L’armée sud-coréenne vers une application anti-fuite pour Smartphone

Le ministère de la défense sud-coréenne lance une application mobile anti-fuites militaires pour son personnel.

Lorsqu’il s’agit de high tech, la Corée du Sud est rarement en retard. Il n’est pas étonnant que dans le pays de Samsung, les personnels administratifs et les agents de l’Etat soient tous munis de Smartphones.

Pour la défense sud-coréenne cependant, cela comporte un revers. Il devient facile de copier des documents sensibles ou des secrets d’Etat via son appareil photo, par exemple. Les Smartphones peuvent aussi parfois être plus faciles à hacker. Il y a quelques jours, on annonçait que presque tous les appareils sous Android avaient une faille de sécurité. C’est pour cela que le ministre de la défense Sud-Coréenne a donné l’ordre au personnel de la défense d’installer une application pour Smartphone qui bloque certaines fonctionnalités, comme l’appareil photo. Selon le ministre, les 1.500 employés ne pourront plus apporter leurs Smartphones au travail s’ils n’y installent pas l’application proposée par le ministère.

Si certains auraient tout simple refusé d’installer l’application pour des raisons de respect de la vie privée, d’autres auraient du mal à l’installer, probablement pour des raisons de compatibilité. En tous cas, cette décision est sujette à un grand débat.

Cette appli sud-coréenne désactive la fonction APN, la capture de son et renforcera la sécurité de l’appareil pour éviter que ceux-ci ne se fassent hacker par des cybers-espions. En effet, les Smartphones représenteraient une source de fuites potentielle. Le ministère a déjà promis des mises à jour. Les utilisateurs des Samsung Galaxy et de terminaux sous Android peuvent émettre et recevoir des appels téléphoniques ou des SMS. Par contre, ceux utilisant des iPhones ne peuvent pas émettre.

Il est à noter que sur les 50 millions de Sud-Coréens, 70 % possèdent un Smartphone. Il s’agit du plus haut taux de pénétration du globe.

(Source)

Cr̩dit Image : UNC РCFC РUSFK


Comments are closed.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Facebook, non vous ne saurez pas combien de personnes ont vu votre publication

Facebook a tenu à expliquer pourquoi le réseau social ne comptait pas intégrer une fonction pour indiquer aux utilisateurs le...

Fermer