L’arme secrète d’un projet Kickstarter : Lady Gaga nue

L’artiste de performance Marina Abramovic vient de publier une vidéo de Lady Gaga nue pour attirer de l’attention sur son projet de musée sur Kickstarter.

Marina Abramovic, 65 ans, est une artiste souvent considérée comme la meilleure du mouvement d’art de performance encore vivante. Et alors qu’elle était engagée dans l’une de ses performances, un marathon de 736 heures pendant lesquels elle est restée assise sur une chaise, invitant les visiteurs à s’asseoir en face d’elle pour qu’elle puisse les regarder droit dans les yeux, elle a eu l’idée de créer un musée.

Le Marina Abramovic Institute (ou MAI pour faire court) étant un musée faisant énormément appel à la participation du public, elle eut l’idée de mettre le projet sur Kickstarter.

Mais alors que son projet peinait à récolter les 600.000$ requis, elle décida de faire appel à une arme secrète : une vidéo artistique de Lady Gaga. Mais comment s’assurer une couverture médiatique optimum (comme cet article pardi) ou l’intérêt du grand public ? La nudité bien sûr.

En effet, Lady Gaga n’a pas eu peur de se dévêtir entièrement et utiliser son corps comme moyen d’attirer de l’attention sur le projet Kickstarter.

Si vous ne souhaitez pas voir de nudité, ou que votre environnement n’est pas idéal pour regarder ce genre d’images (le regarder sur votre téléphone dans le métro ou le bus n’est pas une bonne idée par exemple), ne lancez pas la vidéo.

Notez tout de même qu’il pourra être une bonne idée de baisser le son puisque Lady Gaga va pousser de longs « Heey » pendant toute la durée de la vidéo. Le genre de « heey » qui sont relaxants ou très irritants… au choix.

Espérons simplement que cette technique d’agiter de la nudité sous notre nez ne deviennent pas une procédure standard pour attirer de l’attention sur un projet Kickstarter. Quoique.

(source)


2 commentaires

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Pharmacies en ligne, 11 sites frauduleux utilisent les noms de vrais établissements

Peu après l’autorisation de la vente de médicaments sans ordonnance en ligne, onze sites ont été rapportés par l'ordre des...

Fermer