avant d’arriver sur nos terminaux Android. Celle-ci ne sera, néanmoins, disponible que sur les appareils fonctionnant sous la version 4.0 ou plus du système d’exploitation. Mais quoi qu’il en soit, il s’agirait de plus de la moitié des terminaux sous Android actifs, si l’on se fie aux derniers chiffres de Google.

Ce qui change ?

Déjà, l’interface de Shazam pour Android a pas mal changé. Désormais, vous ne verrez plus cet écran bleu avec le logo de la compagnie, lorsque vous démarrez l’application. Des éléments du menu ont également été modifiés. A la place du « Tagging », vous aurez une petite icône – le logo – qui vous permettra d’identifier un morceau. Vous avez toujours les menus « Mes Tags », « Actualités » et « Classements ». Mais un nouveau menu « Explorer » vous permet aussi, maintenant, d’accéder à une carte interactive. Il s’agit d’une carte Google Maps sur laquelle vous pourrez explorer les classements Shazam par lieux. Cela vous permettra, par exemple, de facilement connaitre ce qui se « Shazame » le plus dans votre ville ou dans une autre.

Les artistes pourront, eux, facilement savoir dans quelles villes leurs morceaux sont les plus appréciés par les utilisateurs de Shazam. Des données d’analyse fournies gratuitement. A noter que Shazam est actuellement à l’origine de 10 % des achats de musique en ligne.

(Source)